Contenu principal

Vers le maintien des droits de douane sur les produits industriels

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 25 février 2020

La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national a procédé à l’examen de la suppression des droits de douane sur les produits industriels proposée par le Conseil fédéral. Les membres de la commission se sont opposés aux plans et ont décidé de ne pas entrer en matière sur le message. L’Union suisse des paysans (USP) salue cette décision. Elle s’était aussi prononcée contre l’abandon de ces droits lors de la consultation. La réduction des droits de douane sans contrepartie aurait représenté une erreur stratégique : la Suisse se serait ainsi privée d’un atout important pour les prochaines négociations d’accords de libre-échange. Par ailleurs, la suppression de ces droits aurait creusé un trou de 540 millions de francs dans la caisse de la Confédération. Cet argent aurait manqué à la Confédération, qui aurait dû économiser ailleurs. Les expériences tirées de divers accords de libre-échange montrent également que les réductions des droits de douane permettent avant tout au commerce d’accroître ses marges, mais qu’elles ne font pas baisser les prix à la consommation. Ces derniers sont fixés plutôt en fonction du pouvoir d’achat que des prix effectifs à l’importation.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Union Suisse des Paysans
Président
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Beat Röösli

Beat Röösli

Union Suisse des Paysans
Responsable Relations internationales

Téléphone 079 768 05 45
EMail beat.roeoesli@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 07-21 : Les fluctuations du marché laitier - calcul de l’élasticité de l’offre

10.08.21 | Les marchés agricoles sont connus pour la fluctuation des volumes et des prix. Le cycle du porc en est l’exemple le plus parlant. Dans la production de lait et de viande de vache, les volumes et les prix ne cessent de changer. L’évolution des volumes s’oppose souvent à celle des prix, donnant lieu à des élasticités négatives de l’offre. Dans la production de lait et de viande de vache, la négativité de ces élasticités est très significative (valeur-p inférieure à 0,001). Or, l’évolution du prix du lait influence plus que celle du prix des bovins de boucherie la production de viande de vache. La prise en compte des prévisions de prix dans la planification de l’offre permettrait d’atténuer les fluctuations du marché partiel correspondant. Une stratégie globale pour l’ensemble des marchés aiderait aussi à lisser ces fluctuations.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juillet 2021

10.08.21 | Juillet 2021 se classe parmi les cinq mois les plus pluvieux depuis le début des mesures. En fait, les sols étaient déjà largement saturés d’eau à la fin du mois de juin. Les grandes quantités de précipitations sont tombées principalement pendant la première moitié du mois, à partir du 5 juillet. Elles ont provoqué des inondations, des glissements de terrain et des laves torrentielles. Les crues ont aussi mené à la suspension temporaire de la navigation sur le Rhin. Plusieurs orages accompagnés de grêle ont causé des dégâts importants les 7 et 8 juillet ainsi que les 12 et 13 juillet. Par endroits, les cultures agricoles telles que les légumes et les vignes ont subi des pertes totales. Une phase de temps un peu plus ensoleillé a suivi du 17 au 23 juillet, avant qu’une situation dépressionnaire ne s’installe à nouveau. La grêle s’est encore abattue sur le pays le 24 et le 28 juillet, avec des grêlons atteignant une taille qui n’est attendue que tous les 20 à 50 ans. Au total, huit jours de grêle ont été enregistrés dans toute la Suisse en juillet. En juin déjà, les dommages causés par la grêle étaient déjà bien supérieurs à la moyenne, avec 6927 sinistres déclarés (tableau 1.5). En juillet, la température moyenne était de 0,3 degré inférieure à la norme 1981-2010, tandis que la température sur le versant sud des Alpes était dans la norme.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 31/2021

06.08.21 | En production végétale, l’année 2021 menace d’amener des résultats encore pire que ceux de l’année 2016. En 2016, les pluies persistantes ont surtout créé une situation difficile pour les grandes cultures. Cette année, les effets des gelées tardives au printemps s’y ajoutent ainsi que ceux des fortes chutes de grêles. Par conséquent, les cultures spéciales sont fortement touchées, contrairement à la situation dans l’année 2016.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 29/2021

