Contenu principal

Les activités des organes en 2018

Les activités du Comité

Au cours de ses onze séances, le Comité a traité une multitude d’objets, a pris des décisions et a liquidé des affaires prévues par les statuts. La direction et les quatre divisions ont élaboré les bases nécessaires à cet effet. Voici les faits les plus marquants :

  • Surveillance de la mise en œuvre des mesures prévues dans le Programme d’activités 2018
  • Planification des activités pour 2019
  • Situation sur les marchés
  • Questions financières
  • Adoption de nombreuses prises de positions

Retour sur des thèmes ou des décisions spécifiques lors des séances :

Janvier

Le Comité a rejeté l’initiative contre le mitage et a refusé de participer à l’élaboration d’un contre-projet indirect. Dans un autre registre, il a approuvé la Charte sur la numérisation dans l’agriculture et le secteur agroalimentaire suisses.

Février

Lors de sa séance de deux jours à Brugg, le Comité a mené un atelier sur la stratégie pour l’agriculture et a traité du thème de la numérisation dans l’agriculture. Il avait invité Jürg Lang, de chez Agrosolution, et Jürg Guggisberg, du projet Barto, pour obtenir un aperçu actuel de la question. De plus, le Comité a décidé de poursuivre les activités du groupe de travail Lait, s’est informé de la Vue d’ensemble de la politique agricole (PA) et de l’organisation prévue des séances « zéro papier », et a procédé à des élections complémentaires aux commissions permanentes.

Mars

Les membres du Comité se sont informés des premiers résultats du sondage sur la stratégie pour l’agriculture, ont discuté de la procédure et des mesures dans le cadre de la Vue d’ensemble de la PA et ont décidé de demander l’avis des organisations membres sur la numérisation dans l’agriculture.

Avril

Le Comité a décidé de proposer à la Chambre suisse d’agriculture (CSA) de recommander la liberté de vote quant aux initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire. Il a aussi approuvé la stratégie pour l’agriculture et adopté le Rapport annuel 2017, de même que les comptes 2017 de l’USP et de ceux de la communication de base « Paysans suisses ». 

Mai

Le Comité a voté la prise de position sur le train d’ordonnances agricoles de 2018, s’est informé de la suite de la procédure à propos de la restructuration d’Agroscope et a adopté les thèmes prioritaires du Programme d’activités 2019. Il s’est aussi renseigné sur le développement de la formation professionnelle initiale et a discuté des conclusions du rapport sur l’accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine.

Juin

Le Comité s’est une fois de plus renseigné sur l’état actuel de la Vue d’ensemble du développement de la PA, a pris connaissance du suivi de la PA 2014-17 et a approuvé le rapport sur les pays du Mercosur et les conséquences qu’aurait la conclusion d’un accord de libre-échange sur l’agriculture suisse.

Août

Lors de leur séance de deux jours à Yverdon-les-Bains, les membres du Comité se sont informés des positions de l’USP sur les prochaines initiatives et votations populaires portant sur l’agriculture. Ils se sont aussi occupés du développement d’Agroscope, des mesures relatives à la PA 22+ et de la stratégie en vue de combattre l’initiative pour une eau potable propre. Le dossier de l’obligation d’annoncer les postes vacants a lui aussi connu quelques nouveautés. Enfin, le Comité a approuvé le Programme d’activités 2019. En marge de la séance, les membres du Comité ont assisté au spectacle historique de la «Fête du Blé et du Pain » à Échallens.

Septembre

À l’occasion des SwissSkills 2018, le Comité a visité le site de Bernexpo. Il s’est informé des dernières opinions de vote sur les initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire, de même que de l’état du projet sur la PA 22+. Il a aussi proposé à l’Assemblée des délégués (AD) d’adopter une résolution, dont la CSA et les séminaires régionaux ont traité du contenu. Les entreprises Agrisano ont aussi publié un rapport sur les chiffres et les projets en cours. 

Octobre

Le Comité a décidé de recommander la liberté de vote à la CSA quant à l’initiative pour l’autodétermination. Il a ensuite débattu du projet de la résolution sur la PA 22+ et a approuvé la signature de la déclaration sur l’encouragement des femmes dans les organisations agricoles, de même qu’une modification dans le Règlement sur les indemnités de l’USP.

