Contenu principal

Un rôle actif pour l’agriculture dans la protection du climat

Communiqué de presse AgroCleanTech du 14 novembre 2019

La Suisse se centre sur le débat climatique. Le parlement révise actuellement la loi sur le CO2 et celle-ci pose les jalons pour la mise en œuvre des accords climatiques internationaux. Une mise en œuvre rapide de mesures climatiques est requise. Lors du 5ème congrès AgroCleanTech les référentes et référents présenteront le développement des conditions cadres pour la mise en œuvre de mesures climatiques dans l’agriculture, ainsi que ses implications pour l’agriculture du futur.

Une Suisse climatiquement neutre d’ici 2050, tel est l’objectif. L’agriculture aussi tient à apporter sa contribution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Selon la stratégie climatique de l’office fédéral de l’agriculture, il s’agit de réduire les émissions d’un demi-million de tonnes d’équivalent CO2 par la mise en œuvre de mesures. Comment ces objectifs peuvent-il être atteints ? Fabienne Thomas de l’union suisse des paysans salue l’accord de Paris sur la protection du climat. En effet, les paysannes et paysans sont directement touchés par le changement climatique. Des conditions cadres sont nécessaires pour que, dans la pratique, les mesures de protections du climat puissent être mises en œuvre. En tous les cas, il est essentiel que la sécurité alimentaire ne soit pas menacée par la protection du climat.

Recommandations et point de départ pour des mesures réalistes

Comme l’agriculture implique des processus biologiques complexes, la recherche est particulièrement sollicitée pour présenter des résultats palpables. Cette complexité est éclairée notamment par Thomas Kupper de la haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires. Il met en évidence les interactions entre les émissions d’ammoniaque et de protoxyde d’azote. De solides résultats dans les domaines de recherche agronomiques sont requis pour définir des objectifs climatiques réalistes dans l’agriculture. La production animale est un facteur clé pour l’atteinte des objectifs climatiques. C’est pourquoi office fédéral de l’agriculture met l’accent sur l’élevage. La sélection sur les performances laitières et d’engraissement ne suffit plus. À l’avenir ne seront soutenus, que des programmes de sélection impliquant des aspects de qualité, environnement, santé et bien-être animale.

Des mesures sont déjà mises en œuvre

Les initiatives en cours montrent que l’agriculture planche déjà sur des solutions. Stephan Gut expose de quelle manière une planification durable des rations contribue à la diminution d’émissions de méthane dans la production laitière. Une réduction supplémentaire pourrait être obtenue grâce à des compléments de fourrage inhibant la formation de méthane. Les programmes présentés n’ont toutefois pas encore reçu l’aval de l’office fédérale de l’environnement. Le projet CEPAR « Conseil énergétique pour l’agriculture romande », porté par AgroCleanTech et destiné aux cantons romands, permet quant à lui par un conseil d’orientation rapide d’évaluer le potentiel d’économie d’énergie directe. Dans un deuxième temps, les agricultrices et agriculteurs des régions francophones bénéficient d’une subvention pour la réalisation d’un audit énergétique approfondi sur leur exploitation.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus et responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Priska Stierli

Priska Stierli

Directrice
AgroCleanTech

Tél : 056 462 50 21
Email : priska.stierli@agrocleantech.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Francis Egger est élu vice-directeur de l’Union suisse des paysans

05.03.20 | À sa séance d’aujourd’hui, le Comité de l’Union suisse des paysans a décidé de promouvoir Francis Egger vice-directeur et Sandra Helfenstein membre de la direction à compter du 1er avril. Par ailleurs, il s’est aussi intéressé à des questions stratégiques liées au traitement de la Politique agricole 2022+ au Parlement. Pour finir, il a défini la position de la faîtière agricole quant à la réforme de la prévoyance professionnelle.

Lire la suite
Communiqués de presse
Martin Rufer est élu directeur de l’USP

26.02.20 | Martin Rufer reprendra les rênes de l’Union suisse des paysans à compter du 1er avril. Ainsi en a décidé aujourd’hui la Chambre suisse d’agriculture, qui a aussi rendu hommage et dit au revoir à Jacques Bourgeois, le directeur sortant, en place depuis de nombreuses années. Dans un autre registre, la Chambre voit dans le message relatif à la Politique agricole 22+ une source de grosses inquiétudes.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’USP dresse un bilan mitigé du message relatif à la PA22+

13.02.20 | Le Conseil fédéral a publié son message relatif à Politique agricole 2022+. L’Union suisse des paysans salue les améliorations que le gouvernement a entreprises depuis la consultation. Néanmoins, il reste encore de nombreux points critiques. La politique agricole deviendra aussi plus complexe qu’elle ne l’a été jusqu’à présent. Aucune piste de simplification n’est en vue.

