Contenu principal

L’USP soutient la réduction des risques liés aux produits phytosanitaires

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 23 avril 2020

Mise en consultation, l’initiative parlementaire de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil des États pour réduire les risques dans le domaine des produits phytosanitaires a reçu le soutien de principe de la Chambre suisse d’agriculture (CSA) de l’Union suisse des paysans (USP). Cette initiative veut réduire de 50 % d’ici à 2027 les risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires auxquels sont exposés les eaux de surface, l’eau potable et les habitats proches de l’état naturel, et, partant, garantir une mise en œuvre contraignante des objectifs définis dans le Plan d’action Produits phytosanitaires. L’agriculture est également favorable à l’amélioration prévue de la transparence dans l’utilisation de produits phytosanitaires par l’agriculture, les collectivités publiques, les particuliers et d’autres utilisateurs. En outre, les membres de la CSA exigent aussi une trajectoire de réduction des biocides dans la loi, avec les mêmes délais et les mêmes objectifs de réduction que pour les produits phytosanitaires, car de nombreux biocides contiennent les mêmes substances actives. Par contre, la CSA n’accepte pas qu’il revienne à la branche de définir des mesures supplémentaires, de les faire respecter et d’en rendre compte. Ses membres estiment qu’il n’est pas possible, sans les bases légales correspondantes, de garantir le respect des mesures dans tout le pays. Aux yeux de l’USP, l’élaboration et la mise en œuvre de mesures pour réduire les risques et le suivi de celles-ci incombent clairement à la Confédération. Le secteur agricole est disposé à collaborer à leur élaboration et à soutenir la Confédération dans la mise en œuvre.

Nouvelle section membre

La CSA a approuvé l’admission de la Fédération d’élevage du cheval de sport CH FECH en qualité de membre de l’USP. La FECH compte 1600 membres actifs dans 34 syndicats d’élevage. Les liens avec l’agriculture sont forts : 65 % des animaux d’élevage sont détenus par des éleveurs dans leur propre exploitation agricole, 84 % des animaux d’élevage se trouvent dans une exploitation agricole, 68 % des éleveurs possèdent une formation agricole, et 90 % des animaux d’élevage en pension se trouvent dans des exploitations agricoles.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus et responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

David Brugger

David Brugger

Union Suisse des Paysans
Responsable de la Division Production végétale

Téléphone 077 438 90 88
Email david.brugger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Dix fermes romandes se font ambassadrices sur Instagram

13.08.20 | À l’heure actuelle, quiconque désire toucher un public jeune ne peut se passer d’Instagram. Le lancement d’un compte @schweizer.bauern pour les germanophones a eu lieu il y a de cela une année. Les francophones disposent du compte @paysans.suisses depuis mai. À partir du mois d’août, dix familles paysannes de Suisse romande reprennent une fois par semaine les commandes du compte pour raconter des histoires passionnantes sur leur exploitation et leur quotidien.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Brunch à la ferme du 1er août 2020 : une édition un peu différente

01.08.20 | Tout comme les feux d’artifice, le Brunch à la ferme est associé aux festivités du 1er août. La seule différence, c’est qu’il a lieu par tous les temps. Même si les mesures de protection contre le coronavirus viennent compliquer la tenue d’événements d’une telle ampleur, près de 150 familles paysannes ont invité la population à leur table cette année. Les hôtes sont venus des quatre coins du pays pour savourer un repas convivial à la campagne. La 28e édition du traditionnel Brunch à la ferme du 1er août a de nouveau fait le bonheur des petits et des grands.

Lire la suite
Communiqués de presse
Brunch du 1er août avec le ministre de l'économie

21.07.20 | Environ 150 familles paysannes prépareront le brunch à la ferme du 1er août qui aura lieu dans le respect des mesures d’hygiène en lien avec le coronavirus. Plusieurs prestataires sont déjà complets. Dans les Grisons, le conseiller fédéral Parmelin brunchera également parmi les invités.

