Contenu principal

Quand le Conseil fédéral cherche à écrire du mal de l’agriculture suisse

Communiqué de presse de l'Union suisse des Paysans du 5 avril 2018

Il y a dix ans, la Confédération publiait des objectifs environnementaux pour l’agriculture. Dans une analyse de la réalisation de ces objectifs, elle occulte les progrès accomplis et fait porter le chapeau aux familles paysannes lorsque les avancées ne sont pas mesurables. Les objectifs environnementaux ne visent d’ailleurs que l'agriculture jusqu'à ce jour.

En 2008, l’Office fédéral de l’environnement et l’Office fédéral de l’agriculture ont publié conjointement les objectifs environnementaux pour l’agriculture. L’idée était de développer un système d’objectifs environnementaux et de le mettre en place, en l’espace de deux ans, dans tous les secteurs concernés par l’environnement. Dans son rapport rédigé en 2016 à ce sujet, le Conseil fédéral a déclaré qu'aucun de ces objectifs n'avait été entièrement atteint. L’Union suisse des paysans (USP) a pris ces critiques comme une occasion d’analyser de plus près les objectifs environnementaux pour l’agriculture et leur progression, puis de les évaluer dans un effort d’autocritique.

Les quatre objectifs environnementaux pour l’agriculture sont subdivisés en 39 objectifs partiels. Selon le Conseil fédéral, sept objectifs (18 %) sont atteints, aucune évaluation n’est possible pour neuf (23 %) d’entre eux, alors que les 23 objectifs restants (59 %) ont le statut d’« objectif non atteint ». Pourtant, dans la dernière catégorie mentionnée, le degré de réalisation des objectifs intermédiaires se situe souvent entre 80 et 93 % : augmentation de l’efficacité de l’azote (91 %), augmentation de l’efficacité du phosphore (84 %), réduction des émissions d’ammoniac (85 %), teneur en phosphore des lacs (80 %), niveau de qualité II sur les surfaces de promotion de la biodiversité (93 %). Pour neuf autres objectifs partiels relatifs au paysage, à l’eau et au sol, il n’existe pas de vue d’ensemble au niveau national ou alors des indicateurs font défaut. À cet égard, une évaluation définitive n’est possible pour aucun des six objectifs partiels relatifs au sol à cause de connaissances lacunaires. Dès lors, l’objectif environnemental relatif au sol est quand même considéré comme non atteint.

Même si les objectifs relatifs à la biodiversité sont largement dépassés en ce qui concerne la part des surfaces dans la région de plaine et leur mise en réseau et qu’ils sont presque atteints dans le cas du niveau de qualité II à 37 % (objectif : 40 %), cela ne suscite pas le moindre éloge. Par ailleurs, la Confédération a changé les règles du jeu en cours de partie : en 2008, l’objectif environnemental fixé à l’agriculture pour les lacs était de 20 µg de phosphore/litre. Cet objectif est atteint partout sauf dans deux lacs aujourd’hui. Dans le rapport d’état 2016, l’objectif environnemental relatif à l’agriculture s’est vu complété par un objectif oxygène de 4 mg/litre, si bien que le bilan des objectifs atteints n’est plus aussi positif. Il est en outre incontesté que la réduction des concentrations de phosphore dure des décennies.

Le besoin d'optimisation et de rattrapage est avéré et incontestable en ce qui concerne les objectifs environnementaux pour l’agriculture. De nombreuses mesures sont en place et déploient leur effet. L’agriculture suisse veut utiliser les ressources de manière encore plus efficace et devenir encore plus respectueuse de l’environnement. Des réponses ciblées s’imposent là où des mesures demeurent lacunaires. Des rapports tendancieux, dans lesquels les progrès accomplis et les conflits d’objectifs (p. ex. bien-être animal versus émissions d’ammoniac) sont passés sous silence et faisant porter la responsabilité de l’absence d’indicateurs aux agriculteurs, ne s’y prêtent toutefois guère. À ce titre, il est aussi à déplorer que, dix ans après l’introduction des objectifs environnementaux pour l’agriculture, il n’existe toujours pas d’objectifs pour les autres secteurs. Ces derniers portent aussi atteinte à l’environnement et doivent assumer leur responsabilité !

