Contenu principal

Swissness

La réglementation «Swissness» est entrée en vigueur le 1er janvier 2017. Elle indique sous quelles conditions il est permis de mettre en avant l’origine suisse d’un produit. Les produits alimentaires dont l’emballage arbore la croix suisse doivent contenir au moins 80 % de matières premières provenant de Suisse. La nouvelle réglementation a instauré le principe «Pas de croix suisse sans matière première suisse» pour les produits alimentaires. Elle s’est révélée nécessaire en raison de l’utilisation abusive de plus en plus fréquente de la croix suisse pour promouvoir des produits. Des règles crédibles en matière de Swissness sont importantes pour que l’origine suisse garde sa valeur.

La réglementation «Swissness» est essentielle pour l’agriculture suisse. Ce n’est qu’ainsi que les familles paysannes de Suisse peuvent aussi valoriser leurs produits dans des aliments transformés. Comme la transformation de denrées alimentaires devient de plus en plus complexe, l’agriculture deviendrait, sans règles «Swissness», une simple fournisseuse de matières premières interchangeables.  

L’agriculture suisse se sert en outre de la marque d’origine Suisse Garantie. Gage d’une origine contrôlée et certifiée, Suisse Garantie exige que 90 % au moins des matières premières des produits transformés proviennent de Suisse.

Interlocuteur pour le dossier

Martin Rufer

Martin Rufer

Union Suisse des Paysans
Responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

  

En direct de l'USP En direct de l‘USP n°31 (30.07. – 03.08.2018)

08.08.18 | Le 31 juillet, le président de la Confédération Alain Berset a fait, dans la bonne humeur et sans personnel de sécurité, une randonnée avec plus de 200 lecteurs de « L’Illustré » et du « Schweizer Illustrierte » dans les Préalpes fribourgeoises. De même, la Conseillère fédérale Simonetta Sommaruga et le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, respectivement dans les cantons de Berne et Lucerne, ont profité de cette particularité helvétique et ont déjeuné à la bonne franquette avec les autres convives pour le brunch à la ferme. Cas de figure dont un Emmanuel Macron ou un Donald Trump ne peuvent qu’imaginer en rêve ! Le brunch, les délices culinaires à base de produits de la région et la rencontre insouciante entre ville et campagne sont une image de la Suisse dont nous pouvons être fier. Encore un chaleureux merci à toutes les familles paysannes qui ont à nouveau rendu possible cette expérience pour près de 150'000 personnes !

Lire la suite