Contenu principal

Nouvelle coordination nationale contre le souchet comestible

Communiqué de l'Union Suisse des paysans et de la Conférence des services phytosanitaires cantonaux (CSP) presse du 26 novembre 2019

Le souchet comestible, qui s’est établi depuis quelques dizaines d’années en Suisse, s’est révélée être une plante invasive avec un fort potentiel de nuisibilité économique pour l’ensemble de l’agriculture helvétique. En raison de son mode de reproduction qui passe par la formation de petits tubercules, sa dissémination se fait par l’intermédiaire des machines qui travaillent le sol, sur lesquelles elles adhèrent et sont ensuite transportées dans d’autres parcelles. Disposant d’un fort pouvoir concurrentiel, le souchet comestible aura vite fait de coloniser d’autres parcelles, et ce d’autant plus qu’il n’existe pas, pour l’instant, d’herbicides fiables pour assurer la lutte contre cette plante nuisible. Ainsi, les parcelles très fortement contaminées sont difficilement appropriées aux grandes cultures. En tant que plante néophyte invasive, cette plante est également une menace pour la biodiversité, raison pour laquelle, le souchet comestible figure sur la liste noire d’Info Flora.

Ces dernières années, plusieurs actions ont été menées contre cette plante envahissante. Diverses stratégies de lutte ont été testées et suivies dans la pratique et divers cantons ont mis en place des mesures destinées à la prévention de la dissémination, ainsi que l’obligation d’annonce des parcelles contaminées. Le projet vulgarisation soutenu par la Confédération, les cantons et les branches de production montre que seule une lutte coordonnée sur le long terme, en partenariat avec tous les acteurs, pouvait donner des résultats probants. Ainsi, la Conférence des Directeurs cantonaux de l’agriculture (COLAS), la Conférence des Services phytosanitaires (CSP) et l’Union Suisse des Paysans (USP), en collaboration avec l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) ont décidé de réunir les nombreux acteurs de cette lutte en un seul et unique groupe de travail intitulé. “ coordination nationale souchet comestible“ qui sera l’organisation pour toutes les questions concernant le souchet comestible. Sa tâche sera de permettre d’avoir une vision nationale de la problématique, d’assurer les échanges d’informations et de coordonner les activités effectuées dans les diverses régions.

Par cette démarche, les cantons, l’USP et les branches concernées posent les bases pour une lutte efficace à long terme contre cette mauvaise herbe problématique.

Renseignements

Informations sur des questions stratégiques:
Matthias Müller, COSAC, tél. 079 695 93 68

Informations sur des questions politiques:
David Brugger, Union Suisse des Paysans, tél. 077 438 90 88

Informations sur des questions techniques:
Alexandra Schröder, CSP, tél. 031 636 49 09

Sur le même sujet

Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2020

10.09.20 | Avec une température moyenne de 15,2 degrés en Suisse, août 2020 a été l’un des mois d’août les plus chauds depuis le début des mesures en 1864. Seul août 2003 a été encore beaucoup plus chaud. Une canicule de six à sept jours, avec des températures parfois bien supérieures à 30 degrés, s’est installée entre le 6 et le 7 août. Du 13 au 18 août, un afflux d’air humide de secteur sud-ouest a provoqué des orages avec de fortes précipitations, de la grêle et de violentes rafales de vent. Si les précipitations sont restées inférieures à la moyenne jusqu’à peu de temps avant la fin du mois, des pluies diluviennes se sont abattues à partir du 28 août, d’abord sur le Tessin et les Grisons, s’étendant ensuite à la quasi-totalité de la Suisse. Seule la partie francophone de l’Arc jurassien a enregistré une pluviométrie inférieure à la moyenne pour un mois d’août. En juillet, il y a eu 824 annonces de sinistres causés par la grêle. Ainsi, jusqu’à la fin juillet, 2020 s’inscrivait toujours parmi les années où la grêle n’a fait que peu de dégâts (tableau 1.4).

Lire la suite
Communiqués de presse
Les initiatives vont trop loin, mais les revendications sont importantes

08.09.20 | Plus tôt aujourd’hui, diverses organisations ont déposé la double initiative biodiversité et paysage. L’initiative paysage vise à renforcer la protection des terres cultivées et à plafonner la surface sollicitée par le bâti. L’initiative biodiversité demande plus de terres et d’argent pour promouvoir la biodiversité. Ces deux revendications sont dans l’intérêt de l’agriculture, mais leur conception va trop loin par rapport à sa mission première.

Lire la suite
Prises de position Revision der CO2-Verordnung Vernehmlassungsverfahren

21.08.20 | Die Schweizer Landwirtschaft ist vom Klimawandel stark betroffen, weshalb es für die hiesige Landwirtschaft wichtig ist, dass Massnahmen getroffen und Regulierungen in Kraft gesetzt werden, welche denselben eindäm-men. Der Schweizer Bauernverband unterstützt deshalb grundsätzlich das Klimaabkommen von Paris und auch dessen Umsetzung auf gesetzlicher Ebene. Die Massnahmen zur Umsetzung führen aber auch zu zusätzlichen Kosten. Diese müssen ebenfalls beachtet werden. Um eine drohende Regulierungslücke bis zum Inkrafttreten des CO2-Gesetzes 2022 zu vermeiden, unterstützen wir die Verlängerung der bestehenden Klimaschutzinstrumente für das Jahr 2021. Die Weiterführung der Inland-Kompensationspflicht für Treibstoffimporteure begrüssen wir ausdrücklich. Die Aufrechterhaltung des Emissionshandelssystems (EHS), welches mittlerweile mit dem System der EU verknüpft ist, erachten wir als wichtige Notwendigkeit, ebenso die Neuregelungen bezüglich den Emissi-onsvorschriften im Rahmen des Neuwagenzieles. Jedoch wünschen wir, dass die Teilrevision der Verordnung besser auf das zukünftige CO2-Gesetz abgestimmt ist.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juillet 2020

