Contenu - Resultats comptables, coûts de production

Résultats comptables, coûts de production

Cette section présente les résultats du dépouillement centralisé des données comptables établi par la station de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon et une évaluation des coûts de production en vigne établi par Agridea, Lindau.

Chapitre 9 Statistiques et évaluations : Résultats comptables, coûts de production (pdf)

 

 

C’est la station fédérale de recherche Agroscope Reckenholz-Tänikon (ART) qui se charge de recueillir les données comptables de ses exploitations agricoles de référence. Les exploitations de référence sont classées selon leur taille, leur genre, par région et suivant leur forme de culture. Ces exploitations représentent près de 80 % des exploitations suisses ou plus de 90 % de la production agricole. Les trois premiers critères (taille, genre et région) servent de base pour la pondération des résultats comptables des exploitations de référence, désormais publiés sous forme de moyenne arithmétique pondérée. Dans la pondération, chaque exploitation de référence compte comme le nombre d’exploitations qu’elle représente au niveau national. Depuis 2006, l’évaluation ne se fonde plus sur le rendement brut mais sur la prestation brute. Avec ce nouveau système, depuis 2004 les ventes et les achats d’animaux ne sont plus directement additionnés mais présentés séparément dans les résultats. De ce fait, les recettes et les charges moyennes présentent une augmentation. Ce changement n’a en revanche aucune incidence sur le revenu. Le rendement brut et les charges réelles antérieures à 2003 ne peuvent plus être comparés à la prestation brute et aux charges réelles depuis 2004.

Pour évaluer la situation des revenus dans l’agriculture, le revenu d’une unité de main-d’oeuvre familiale agricole est comparé au salaire obtenu par des personnes travaillant dans des domaines non agricoles (en partant de l’enquête sur la structure des salaires de l’Office fédéral de la statistique). Les unités de main-d’oeuvre familiale sont exprimées en unités de travail annuel de la famille (UTAF). Une unité annuelle de travail correspond à 280 jours de travail, chaque personne correspondant à 1,0 UTAF au maximum. La comparaison du revenu du travail des unités de main-d’oeuvre familiale agricole aux salaires de référence des personnes employées dans des domaines non agricoles pose évidemment un problème, puisque le revenu du travail d’agriculteurs indépendants est comparé au salaire de personnes qui exercent une activité lucrative dépendante. Au-delà de la comparaison des valeurs absolues, c’est sans doute la comparaison de l’évolution relative qui revête davantage d’importance. En outre, il faut tenir compte du fait que le revenu du travail des unités de main-d’oeuvre familiale est exprimé en moyenne et le salaire de référence en médiane. Dans le cas des salaires de référence, la médiane se situe en général en dessous de la moyenne du même ensemble de données.

Comme le montrent les tableaux suivants, le revenu agricole par exploitation s’est élevé à 67 806 francs en 2014 sur l’ensemble des exploitations. En région de plaine, il se situe à 78 100 francs, dans les régions de colline à 65 319 francs et dans les régions de montagne à 53 208 francs (cf. tableau 9.1). La médiane (valeur centrale) du revenu du
travail par unité de main-d’oeuvre familiale s’est élevée à 48 350 francs. Comparée au salaire de référence respectif, elle atteint 77,7 % en région de plaine, 68,1 % en région de colline et 54,9 % en région de montagne (cf. tableau 9.4).

 

Lien au dépouillement centralisé des données comptables d'Agroscope