Lire la suite
Communiqués de presse
Promouvoir ensemble la santé de nos animaux de rente - création de l’organisation « Santé des animaux de rente Suisse »

03.07.20 | Une coordination ciblée et les idées innovantes de tous les acteurs concernés permettent de promouvoir de manière encore plus efficace la santé des animaux de rente en Suisse. À cet effet, les organisations nationales de détenteurs d’animaux, d’éleveurs et de marchands de bétail, en collaboration avec les vétérinaires, la faculté Vetsuisse et l’Association suisse des vétérinaires cantonaux, ont créé l’organisation « Santé des animaux de rente Suisse ». Au cours des premières années, l’accent sera mis sur la promotion de la santé des bovins.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le populaire Brunch du 1er août aura lieu !

30.06.20 | Après quelques incertitudes, l’Union Suisse des Paysans (USP) a décidé de maintenir l’édition 2020 du brunch à la ferme du 1er août. Une bonne nouvelle pour tous les fidèles participants à cet événement traditionnel ! La prochaine fête nationale sera donc à nouveau l’occasion de profiter d'un petit déjeuner composé de délicieux produits régionaux dans une ambiance conviviale. Vous pouvez dès à présent chercher une ferme de votre choix sur le site www.brunch.ch et vous inscrire. Attention, l'inscription est obligatoire.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Brunch du 1er août aura lieu

28.05.20 | Les jeux sont faits ! Les manifestations réunissant jusqu’à 300 personnes sont de nouveau autorisées à partir du 6 juin prochain. Le traditionnel Brunch à la ferme du 1er août pourra donc avoir lieu dans le respect des règles de l’OFSP. Quant aux fermes dans l’impossibilité de mettre en œuvre ces exigences, l’Union suisse des paysans leur recommandent d’opter pour l’organisation d’un « brunch à l’emporter ». Les inscriptions repartent à zéro, les fermes déjà inscrites peuvent confirmer ou annuler leur participation dès maintenant.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les paysans suisses disent merci

11.05.20 | Dès aujourd’hui, des paysannes et des paysans investissent les grandes gares de Suisse pour remercier la population de la confiance qu’elle leur a témoignée ces derniers temps et lui rappeler qu’ils continuent de garantir l’approvisionnement en aliments de la région. Ainsi l’Union suisse des paysans boucle-t-elle la campagne d’information prévue pour ce printemps. En revanche, le travail de sensibilisation mené dans le cadre de la campagne « Nous protégeons ce que nous aimons » se poursuit. Toutes les familles paysannes sont appelées à participer.

Lire la suite
Communiqués de presse L’USP soutient la réduction des risques liés aux produits phytosanitaires

23.04.20 | Mise en consultation, l’initiative parlementaire de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil des États pour réduire les risques dans le domaine des produits phytosanitaires a reçu le soutien de principe de la Chambre suisse d’agriculture (CSA) de l’Union suisse des paysans (USP). Cette initiative veut réduire de 50 % d’ici à 2027 les risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires auxquels sont exposés les eaux de surface, l’eau potable et les habitats proches de l’état naturel, et, partant, garantir une mise en œuvre contraignante des objectifs définis dans le Plan d’action Produits phytosanitaires. L’agriculture est également favorable à l’amélioration prévue de la transparence dans l’utilisation de produits phytosanitaires par l’agriculture, les collectivités publiques, les particuliers et d’autres utilisateurs. En outre, les membres de la CSA exigent aussi une trajectoire de réduction des biocides dans la loi, avec les mêmes délais et les mêmes objectifs de réduction que pour les produits phytosanitaires, car de nombreux biocides contiennent les mêmes substances actives. Par contre, la CSA n’accepte pas qu’il revienne à la branche de définir des mesures supplémentaires, de les faire respecter et d’en rendre compte. Ses membres estiment qu’il n’est pas possible, sans les bases légales correspondantes, de garantir le respect des mesures dans tout le pays. Aux yeux de l’USP, l’élaboration et la mise en œuvre de mesures pour réduire les risques et le suivi de celles-ci incombent clairement à la Confédération. Le secteur agricole est disposé à collaborer à leur élaboration et à soutenir la Confédération dans la mise en œuvre.

Lire la suite