Contenu principal

Train d’ordonnances agricoles 2022 : quelques bons éléments

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 26 avril 2022

Aujourd’hui, les membres de la Chambre suisse d’agriculture ont adopté la prise de position de l’Union suisse des paysans sur le train d’ordonnances agricoles 2022. Ils demandent que les modifications prévues n’affaiblissent pas la production davantage. Par ailleurs, ils ont adopté un document de synthèse sur les nouvelles techniques de sélection.

Le train d’ordonnances agricoles de cette année prévoit à nouveau une série de modifications d’actualité sur le plan politique ou nécessaires depuis bien longtemps. Parmi ces modifications figure la révision totale de l’ordonnance sur les améliorations structurelles. L’Union suisse des paysans (USP) salue l’harmonisation et la simplification de cette loi, qui en permettent une meilleure compréhension. La faîtière agricole soutient aussi les mesures supplémentaires visant à encourager la culture de variétés de vigne et d’arbres fruitiers robustes, et à réduire ainsi l’utilisation de produits phytosanitaires. Sur le plan politique, la question des grands prédateurs reste d’actualité. Aussi est-il prévu d’augmenter les contributions d’estivage ainsi que les exigences relatives à la surveillance des moutons dans l’ordonnance sur les paiements directs. L’USP s’en félicite, car les travaux d’estivage augmentent beaucoup si un loup rôde dans les parages, mais regrette que cette augmentation dépende d’exigences plus élevées, étant donné que la mise en œuvre de la protection des troupeaux varie en fonction de la région d’estivage. L’USP exige en outre un soutien pour les autres animaux de rente estivés, car eux aussi sont la proie des loups. Elle demande enfin que soit augmenté le budget alloué à la promotion prévue des races d’animaux de rente menacées sans qu’en pâtissent les programmes de promotion déjà existants, comme celui de la race des Franches-Montagnes.

Dans un autre registre, la Chambre suisse d’agriculture a adopté un document de synthèse sur les nouvelles techniques de sélection. Ce document présente les avantages et les inconvénients de ces techniques sous l’angle du secteur agricole. Le principe de l’absence d’OGM constitue la base de la stratégie de qualité et donc de la crédibilité de l’agriculture suisse. Par ailleurs, les variétés issues des nouvelles techniques de sélection permettent de réduire le recours aux produits phytosanitaires et de protéger l’environnement par le développement des résistances aux maladies, et non par une modification transgénique. Des variétés plus robustes permettraient de mieux relever les défis que pose le changement climatique. En réglementant de manière trop rigide la sélection, la Suisse risque de se faire distancer, car elle dépend dans de nombreux domaines du travail de sélection et des développements à l’étranger.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Revision des Bundesgesetzes über die Reduktion der CO2-Emissionen (CO2-Gesetz)

06.04.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Revision des Bundesgesetzes über die Reduktion der CO2-Emissionen (CO2-Gesetz).

Lire la suite
Prises de position Chemikalien-Risikoreduktions-Verordnung (ChemRRV) und PSMV

06.04.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Chemikalien-Risikoreduktions-Verordnung (ChemRRV) und PSMV.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 13

04.04.22 | La flambée des coûts de production exige une adaptation des prix, mais pas seulement. En parallèle, chaque exploitation devrait étudier toutes les possibilités pour agir sur les coûts de production et pour fermer les cycles. Accroître l’autonomie protéique et réduire les apports azotés via des mélanges fourragers adaptés, améliorer l’efficience des engrais de ferme par des bonnes pratiques ou encore collaborer à tous les niveaux pour tenter de réduire les coûts de production sont autant de pistes à exploiter.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 12

29.03.22 | Le groupe de travail « sécurité alimentaire » de l’Organisation mondiale des agriculteurs (OMA), au sein duquel l’USP représente l’Europe, s’est penché sur la situation alimentaire globale. Chaque membre a dressé un bilan concernant son pays. Les Japonais et les Indiens, qui sont fortement dépendants des importations, se font beau-coup de soucis en ce qui concerne la sécurité alimentaire. Les Canadiens, eux, « profitent » en partie des prix mondiaux des céréales, du maïs et du soja. Cependant, la sécheresse et la disponibilité en engrais à l'Est restent un problème.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 11

21.03.22 | Les drapeaux et une partie des autocollants commandés contre l‘initiative sur l’élevage intensif sont d’ores et déjà disponibles. Ce matériel peut être retiré auprès des associations agricoles. Le comité national est ouvert à toutes les personnes intéressées. Il est possible de s’inscrire sur le site non-initiative-elevage-intensif.ch.

Lire la suite
Points de vue
Nous devons maintenant faire preuve de ténacité !

18.03.22 | Depuis des mois, le coût des intrants augmente. Deux raisons expliquent ce phénomène : d’une part, les difficultés mondiales d’approvisionnement dues à la crise du coronavirus, ou plus exactement les mesures prises pour endiguer la pandémie, et d’autre part, la hausse des prix de l’énergie. Cette augmentation a démarré l'automne dernier déjà, lorsque la situation entre la Russie et l'Ukraine a commencé à s'envenimer

Lire la suite
Communiqués de presse
La campagne contre l’initiative sur l’élevage intensif prête au départ

18.03.22 | Les drapeaux de la campagne contre l’initiative inutile sur l’élevage intensif sont dès à présent disponibles. Les personnes intéressées peuvent s’adresser à la chambre d’agriculture de leur canton pour s’en procurer.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°10

14.03.22 | La guerre en Ukraine nous touche tous. Les collaboratrices et collaborateurs de l’USP ont récolté, avec le soutien de l’USP elle-même et d’Agrisano, CHF 35'000.- lors de la journée nationale de solidarité pour la population ukrainienne organisée par la Chaîne du Bonheur. Avec l'aggravation de la situation humanitaire sur place, il ne reste que l'espoir d'un cessez-le-feu rapide. Celui-ci serait également important afin que cette guerre ne conduise pas à des problèmes d'approvisionnement et de famine à l'échelle mondiale. En ces temps incertains, une chose est sûre : le travail quotidien des familles paysannes suisses pour garantir l’approvisionnement de la population prend tout son sens !

Lire la suite