Contenu principal

Le directeur Jacques Bourgeois quitte l’USP

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 21 novembre 2019

Plus tôt dans la journée, Jacques Bourgeois, directeur de l’Union suisse des paysans, a informé l’Assemblée des délégués de son départ pour fin mars 2020. Par ailleurs, la faîtière agricole s’est donné une nouvelle vice-présidente en la personne d’Anne Challandes.

En 2002, Jacques Bourgeois a repris la direction de l’Union suisse des paysans (USP), dont il avait dirigé le département Production végétale et environnement pendant les quatre années précédentes. À l’occasion de l’Assemblée des délégués (AD) de ce jour, il a annoncé qu’il quitterait son poste d’ici à fin mars 2020. M. Bourgeois continuera de défendre les intérêts du secteur agricole indigène en qualité de conseiller national. Markus Ritter, président de l’USP, l’a remercié pour ses nombreuses années d’engagement en faveur des familles paysannes suisses et a rappelé les étapes clés de son temps à la direction (cf. annexe). De plus, M. Ritter a informé l’assemblée que le Comité s’occuperait de planifier la succession de M. Bourgeois en décembre. L’USP privilégie une solution en interne.

Les délégués ont élu Anne Challandes, nouvelle présidente de l’Union suisses des paysannes et des femmes rurales, au poste de vice-présidente de l’USP. Elle succède ainsi à Christine Bühler y compris dans cette fonction. Parmi ses membres, la Chambre suisse d’agriculture compte désormais Beat Brunner (Chambre argovienne d’agriculture), Ueli Kuhn (Chambre zurichoise d’agriculture), Marc Brodbeck (Chambre bâloise d’agriculture), Rudolf Stucki (Association suisse des producteurs de volailles), Christian Glur (Swiss Beef), Anne Challandes (Union suisse des paysannes et des femmes rurales), Jeanette Zürcher-Egloff (Union suisse des paysannes et des femmes rurales), Stephan Hagenbuch (Fédération des Producteurs Suisses de Lait), Jakob Widmer (Fédération suisse des producteurs de céréales) et Marcel Dettling (Fédération suisse des engraisseurs de veaux). De plus, l’assemblée a approuvé le Rapport annuel 2018, le Programme d’activités 2020 et les contributions à la surface 2020.

L’AD de cette année portait sur les thèmes de grande importance auxquels l’agriculture devra faire face ces prochains temps. Parmi ces thèmes figurent tout d’abord les deux initiatives « Pour une eau potable propre et une alimentation saine » et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse », sur lesquelles le peuple se prononcera en 2020 selon toute probabilité. L’USP considère ces deux initiatives comme trop extrêmes et totalement hors propos. Elle s’engage dès lors pour un double non. L’accord de libre-échange avec les États du Mercosur, dont la signature doit avoir lieu dans les semaines à venir, préoccupe aussi l’agriculture. Celle-ci ne peut concevoir en particulier pourquoi les importations d’aliments produits dans des conditions totalement différentes de celles pratiquées en Suisse devraient augmenter à tout prix alors que le nombre d’exigences posées à la production indigène ne cesse de croître. Enfin, les délégués se sont penchés sur la Politique agricole 2022+, dont le message est attendu pour février. La tâche s’annonce colossale, car ce message devra harmoniser les différentes exigences pour une agriculture suisse conforme au marché et durable dans son intégralité, et de poser le cadre légal pour un développement en conséquence.

La prochaine AD aura lieu le 19 novembre 2020, de nouveau à Berne.

Lauréats du Prix Média 2019 de l’USP

Lors de son Assemblée des délégués 2019, l’USP a eu le plaisir de décerner pour la onzième fois son Prix Média. Ce prix récompense des travaux médiatiques convaincants sur le monde agricole. Le lauréat de chacune des trois principales régions linguistiques du pays se voit remettre la somme de 2000 francs. Le Prix Média est sponsorisé par Agrisano, une filiale de l’USP dans le domaine des assurances. Cette année, les lauréats sont :

Markus Huwyler (texte) et Remo Nägeli (photos), Schweizer Illustrierte

En Suisse alémanique, le Prix Média revient à Markus Huwyler (texte) et Remo Nägeli (photos) pour leur reportage « Jan, der andere Bauer », publié le 17 août 2018 dans la Schweizer Illustrierte. Il y a huit ans, alors qu’il était occupé à l’étable, Beat Windlin, de Kerns (OW), s’est retrouvé nez à nez avec Jan. Depuis cette rencontre, le jeune homme vient aider l’agriculteur deux fois par semaine. Ce reportage très touchant et richement illustré montre à quel point la vie à la ferme et à l’alpage est synonyme de bonheur pour un jeune atteint du syndrome de Down et comment la famille Windlin participe à son intégration dans ce monde.

Jean-Philippe Buchs, Bilan

En Suisse romande, le Prix Média revient à Jean-Philippe Buchs, journaliste à Bilan, pour son article « Une Suisse sans paysans ? », publié le 22 août 2018. Dans son article, le journaliste s’interroge sur les chemins que les agriculteurs empruntent pour s’en sortir en ces temps de crise. Dans ce cadre, le financement de nouvelles solutions, comme les fonds de capital-risque pour encourager l’innovation et la diversification, constitue un aspect central.