L’analyse intégrale des objectifs environnementaux pour l’agriculture et de la réalisation des objectifs est disponible ici :

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Union Suisse des Paysans
Président
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Jacques Bourgeois

Jacques Bourgeois

Union Suisse des Paysans
Directeur
Conseiller national

Téléphone 079 219 32 33
E-Mail jacques.bourgeois@sbv-usp.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus et responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Développement sensé de la politique agricole

20.02.19 | Les membres de la Chambre suisse d’agriculture ont discuté et adopté la position de l’Union suisse des paysans sur la Politique agricole 22+. Ils ont soutenu les mesures visant à accroître la durabilité de la production suisse et misent sur la stabilité des conditions cadres.

Lire la suite
Points de vue L’initiative contre le mitage est trop extrême

14.01.19 | L’initiative contre le mitage du territoire veut orienter le développement du milieu bâti en gelant la surface actuelle de la zone à bâtir. Sur le principe, l’Union suisse des paysans (USP) est du même avis que les auteurs de l’initiative, selon lesquels il faut mieux protéger les terres cultivables. Elle rejette néanmoins l’initiative, car cette dernière se révèle trop extrême et déconnectée de la réalité.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture suisse vaut plus qu’il n’y paraît à première vue

03.01.19 | Il est beaucoup question des coûts que génère l’agriculture indigène et de son faible taux de participation à la création de richesse. Par contre, son utilité d’intérêt public et sa valeur réelle sont souvent passées sous silence. L’USP entend bien profiter de son nouveau rapport de fond pour inverser la tendance.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le projet d’aménagement du territoire est à renvoyer à l’expéditeur

14.12.18 | Le message relatif à la révision de la loi sur l'aménagement du territoire mène à un affaiblissement massif de l’agriculture. Il rend impossibles l’innovation et un développement tourné vers l’avenir des exploitations agricoles. C’est pourquoi le Comité de l’Union suisse des paysans demande au Parlement de ne pas entrer en matière sur le projet.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’USP adresse ses félicitations aux nouvelles Conseillères fédérales

05.12.18 | L’Assemblée fédérale a élu Karin Keller-Sutter (PLR) et Viola Amherd (PDC) au Conseil fédéral. Elles succèdent à Johann Schneider-Ammann (PLR) et Doris Leuthard (PDC), qui ont dirigé respectivement le Département fédéral de l’économie, de la formation et de la recherche (DEFR) et le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC), deux ministères d’une importance majeure pour l’agriculture. L’Union suisse des paysans (USP) adresse ses plus vives félicitations aux deux nouvelles Conseillères fédérales pour leur élection.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’Union suisse des paysans adopte une résolution sur la PA 22+

22.11.18 | Aujourd’hui, à l’occasion de leur assemblée annuelle, les délégués de l’Union suisse des paysans ont adopté une résolution sur la politique agricole à partir de 2022. Ils réclament entre autres plus de stabilité dans les conditions cadres, la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire et moins d’administration. Ils ont aussi abordé la marche à suivre face à l’initiative pour une eau potable propre et à celle pour une Suisse libre de pesticides de synthèse. Enfin, l’assemblée a rendu hommage aux gagnants des SwissSkills 2018 dans les métiers de l’agriculture.

Lire la suite
Communiqués de presse
Politique agricole 22+ : une réforme sans plus-value

14.11.18 | Aujourd’hui, le Conseil fédéral a adopté le message sur le développement de la politique agricole. Or, l’Union suisse des paysans peine à y déceler la plus-value concrète qui justifierait de nouveaux ajustements à l’échelon de la loi.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le train d’ordonnances 2018 sur la bonne voie (copy 1)

31.10.18 | La Confédération a adopté aujourd’hui le nouveau train d’ordonnances agricoles. Il va en grande partie dans la bonne direction, d’après l’Union suisse des paysans.

Lire la suite