Contenu principal

Train d’ordonnances agricoles 2022 : quelques bons éléments

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 26 avril 2022

Aujourd’hui, les membres de la Chambre suisse d’agriculture ont adopté la prise de position de l’Union suisse des paysans sur le train d’ordonnances agricoles 2022. Ils demandent que les modifications prévues n’affaiblissent pas la production davantage. Par ailleurs, ils ont adopté un document de synthèse sur les nouvelles techniques de sélection.

Le train d’ordonnances agricoles de cette année prévoit à nouveau une série de modifications d’actualité sur le plan politique ou nécessaires depuis bien longtemps. Parmi ces modifications figure la révision totale de l’ordonnance sur les améliorations structurelles. L’Union suisse des paysans (USP) salue l’harmonisation et la simplification de cette loi, qui en permettent une meilleure compréhension. La faîtière agricole soutient aussi les mesures supplémentaires visant à encourager la culture de variétés de vigne et d’arbres fruitiers robustes, et à réduire ainsi l’utilisation de produits phytosanitaires. Sur le plan politique, la question des grands prédateurs reste d’actualité. Aussi est-il prévu d’augmenter les contributions d’estivage ainsi que les exigences relatives à la surveillance des moutons dans l’ordonnance sur les paiements directs. L’USP s’en félicite, car les travaux d’estivage augmentent beaucoup si un loup rôde dans les parages, mais regrette que cette augmentation dépende d’exigences plus élevées, étant donné que la mise en œuvre de la protection des troupeaux varie en fonction de la région d’estivage. L’USP exige en outre un soutien pour les autres animaux de rente estivés, car eux aussi sont la proie des loups. Elle demande enfin que soit augmenté le budget alloué à la promotion prévue des races d’animaux de rente menacées sans qu’en pâtissent les programmes de promotion déjà existants, comme celui de la race des Franches-Montagnes.

Dans un autre registre, la Chambre suisse d’agriculture a adopté un document de synthèse sur les nouvelles techniques de sélection. Ce document présente les avantages et les inconvénients de ces techniques sous l’angle du secteur agricole. Le principe de l’absence d’OGM constitue la base de la stratégie de qualité et donc de la crédibilité de l’agriculture suisse. Par ailleurs, les variétés issues des nouvelles techniques de sélection permettent de réduire le recours aux produits phytosanitaires et de protéger l’environnement par le développement des résistances aux maladies, et non par une modification transgénique. Des variétés plus robustes permettraient de mieux relever les défis que pose le changement climatique. En réglementant de manière trop rigide la sélection, la Suisse risque de se faire distancer, car elle dépend dans de nombreux domaines du travail de sélection et des développements à l’étranger.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 26

04.07.22 | Lors des Journées internationales d’économie alpestre, un total de 350 personnes de diverses régions de l'arc alpin se sont réunies à Viège pour discuter des défis actuels et des perspectives de l’agriculture de montagne.

Lire la suite
Agronom/in 80 %

28.06.22 | Liegt Ihnen die Schweizer Viehwirtschaft am Herzen? Wollen Sie sich für eine starke Schweizer Landwirtschaft engagieren? Dann sind Sie bei uns richtig! Der SBV als Dachverband der schweizerischen Landwirtschaft vertritt die Interessen der Bäuerinnen und Bauern. Der Geschäftsbereich Viehwirtschaft sucht per sofort oder nach Vereinbarung eine/n AgronomIn 80 %

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 25

28.06.22 | Lors d’une commission compétente du conseil des Etats, l’USP a pu s’exprimer concernant la révision de la loi sur la chasse. Il a été démontré qu’une révision de la loi était nécessaire et urgente afin de rendre possible la régula-tion du loup. Des mesures préventives sont également indispensables. Les membres de la commission ont en-suite pris une décision en ce sens.

Lire la suite
Prises de position Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe

24.06.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 24

21.06.22 | Une brochure et un site web ont été créés dans le cadre de la campagne de sensibilisation «Faucher futé». Objectif: promouvoir une utilisation ciblée de la faucheuse-conditionneuse et, ainsi, protéger les insectes.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 05-22 : La guerre en Ukraine et l’agriculture

13.06.22 | La guerre en Ukraine fait grimper en flèche les coûts de production dans l’agriculture. À l’heure actuelle, les coûts supplémentaires pour l’année 2022 sont estimés à 900 millions de francs. Les coûts supplémentaires effectifs dépendront de l’évolution future. Si l’on ne veut pas que le revenu agricole diminue sensiblement, les prix à la production doivent augmenter en conséquence.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - mai 2022

13.06.22 | Le mois de mai a connu un nombre record de jours d’été ; il s’agit du deuxième mois de mai le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Seul mai 1968 a été encore plus chaud. Genève a connu 15 jours d'été avec une température maximale de 25 degrés ou plus, Locarno en a connu 16. En Suisse alémanique, il y a eu moins de dix jours d'été. Sur une grande partie du territoire, les précipitations sont restées inférieures à la norme 1991-2020. En Suisse romande et en Valais, les précipitations n’ont parfois même pas atteint les 30 % de la norme 1991-2020. Dans certaines régions du sud de la Suisse, elles sont restées en dessous des 40 % de la norme alors qu’en Suisse alémanique, elles se situaient entre 40 et 80 % de la norme. Le mois de mai a marqué la fin d'un printemps doux, ensoleillé et pauvre en précipitations. Ce fut l’un des dix printemps les plus secs depuis le début des mesures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 23

13.06.22 | Le groupe parlementaire « Protection de la nature et du paysage » a organisé un événement dans le cadre de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Lors du podium, l’USP a présenté sa position sur l’actuelle révision de la LAT. Dans l’ensemble, la proposition qui a été préparée par la commission consultative du Conseil des États, est largement soutenue.

Lire la suite