Contenu principal

Énergies renouvelables

Suite à l’accident nucléaire de Fukushima en 2011, la Suisse s’est engagée vers une sortie progressive du nucléaire. Acceptée par le peuple en 2018, la Stratégie énergétique 2050 vise à mettre en œuvre cette transition. Le but est d’assurer l’approvisionnement en électricité de la Suisse à partir d’énergies renouvelables et grâce à une plus grande efficacité énergétique. Il conviendra aussi d’éviter d’importer de l’électricité produite la plupart du temps à partir d’agents énergétiques fossiles ou nucléaires.

Le secteur agricole suisse peut contribuer dans une large mesure à la mise à disposition d’électricité et de chaleur renouvelables. Une étude de potentiel réalisée par la plateforme AgroCleanTech a montré qu’il existe des potentiels considérables dans l’agriculture, aussi bien dans le domaine de l’efficacité énergétique que dans la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. De plus, il est possible d’exploiter des installations photovoltaïques efficaces en recouvrant de panneaux solaires le toit des étables. Par ailleurs, dans les régions présentant une densité de bétail importante, la fermentation des engrais de ferme dans des installations de biogaz permet de produire de l’électricité et de la chaleur.

En raison du prix de marché actuel de l’électricité, de l’arrivée à échéance de la rétribution à prix coûtant du courant injecté et du soutien par la rétribution unique, l’autoconsommation d’électricité produite à partir d’installations photovoltaïques agricoles offre des possibilités de développement des plus intéressantes. Pour ce qui est des installations de biogaz agricoles, le maintien de la rémunération pour l’injection directe dans le réseau gazier ou pour les prestations supplémentaires, comme la production flexible (jour/nuit) et la protection du climat (réduction des émissions de méthane), servira de critère de décision pour savoir si les coûts de production pourront aussi être couverts à l’avenir.

L’Union suisse des paysans s’engage pour que les familles paysannes profitent de ce potentiel, contribuant ainsi au tournant énergétique et à la protection du climat.

Interlocuteur pour le dossier

Priska Stierli

Priska Stierli

Gérante AgroCleanTech

Belpstrasse 26, 3007 Bern
priska.stierli@sbv-usp.ch
Département Production, marché et écologie
Division Energie et environnement

  

Communiqués de presse
Le Contrôle des finances sous-estime les centrales de biogaz agricoles

23.08.18 | Le Contrôle fédéral des finances s’est penché sur les soutiens financiers alloués aux exploitants de centrales de biogaz agricoles et sur la rentabilité de celles-ci. Dans son rapport, il a reconnu que les différents instruments visant à promouvoir ces centrales se complètent de manière harmonieuse et qu’ils ne donnent lieu à aucune forme injustifiée d’encouragement excessif. Il remet toutefois en cause l’efficience des installations. Ce faisant, il sous-estime l’importance des centrales de biogaz agricoles dans la production d’énergie et la protection du climat.

Lire la suite
Prises de position Änderung Zusatzmodul 8 Suisse-Bilanz

22.05.17 | Vergärungsprodukte aus Biogasanlagen haben sich in den vergangenen Jahren für die Schweizer Landwirtschaft zu einer wichtigen Nährstoffquelle entwickelt – mit steigender Bedeutung. Dank modernster Ausbringtechnik können diese Produkte heute verlustarm sowie Klima- und Bodenschonend in einer Vielzahl von landwirtschaftlichen Kulturen eingesetzt werden. Die Landwirtschaft ist bestrebt, die Effizienzsteigerung bei der Stickstoffdüngung weiter voranzutreiben. Dazu braucht sie aber Rahmenbedingungen, welche fachlich und agronomisch nachvollziehbar sind. Die oben gemachten Ausführungen zeigen hingegen eindeutig auf, dass für Einführung eines strengeren N- Ausnützungsgrades die wissenschaftliche Begründung fehlt und die herrschenden Praxisbedingungen sowie nicht beeinflussbare Umweltfaktoren ignoriert werden. Bereits heute ist der Stickstoff-Einsatz auf Grund sehr tief angesetzter Pflanzenbedarfs- und Ertragsnormen (GRUD) stark limitiert.

Lire la suite