Novembre

Le Comité a adopté la résolution sur la PA 22+ à l’attention de l’AD et discuté de long en large du message du Conseil fédéral sur la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT II). Il s’est ensuite renseigné sur l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. Pour ce qui est de la restructuration d’Agroscope, il a décidé de suspendre la motion Häberli. Lors d’un exposé, Esther Gassler a présenté la nouvelle orientation d’Agridea, dont elle assure la présidence.

Décembre

Le Comité a traité de manière approfondie de la révision de la LAT II et s’est exprimé sur la consultation relative à la PA 22+. Le Comité a adopté le budget 2018 à l’attention de la CSA et a pris acte du plan financier 2018-2021.

Les activités et décisions de la Chambre suisse d’agriculture

La CSA a tenu quatre séances, à l’occasion desquelles elle s’est occupée des affaires statutaires et des thèmes suivants :

  • Développement de la politique agricole
  • Situation sur les marchés
  • Questions financières
  • Adoption de nombreuses prises de position et de recommandations de vote

Séance du 21 février 2018

La suite de la procédure et les mesures concernant la Vue d’ensemble de la PA, l’état des projets relatifs aux initiatives pour des aliments équitables, pour la souveraineté alimentaire et pour les vaches à cornes, ainsi que le calendrier en vue de l’initiative pour une eau potable propre ont constitué les thèmes majeurs de début 2018. La CSA a aussi approuvé le budget 2018 et le plan financier qui lui avaient été soumis.

Séance du 25 avril 2018

La CSA a approuvé les comptes de l’USP et de la communication de base pour 2017, et adopté le projet du Rapport annuel 2018 à l’attention de l’AD. Elle s’est aussi exprimée sur le train d’ordonnances relatives à la PA, a obtenu de plus amples informations sur la Vue d’ensemble, a décidé de laisser la liberté de vote quant aux initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire, et a rejeté l’initiative pour une eau potable propre, de même qu’un éventuel contre-projet.

 

Séance du 21 septembre 2018

La CSA a approuvé le Programme d’activités et les thèmes prioritaires 2019 de l’USP à l’attention de l’AD, dont elle a préparé les dossiers. Elle a décidé de laisser la liberté de vote quant à l’initiative pour les vaches à cornes, de recommander le non à l’initiative contre le mitage et de rejeter l’initiative pour une Suisse libre de pesticides de synthèse, en renonçant également à lui opposer un contre-projet. De plus, la CSA a reçu des informations sur l’état de la lutte contre l’initiative pour une eau potable propre, de même que des conséquences de la sécheresse et des mesures prises pour y remédier.

Séance du 18 octobre 2018

Hirofumi Kobayashi, directeur de l’Union centrale des coopératives agricoles du Japon, a présenté les défis auxquels son pays faisait face et a exprimé sa reconnaissance pour la bonne collaboration entre le Japon et la Suisse. La CSA a reçu une analyse des initiatives pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire, a adopté la résolution sur la PA 22+ à l’attention de l’AD et a décidé de laisser la liberté de vote quant à l’initiative pour l’autodétermination après avoir entendu les arguments de ses partisans et de ses détracteurs. Le directeur du Service de prévention des accidents dans l’agriculture a présenté les causes des nombreux accidents graves survenus en 2018 et les mesures prises pour plus de sécurité.

Assemblée des délégués du 22 novembre 2018

Le message du Conseil fédéral sur la PA 22+, les initiatives déposées en 2018 visant les produits phytosanitaires, les félicitations adressées aux gagnants des SwissSkills 2018 et la remise du Prix Média ont constitué les points d’orgue de la 86e Assemblée des délégués.

