Contenu principal

La récolte n’est assurée qu’à celui qui sème correctement

Communiqué de presse de l'Union Suisse des Paysans du 20 février 2018

Au Sommet agricole sur le Mercosur, le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann met dans le même panier la politique du commerce intérieur et celle du commerce extérieur. Dans les deux cas, il n’en sortira rien de bon. L’Union suisse des paysans avait déjà annoncé qu'elle ne participerait pas à cette mascarade. Elle aborde séparément le thème de la Vue d'ensemble et celui du traité de libre-échange avec les pays du Mercosur. Par ailleurs, elle attend du Conseiller fédéral une amélioration tant au niveau de la communication que de la colaboration.

Aujourd'hui a lieu le Sommet agricole sur le Mercosur qu’a convoqué le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. À cette occasion, celui-ci discutera à la fois du développement de la politique agricole esquissée dans la Vue d'ensemble et de l'accord de libre-échange avec les pays du Mercosur. Pour cette raison, l’Union suisse des paysans (USP) renonce à y participer. Dans la Vue d’ensemble, le gouvernement prévoit dans tous les scénarios une réduction de la protection douanière. De plus, il y formule des hypothèses en partie complètements irréalistes, notamment pour ce qui est des coûts à la production. Ce document ne contient pas non plus de plan pour atténuer et financer les pertes massives que subiront les familles paysannes. Le Conseil fédéral a évoqué une augmentation de la TVA, quand bien même la Vue d’ensemble avance une baisse des prix à la consommation comme l’un des avantages de la réduction de la protection douanière. Cette Vue d'ensemble est un rapport qui n’offre aucune perspective à l’agriculture. Émise après la votation du 24 septembre 2017, elle constitue un affront pour les familles paysannes et les citoyens suisses.

Quant aux négociations avec le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay, il s’agit là d’un autre sujet. L’USP n’a jamais été contre un nouvel accord de libre-échange, et ce n’est pas aujourd’hui qu’elle le deviendra. Elle considère cependant que la tactique de négociation n’est pas la bonne, d’autant plus que des concessions ont déjà été faites en amont. Nul ne sait encore quel avantage le reste de l’économie suisse pourra tirer d’un pareil accord et où des concessions s’imposeront. Actuellement, les exportations vers l’Amérique du Sud sont modestes : elles représentent à peine 1 % de notre volume d'exportation. Et sur ce pourcent, près de trois cinquièmes sont des produits pharmaceutiques, sur lesquels peu de droits de douanes peuvent être prélevés. Lors des négociations, le Conseiller fédéral est donc obligé de prendre en compte tous les intérêts, y compris ceux de la production primaire suisse, et ce de manière adéquate.

Or, à ce sommet agricole, le Conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann met dans le même panier la politique du commerce intérieur et celle du commerce extérieur. L’USP, elle, traite chaque dossier séparément. D’une part, elle prévoit de renvoyer la Vue d’ensemble à la Commission de l'économie et des redevances lors de sa séance des 26 et 27 mars, puis au Conseil national lors de sa session d’été pour délibération. D’autre part, elle s’exprimera sur l'accord de libre-échange prévu avec les pays du Mercosur, pour autant que les négociations donnent lieu à des résultats concrets.

L’USP regrette encore que le Conseiller fédéral lui refuse toujours, après deux demandes, une entrevue, car il y aurait des possibilités considérables pour améliorer la communication et la collaboration.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Union Suisse des Paysans
Président
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Jacques Bourgeois

Jacques Bourgeois

Union Suisse des Paysans
Directeur
Conseiller national

Téléphone 079 219 32 33
E-Mail jacques.bourgeois@sbv-usp.ch

Beat Röösli

Beat Röösli

Union Suisse des Paysans
Responsable Relations internationales

Téléphone 079 768 05 45
EMail beat.roeoesli@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Points d’interrogation autour de l’accord de libre-échange avec l’Indonésie

01.11.18 | La Suisse serait sur le point de signer l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. C’est ce qu’a annoncé hier le Conseil fédéral. Aucune information n’a toutefois filtré quant au contenu. Ce qui est important pour l’Union suisse des paysans, c’est que le Conseil fédéral ait respecté les lignes rouges à ne franchir dans le cas des produits sensibles et qu’il ait imposé la durabilité comme critère contraignant.