23.07.21 | Depuis 2012, la production de viande de veau a diminué de près d’un quart. Comme l’effectif de vaches baisse continuellement, il y a toujours moins de veaux à disposition. En plus, les veaux sont utilisés plus fréquemment pour l’engraissement au pâturage ou pour l’engraissement de gros bétail. En 2020, les engraisseurs de veaux ont beaucoup souffert pendant le confinement à cause de la fermeture des restaurants, vu que les restaurants sont des acheteurs importants de viande de veau.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 28/2021

16.07.21 | L’année 2011 était très favorable pour l’agriculture suisse : une année très sèche avec une répartition uniforme des précipitations a permis des rendements exceptionnels dans de nombreuses cultures, aussi bien par rapport à la quantité que par rapport à la qualité. L’année 2016 représente le contraire : des précipitations abondantes versaient surtout pendant la période de végétation. Ceci a amené des mauvaises récoltes dans la production végétale. L’année 2012 a connu autant de précipitations comme 2016, par contre, la distribution des précipitations était nettement plus favorable pour l’agriculture. En ce qui concerne les précipitations, l’année 2021 était plutôt discrète jusqu’à la fin de la deuxième décade du mois de juin. Cependant, avec les fortes pluies de ces derniers jours, le niveau de l’année 2016 a été atteint. Les perspectives sont aussi désagréables. En plus, les dégâts de grêle et élémentaires sont déjà plus grands qu’en 2016.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 06-21 : Transport et origine des importations agricoles suisses

12.07.21 | Une nette majorité des importations agricoles entrent en Suisse par la route et proviennent surtout de l’UE. L’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Asie (sans la Chine) représentent d’autres régions d’origine importantes. Ce sont avant tout des fruits, du café, du thé et des épices, ainsi que des céréales qui arrivent de ces régions. L’acheminement de ces produits s’effectue, entre autres, par train et par navire. L’avion est rarement privilégié et ne transporte que 0,2 % des importations totales. Chaque mode de transport présente ses atouts : l’avion, par exemple, se prête surtout au transport de marchandises légères ou de petites quantités pour lesquelles le prix au kilo est élevé. Ce sont avant tout des légumes, de la viande de mouton et du poisson, ainsi que des fruits exotiques qui sont importés par voie aérienne. Les tourteaux, le riz, les céréales et le café arrivent, quant à eux, principalement par navire.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juin 2021

12.07.21 | Les journées caniculaires enregistrées notamment vers le milieu de juin 2021 ont en fait le quatrième mois de juin le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Le tonnerre a grondé surtout dans le premier et le dernier tiers du mois. De violents orages accompagnés de fortes pluies, de grêle et de vents tempétueux ont balayé la Suisse à partir du 18 juin. À certains endroits, de grandes quantités de pluie se sont abattues en un court laps de temps, entraînant des inondations dans plusieurs régions du versant nord des Alpes. La grêle avait déjà causé de nombreux dégâts en mai (tableau 1.5). Agristat ne dispose pas encore de données exactes pour le mois de juin. Cependant, le nombre de jours de grêle s’est montré très élevé. Une averse de grêle d’une ampleur exceptionnelle est survenue en particulier le 28 juin, avec des grêlons atteignant jusqu’à 7 cm de diamètre. De nombreux dommages sont donc à supposer. Après un mois de mai froid et humide, les paysans ont récolté beaucoup de foin en juin. La fenaison a donc commencé assez tard cette année, plus exactement avec six jours de retard par rapport à la date moyenne de la période de référence 1981-2010.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 26/2021

05.07.21 | Les chiffres d’affaires avec des denrées alimentaires sont devenus un pilier important du commerce de détail depuis longtemps déjà. Pendant la crise du coronavirus, leur importance a encore fortement augmenté. Au mois de mai 2021, les chiffres d’affaires avec des denrées alimentaires étaient toujours élevés (118,2 points), mais ils ont baissé par rapport au mois précédent (121,9 points) et à l’année 2020 (123,9 points). Il paraît que le tourisme d’achat reprend son souffle. S’il retrouve son niveau d’origine, ceci peut mettre sous pression surtout les prix à la production de denrées alimentaires avec une part indigène élevée où la production s’est adaptée à la demande temporairement accrue. Ces conditions sont remplies par exemple dans la production de lait, de porcs de bouche-rie et de légumes.

Lire la suite