11.08.20 | La météo changeante du mois de juillet n’a donné lieu qu’à peu de jours de canicule. Malgré tout, les températures ont dépassé de 1,3 degré en moyenne la norme 1981-2010. En dépit du nombre de fronts froids ayant passé sur la Suisse, les précipitations se sont révélées particulièrement faibles dans de nombreuses régions. Seules celles tombées au nord des Alpes et des Préalpes, de même que dans la région de Payerne, étaient dans la norme 1981-2010. Le temps est resté très sec le long de l’Arc jurassien et dans le Sud de la Suisse. À Bâle, les précipitations n’ont été que de 6 % par rapport à la normale. La grêle n’est tombée que quinze jours, et 761 dommages ont été annoncés en juin, soit assez peu par rapport aux années précédentes (tableau 1.5).

Lire la suite
Communiqués de presse
Les tournesols de la solidarité commencent à fleurir

22.07.20 | Les familles paysannes de Suisse ont planté des tournesols le long des champs pour témoigner à la population leur gratitude et leur solidarité dans la situation extraordinaire liée au coronavirus. Dans toute la Suisse fleurissent çà et là des rangées et des bouquets de tournesols le long des champs. Les familles paysannes qui participent à l’opération tournesols témoignent ainsi leur gratitude et leur solidarité à tous ceux qui ont participé et qui continuent de participer à la lutte contre le coronavirus. L’idée de cette opération a germé dans le canton de Lucerne, pendant le confinement. L’Union suisse des paysans (USP) et les chambres cantonales d’agriculture l’ont alors reprise et l’ont disséminée dans tout le pays. Entre-temps, les tournesols ont commencé à fleurir, attirant les abeilles, et, espérons-le, réjouissant les yeux et le cœur de la population. Cette opération se place sous le slogan national « Paysans suisses. D’ici, avec passion ».

Lire la suite
Communiqués de presse
Profitons de la popularité de la vente directe

15.07.20 | Pour nombre de consommateurs, l’origine des aliments a son importance. Les produits régionaux sont particulièrement recherchés, comme l’a d’ailleurs montré le boom qu’ont connu les magasins de ferme pendant la situation extraordinaire posée par le coronavirus. L’Union suisse des paysans voit dans la vente directe un potentiel encore important à exploiter et dont toute l’agriculture pourrait profiter. C’est pourquoi la faîtière agricole soutient les exploitations au moyen de différentes mesures.

Lire la suite
Communiqués de presse
Il est temps de signaler les tournesols de la solidarité

14.07.20 | Depuis fin mai, des agriculteurs font pousser des tournesols en bordure de leurs champs pour témoigner leur solidarité et dire merci à ceux qui luttent contre le coronavirus. Les fleurs étant sur le point d’éclore, il est temps de les signaler. Fin avril, au cœur du confinement, une idée a germé dans le secteur agricole. L’Union suisse des paysans (USP) l’a reprise à son compte. Elle a alors encouragé les familles paysannes de toute la Suisse à faire pousser des tournesols en bordure des chemins très fréquentés longeant les champs pour remercier tous ceux qui ont lutté et qui luttent encore contre le coronavirus. Entre-temps, l’USP a élaboré une pancarte (en français, en allemand et en italien), qu’elle a publiée sur son site à l’attention des familles paysannes participantes pour qu’elles puissent la personnaliser. Il leur suffit de la télécharger, de la modifier, de l’imprimer, de la plastifier et de l’afficher. Celles qui n’ont pas la possibilité de plastifier la pancarte peuvent s’adresser à l’USP. Dans ce cas, il leur suffit d’envoyer un courriel avec le nom et l’adresse postale de l’expéditeur à webmaster@sbv-usp.ch. Dès que les tournesols fleuriront, l’USP informera le grand public de cette « opération tournesols » par voie de communiqué de presse.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juin 2020

10.07.20 | Sur le plan des températures, juin 2020 s’inscrit dans la moyenne pluriannuelle. Les deux premières décades ont été plus fraîches et beaucoup plus humides que la dernière. Cependant, il y a eu des différences importantes : le Valais, l’Engadine et le sud du Tessin ont reçu jusqu’à 160 % des précipitations normales, alors que la pluviométrie est restée inférieure à la moyenne dans la région du lac de Constance et dans le sud de la Suisse occidentale. Après plusieurs mois secs, la situation de l’approvisionnement en eau s’est ainsi détendue dans la plupart des régions. Selon l’évolution phénologique, la végétation présentait encore environ dix jours d’avance à la fin juin. Jusqu’à fin mai, les annonces et les dégâts de grêle se sont révélés nettement inférieurs à la moyenne (tableaux 1.5 et 1.6). Seuls 60 sinistres ont été annoncés en mai.

Lire la suite