Contenu principal

Baies

L'Union suisse des paysans ne fait pas de commerce de biens. Les prix indicatifs sont destinés à informer les producteurs et les productrices. Si vous êtes à la recherche de produits figurant dans les tableaux de prix, adressez-vous à un commerce agricole ou à une exploitation qui pratique la vente directe.

Recommandations de prix pour la vente directe

valable dès 24 mai 2024

Baies Unité Prix
Fr. / Unité
Cassiskg14.50 - 18.50
Fraises, en barquettekg13.00 - 18.00
Fraises, auto-cueillettekg6.50 - 8.50
Framboises250g6.00 - 7.00
Framboiseskg23.00 - 27.00
Groseilleskg12.00 - 15.00
Groseilles à maquereaukg12.00 - 15.00
Mûreskg16.00 - 20.00
Myrtilleskg20.00 - 24.00
Myrtilles, auto-cueillettekg9.00 - 12.00
Raisins de table, nouvelles variétéskg6.80 - 7.30
Raisins de table, Chasselas etc.kg5.00 - 5.60
Sureaukg5.00 - 6.00

Source: Wallierhof

En mai 2024, la Fruit-Union Suisse a publié ses propres prix. Vous les retrouverez ici.

Les différents prix reposent sur plusieurs calculs et hypothèses. En règle générale, ces prix n’ont qu’une valeur indicative. Toutes les personnes pratiquant la vente directe sont elles-mêmes responsables de demander des prix rentables. Les conditions (quantité et qualité des fruits, taille des emballages, matériel d’emballage, infrastructure de transformation, région, label, présentation et aménagement du point de vente, etc.) sont trop différentes d’une exploitation à l’autre pour pouvoir fixer des prix uniques. 

Remarques

  • Les prix indicatifs ci-dessus peuvent varier selon l'offre, la qualité et le lieu.
  • En cas d'achat de 25 kg et plus, un rabais de quantité de 10 - 20 % peut être accordé.

Comment se compose le prix du vente directe?

Les prix affichés dans les tableaux ci-dessus sont des prix indicatifs et n’ont donc aucune valeur légale. Les prix doivent couvrir l’intégralité des coûts de production ainsi que d’autres éléments tels que la région, les conseils et le service (ou le self-service), la qualité, la quantité et l’emballage, la présentation et la préparation de la marchandise, de même que les pertes éventuelles. Des rabais de quantité peuvent être accordés, et des suppléments peuvent être prélevés en fonction du label ou de la production bio. Dans la vente directe, les prix ne fluctuent pas de la même manière que sur les marchés de gros ou chez les grands distributeurs. S’il s’agit de la revente d’une marchandise, une certaine marge doit être prise en considération dans la fixation du prix.