Lire la suite
Communiqués de presse
Oui au libre-échange avec le Mercosur, mais pas à tout prix

29.10.18 | La Suisse est en train de négocier un accord de libre-échange avec les États du Mercosur. Présentée lors de la conférence de presse qui s’est tenue aujourd'hui, la coalition sur le Mercosur dit oui à cet accord, mais pas à tout prix. Elle exige que des critères contraignants de durabilité y figurent pour ne pas compromettre les produits agricoles sensibles ni la protection des consommateurs.

Lire la suite
Communiqués de presse
Huile de palme : il n’y a aucune concession à faire !

25.09.18 | L’accord de libre-échange avec la Malaisie et l'Indonésie et, partant, la très controversée huile de palme figuraient aujourd’hui à l’ordre du jour du Conseil des États. Ce n’est qu’avec la voix prépondérante de la présidente que la Chambre haute a décidé de suivre sa commission de politique extérieure, torpillant ainsi la demande largement soutenue par l’agriculture, les consommateurs et les cantons d'exclure l'huile de palme des négociations. L’Union suisse des paysans attend maintenant du Parlement et du Conseil fédéral qu’ils prennent au sérieux les réserves exprimées et qu’ils ne fassent aucune concession.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des singes sur la Place fédérale: une pétition demande au Conseil des États d’exclure l’huile de palme

20.09.18 | Depuis le vote négatif de la Commission du Conseil des États, chaque jour 1’000 électrices ou électeurs déçus ont signé la pétition réclamant l’exclusion de l’huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Les auteurs de la pétition la remettaient aujourd’hui personnellement au Conseil des États.

Lire la suite
Communiqués de presse
Fini l’huile de palme dans l’alimentation des animaux !

12.09.18 | L’Union suisse des paysans a interdit aux producteurs adhérents au programme AQ-Viande suisse d’utiliser de l’huile de palme dans l’alimentation des animaux de rente. Au tour maintenant de l’industrie alimentaire et du Parlement d’assumer leur responsabilité.

Lire la suite
Communiqués de presse
Mauvais compromis de la commission du Conseil des États : la coalition sur l’huile de palme réagit avec une pétition

05.09.18 | Cette semaine, la commission de politique extérieure du Conseil des États s’est prononcée à une courte majorité contre l’exclusion de l’huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Elle oppose à la motion Grin une motion insignifiante. La coalition sur l’huile de palme réagit avec véhémence à ce compromis boiteux et adresse aujourd’hui une pétition au Conseil des États.

Lire la suite
Communiqués de presse
Adhésion de l’Autriche à l’UE : un exemple d’ouverture des frontières à suivre ?

28.08.18 | Dans sa Vue d’ensemble du développement à moyen terme de la politique agricole, le Conseil fédéral veut montrer en quoi l'ouverture des frontières a des retombées positives sur l'agriculture nationale en se fondant sur la situation de l’Autriche après son entrée dans UE. L’Union suisse des paysans a profité de l’occasion pour effectuer une analyse complète des conséquences qu’a eues l’adhésion de l’Autriche à l'UE sur son agriculture. Elle est arrivée à la conclusion que l'agriculture autrichienne ne donne aucun argument pour l’ouverture des frontières.

Lire la suite
Communiqués de presse
Mercosur : l’enjeu va au-delà des steaks argentins

18.06.18 | L’accord de libre-échange visé avec les États du Mercosur est sur toutes les lèvres. Après s’être penchée sur les flux commerciaux actuels ainsi que les avantages et les inconvénients d’un accord, l’Union suisse des paysans a rendu ses conclusions dans un rapport. La faîtière agricole estime qu’un résultat acceptable est tout à fait à la portée des parties, à condition de le vouloir.

Lire la suite