Contenu principal

Moins de vaches, mais plus de veaux

Commentaire du marché du 15 mars 2019 dans le journal Agri

L'effectif des vaches diminue. Selon les chiffres de la Banque de données sur le trafic des animaux (BDTA), la Suisse comptait 555 587 vaches fin février, soit environ 7400 de moins que l’année d’avant. Par ailleurs, l’information que le nombre de vaches laitières a diminué de 9800 tandis que celui des vaches allaitantes a augmenté de 2400 n’a plus rien d’un scoop. En revanche, les chiffres de la BDTA indiquent une augmentation du nombre de vêlages par vache depuis l’année dernière. Quoique minimes, cette hausse ne passe pas inaperçue. Fin 2017, une vache vêlait 0,99 fois par année, contre 1,02 fois fin 2016. Depuis 2018, le nombre de vêlages reprend des couleurs : à présent, une vache met bas 1,004 veau par année. Il se trouve donc que les vêlages ont augmenté de 1800 en l’espace d’une année alors que le nombre de vaches a diminué. Seules des suppositions permettent d’expliquer cette évolution. Elle pourrait découler du fourrage de moins bonne qualité produit pendant l’année pluvieuse de 2016 ou d’une meilleure gestion des vaches. En février, il a déjà été possible de constater que la demande en bétail de rente augmentait en raison du verdissement des pâturages et des prairies. Lors des enchères publiques, une vache laitière valait en moyenne 3199 francs, soit 44 francs de plus qu’en janvier. Les treize veaux d’élevage s’échangeaient quant à eux au prix fort de 1017 francs en moyenne. 

Hans Rüssli

Union Suisse des Paysans

Sur le même sujet

Oops, an error occurred! Code: 2019111411585068d945d6