Lire la suite
Communiqués de presse
Vers le maintien des droits de douane sur les produits industriels

13.02.20 | La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national a procédé à l’examen de la suppression des droits de douane sur les produits industriels proposée par le Conseil fédéral. Les membres de la commission se sont opposés aux plans et ont décidé de ne pas entrer en matière sur le message. L’Union suisse des paysans (USP) salue cette décision. Elle s’était aussi prononcée contre l’abandon de ces droits lors de la consultation. La réduction des droits de douane sans contrepartie aurait représenté une erreur stratégique : la Suisse se serait ainsi privée d’un atout important pour les prochaines négociations d’accords de libre-échange. Par ailleurs, la suppression de ces droits aurait creusé un trou de 540 millions de francs dans la caisse de la Confédération. Cet argent aurait manqué à la Confédération, qui aurait dû économiser ailleurs. Les expériences tirées de divers accords de libre-échange montrent également que les réductions des droits de douane permettent avant tout au commerce d’accroître ses marges, mais qu’elles ne font pas baisser les prix à la consommation. Ces derniers sont fixés plutôt en fonction du pouvoir d’achat que des prix effectifs à l’importation.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CEATE-N veut stopper efficacement la disparition des insectes

12.02.20 | En août dernier, la Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie du Conseil national (CEATE-N) a approuvé une motion de commission (19.3968) sur le thème de la disparition des insectes. L’élément déclencheur était la pétition "Elucider la disparition des insectes" lancée par les Amis de la Nature Suisse, apisuisse, Dark-Sky Switzerland et l'Union suisse des paysans, qui a été signée par 165’512 personnes en 100 jours. Aujourd'hui, les membres ont apporté de petites modifications et les déposées sous la forme d’une nouvelle motion (20.3010). Les mesures ne doivent pas se fonder uniquement sur le rapport que l'Office fédéral de l'environnement a établi à ce sujet. Les membres de la commission souhaitent également aborder d'autres sujets relatifs aux insectes, tels que la pollution lumineuse, et développer des mesures concrètes dans ce domaine, ainsi qu’un état des lieux et des mesures au sujet des insectes nuisibles sans prédateurs. En outre, les mesures devraient être pondérées et hiérarchisées en fonction de leur efficacité et de leur applicabilité. Avec ces modifications, la CEATE-N souligne qu'elle veut stopper la disparition des insectes aussi largement et efficacement que possible. L'Union suisse des paysans s'en réjouit également. Plus que jamais, une biodiversité et un monde des insectes intacts sont importants pour la stabilité de l'écosystème en général et de l'agriculture en particulier.

Lire la suite
Communiqués de presse Écouler la marchandise déclassée grâce à la vente directe

03.02.20 | L’Union suisse des paysans propose aux familles paysannes du matériel gratuit pour mettre en avant de la marchandise déclassée dans les magasins de ferme. Il s’agit là d’une des mesures prises par la faîtière agricole dans le cadre de la campagne «SAVE FOOD, FIGHT WASTE.» contre le gaspillage alimentaire. L’objectif est que les consommateurs acceptent les différences naturelles entre les produits de la nature et apprécient la juste valeur des aliments en général.

Lire la suite
Communiqués de presse
Lancement du conseil énergétique pour l’agriculture romande

29.01.20 | L’agriculture contribue aussi à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à une utilisation plus raisonnée de l’énergie. Des infrastructures et un mode de production plus efficients énergétiquement en sont le point de mire. Fort de ce constat, AgroCleanTech a développé un projet de conseil énergétique pour l’agriculture en partenariat avec les milieux énergétiques, les organisations agricoles des cantons romands et SuisseEnergie. De bonnes résolutions pour la décennie à venir ? N’attendez plus ! Faites une évaluation de votre exploitation et recevez un plan d’action détaillé des mesures d’économies énergétiques et financières.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture part en croisade contre le gaspillage alimentaire

28.11.19 | « Save Food. Fight Waste » : ainsi s’intitule l’initiative nationale lancée en ce jour et réunissant plus de 69 entreprises, organisations, villes et communes. Le secteur agricole est aussi de la partie. L’Union suisse des paysans désire mettre en place des mesures pour effectuer un travail d’information, vérifier les normes commerciales, et promouvoir l’écoulement des marchandises de deuxième et de troisième qualités au moyen de la vente directe.

Lire la suite