Sabina Zanini et Valentina Moccetti (journalistes), Nadia Ticozzi et Joel Dalcol (vidéastes), RSI

Au Tessin, Sabina Zanini, Valentina Moccetti, Nadia Ticozzi et Joel Dalcol se partagent le Prix Média pour « Le mani nella terra, la testa nel futuro », une série télévisée sur l’agriculture, diffusée dans le cadre de l’émission « Tempi moderni ». Dans quatre reportages, ils présentent des familles paysannes et donnent un aperçu de leur stratégie d’exploitation. Aussi individuelles que soient les personnes et les méthodes, tout le monde voit dans l’agriculture un avenir sur le long terme.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Union Suisse des Paysans
Président
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Jacques Bourgeois

Jacques Bourgeois

Union Suisse des Paysans
Directeur
Conseiller national

Téléphone 079 219 32 33
E-Mail jacques.bourgeois@sbv-usp.ch

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Points de vue
La production indigène prend ses responsabilités

12.02.21 | La nouvelle salve contre l’agriculture, dégainée par Greenpeace, illustre une nouvelle fois une volonté de nuire. Jouant sur les raccourcis et de fausses informations, la démarche veut faire croire aux consommateurs que la viande suisse ne l’est pas… La réalité est que le 84% des fourrages consommés par nos animaux de rente est indigène. L’agriculture suisse n’a jamais prétendu être autonome en fourrages et ne l’a jamais caché. Mais réduire la production suisse sans adapter la consommation ne ferait que davantage dépendre des importations de viande.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’USP soutient l’accord de libre-échange avec l’Indonésie

25.01.21 | À l’occasion d’un vote par correspondance, les membres de la Chambre suisse d’agriculture de l’Union suisse des paysans se sont prononcés en faveur de l’accord de libre-échange avec l’Indonésie. Ils soutiennent aussi la prolongation du moratoire sur le génie génétique et demandent au Conseil fédéral de réglementer le recours aux nouvelles techniques de sélection.

Lire la suite
Communiqués de presse
Ajuster l’ordonnance pour réglementer la question du loup

15.01.21 | En septembre dernier, le peuple a rejeté de peu la révision de la loi sur la chasse. Au lendemain de cet échec s’est posée la question de savoir quelle suite donner à la législation. Une solution pragmatique est en train de se profiler au Parlement. Après la Commission de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’énergie du Conseil national, la commission sœur du Conseil des États a elle aussi déposé une motion demandant un ajustement rapide de l’ordonnance sur la chasse. L’objectif est d’introduire les mesures nécessaires pour améliorer la cohabitation avec le loup dès la prochaine saison de pâturage. Dans ce cadre, l’accent est mis sur l’assouplissement des règles relatives à la régulation du prédateur. L’Union suisse des paysans se félicite de cette démarche et invite le Conseil fédéral à agir sans tarder pour mettre en œuvre les motions.

Lire la suite
Communiqués de presse
Initiatives phytos extrêmes : une campagne de votation à la hauteur

14.01.21 | Le 13 juin prochain, le peuple se prononcera sur les deux initiatives phytos extrêmes « Pour une eau potable propre » et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». L’Union suisse des paysans a mis en place une alliance soutenue par de nombreux acteurs pour lutter contre ces deux initiatives. En déployant un large éventail de mesures, cette alliance entend faire sortir un double non des urnes.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’idéal… et la réalité

06.01.21 | Les familles paysannes sont tiraillées entre les critiques incessantes des médias d’une part, et la réalité du marché et du commerce d’autre part. Deux initiatives anti-agricoles extrêmes viennent compliquer la situation. Or, ces initiatives sont trompeuses. Des études montrent que celle sur l’eau potable aurait un effet global négatif sur l’environnement.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’oxyde d’éthylène n’est pas un produit phytosanitaire

22.12.20 | Ces dernières semaines, plusieurs détaillants suisses ont dû rappeler des denrées alimentaires contenant de l’oxyde d’éthylène. Dans leur communication, ils prétendent parfois qu’il s’agit d’un produit phytosanitaire. C’est complètement absurde !

Lire la suite
Communiqués de presse
Les règles « Swissness » ont fait leurs preuves

18.12.20 | Le Conseil fédéral a décidé de maintenir les critères introduits en 2017 pour l’indication de la provenance suisse. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Conseil national veut lutter contre la disparition des insectes

17.12.20 | Le Conseil national a adopté aujourd’hui la motion de commission (20.3010) sur le thème de la disparition des insectes. A l’origine des discussions, la pétition "Elucider la disparition des insectes" lancée par les Amis de la Nature Suisse, apisuisse, Dark-Sky Switzerland et l'Union suisse des paysans, avait permis de récolter 165’512 signatures en 100 jours. La motion adoptée aujourd’hui demande ainsi que des mesures concrètes soient développées afin d’enrayer le phénomène de disparition des insectes. Les pétitionnaires s’en réjouissent énormément et encouragent, dès à présent, le Conseil des Etats à adopter lui aussi la motion. La protection des insectes est essentielle pour assurer la préservation des écosystèmes et nos besoins fondamentaux !

Lire la suite