Aux yeux de l’assemblée, la plus-value quasi inexistante qu’apporte la nouvelle réforme de la politique agricole à partir de 2022 ne justifie de loin pas les longues discussions qui s’ensuivront au Parlement et dans la société, ni même les combats autour de la répartition des moyens en interne. En effet, il serait tout aussi possible de mettre en œuvre les modifications nécessaires au niveau des ordonnances. L’USP considère comme particulièrement révoltant le fait que le Conseil fédéral n’ait toujours pas endossé le rôle que lui a confié le peuple en acceptant à une large majorité l’article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire. Elle déplore également les nouveaux chambardements dans le système des paiements directs et l’absence d’une simplification administrative. Le manque de stabilité des conditions cadres capte inutilement les ressources entrepreneuriales des exploitations. Le message à présent en consultation ne remplissait pas les objectifs que les familles paysannes doivent atteindre. Aussi l’assemblée a-t-elle adopté une résolution en conséquence.

Les initiatives visant les produits phytosanitaires ont constitué une source d’inquiétude pour les délégués. L’AD a aussi rendu hommage aux gagnants des SwissSkills 2018 dans la catégorie des métiers de la terre, à savoir les agriculteurs, les vignerons, les maraîchers, les cavistes et les professionnels du cheval.

En Suisse alémanique, le Prix Média 2018 est revenu à Beat Bieri, de SRF, pour son film « Der Wildheuer – Senkrecht über dem Urnersee », et, en Suisse romande, à Philippe Huwiler, de Radio Fribourg, pour son reportage « Adju l’armailli : la dernière Rindya de Gérard Morard ». Pour la première fois, un représentant de la Suisse italienne s’est aussi vu décerner le Prix Média. Il s’agissait en l’occurrence de Valeria Bruni, de RSI, pour son reportage « Agricoltura e transumanza ».

Les délégués se sont ensuite informés de l’état de la mise en œuvre de la nouvelle réglementation concernant le versement à l’USP des contributions liées à la production et ont approuvé les montants pour 2019. Ils ont également approuvé une modification des statuts : les titulaires resteront en fonction jusqu’à la fin de la période de mandat au cours de laquelle ils auront atteint les 65 ans. Les autres points à l’ordre du jour n’ont suscité aucun remous : les délégués ont approuvé le procès-verbal de l’AD 2017, le Rapport annuel 2017 ainsi que le Programme d’activités 2019.

Élections complémentaires et supplémentaires pour la période statutaire 2016-2020

Les délégués ont élu à l’unanimité les membres complémentaires à la CSA. Les nouveaux représentants sont Lüscher Markus (BE), Baumann Andreas (UR), Pape Nicolas (JU), Rickenbacher Thomas (ZG), Vetterli Daniel (PSL), Iseli Jürg (PSL), Mottiez Steve (PSL), Nüssli Edith (GalloSuisse), Grünenfelder Reto (CTEBS), Gerber Markus (CTEBS) et Kohler Hans (SSEA).

Activités de la Conférence des directeurs et directrices des organisations membres

Les membres de la Conférence des directeurs et directrices des organisations membres (COD) se sont retrouvés à deux reprises. De plus, ils ont été invités aux séances de la CSA.

COD du 24 janvier 2018, à Martigny (VS)

La Vue d’ensemble de la PA, les discussions sur les initiatives visant les produits phytosanitaires et les sujets actuels de la communication ont constitué les objets les plus importants de la rencontre. Pour ce qui est des sujets de la communication, le thème prioritaire « Faits concernant l’agriculture », la stratégie pour les réseaux sociaux et l’engagement de l’USP en matière de déchets sauvages ont fait l’objet d’une présentation.

COD des 22 et 23 aoûts 2018, Kerenzerberg (GL)

La préparation des élections fédérales de 2019 et la campagne de lutte contre l’initiative pour une eau potable ont constitué, en plus du délicat problème de la sécheresse, le cœur du premier jour de la rencontre. Des ateliers ont permis aux participants de traiter des deux sujets, l’objectif étant de poursuivre les idées et les interventions qui allaient en résulter. La visite de la fromagerie de démonstration de la famille Beglinger, sur l’alpage de Nüenalp, a parachevé cette première journée. Le lendemain était dédié principalement à la PA 22+, à la LAT II, à l’obligation d’annoncer les postes vacants et aux résultats du projet d’occupation de réfugiés dans l’agriculture. La COD s’est terminée par un tour sur le Plattenberg.