Contenu principal

Réussite du projet des bandes fleuries

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 11 octobre 2021

Plus de 400 familles paysannes suisses ont aménagé plus de 500 bandes fleuries pour les abeilles et autres pollinisateurs cette année. Les réactions ont été très positives. Les bandes fleuries offrent non seulement une source de nourriture aux insectes, mais permettent aussi à l’agriculture de soigner son image.

Les abeilles et autres pollinisateurs accomplissent un travail inestimable en pollinisant les cultures. Cependant, une fois que la plupart des plantes ont passé leur floraison au début de l’été, les insectes manquent souvent de nourriture. Les bandes fleuries aident à contrer cette pénurie. Ces mélanges de fleurs sauvages et cultivées indigènes sont semés au printemps et laissés en place pendant au moins 100 jours. Pour faire connaître ce précieux élément de promotion de la biodiversité à l’intérieur mais aussi en dehors du monde agricole, l’Union suisse des paysans a réalisé le projet « La Suisse fleurit » cette année.

Plus de 400 familles paysannes ont aménagé plus de 500 bandes fleuries et ainsi fait fleurir toute la Suisse. Malgré les dégâts causés par la grêle, le vent ou des pluies diluviennes à certains endroits, la plupart des bandes fleuries se sont développées dans toute leur splendeur. La population a elle aussi apprécié cette initiative, et de nombreuses exploitations participantes ont reçu des commentaires positifs. Motivées, de nombreuses familles paysannes ont déclaré qu’elles aimeraient à nouveau aménager une bande fleurie à l’avenir.

Divers éléments ont accompagné le projet et l’ont fait connaître à la population : publications sur les réseaux sociaux et dans la presse, conférence de presse et sortie du nouveau magazine ZOOM consacré à la biodiversité. L’un des objectifs du projet était de montrer que la promotion de la biodiversité nous concerne tous. Pour ce faire, des agricultrices et agriculteurs ont distribué des sachets de semences à la population dans neuf gares de Suisse. Avec les commandes passées sur le site la-suisse-fleurit.ch, ce sont au total 50’000 sachets qui ont été remis à la population. Le site web fournissait aussi des informations sur les emplacements des bandes fleuries, et donnait de nombreux conseils et astuces pour favoriser la biodiversité chez soi, sur son balcon ou dans son jardin.

Bilan de l’initiative : les bandes fleuries représentent une mesure des plus efficaces pour promouvoir la biodiversité et en particulier les insectes. Elles montrent en outre l’engagement de l’agriculture en faveur de la biodiversité de manière visuellement attractive. Elles motivent également le reste de la population à s’engager à son tour. Il y a toujours une bonne raison de semer une bande fleurie !

 

Renseignements

Selina Fischer

Département Production, marché et écologie

Téléphone        056 462 50 27
E-Mail               selina.fischer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
L’élevage suisse réduit son utilisation d’antibiotiques critiques de 75 %

17.11.22 | Demain débute la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens. Depuis des années, l’agriculture suisse travaille d’arrache-pied à la réduction de l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage grâce à des programmes de santé animale et à l’optimisation des conditions de détention. Ses efforts sont récompensés : la consommation d’antibiotiques a chuté de 60 % depuis 2008, et même de 75 % pour les classes d’antibiotiques critiques. En 2021, la quantité totale employée a diminué de 2 %, celle des classes critiques de 7 %.

Lire la suite
Communiqués de presse
Risque d’un black-out : Comment l'agriculture peut-elle s'y préparer ?

16.11.22 | Lors du 7e congrès AgroCleanTech, différents intervenants ont présenté des scénarios auxquelles l’agriculture pourrait se voir confrontée dans le contexte du risque d’une pénurie en électricité et comment elle peut s’y préparer. Une lacune d’approvisionnement est possible et l’agriculture en serait fortement touchée. Une installation photovoltaïque et un accumulateur n’assurent pas encore l’approvisionnement en électricité de secours. La génératrice sur prise de force est actuellement la mesure la plus simple et la plus avantageuse pour s’auto-approvisionner en électricité.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - octobre 2022

10.11.22 | Le mois d'octobre 2022 a été le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. À l’échelle nationale, la température a dépassé de 3,7 degrés la norme 1991-2020 grâce à des courants provenant de l’ouest et du sud-ouest. Le mois d'octobre a même été plus chaud que le mois de septembre 2022. Les précipitations sont surtout tombées au cours du dernier tiers du mois et ont été globalement plutôt inférieures à la moyenne. Des quantités relativement importantes de pluie ont été enregistrées en Valais, au sud des Alpes et dans les Grisons. Avec 7805 déclarations de sinistre jusqu'à fin septembre, 2022 a été une année plutôt fortement marquée par la grêle (tableaux 1.4 et 1.5). L’ampleur de cette dernière a toutefois été nettement moins importante que l'année précédente, qui, avec ses 11 501 déclarations de sinistre jusqu'à fin septembre, avait été extrême. La situation est similaire pour les dommages causés par les éléments naturels (tableaux 1.6 et 1.7). Fin septembre, 1685 déclarations de sinistre avaient été enregistrées, un chiffre nettement moins élevé que celui de l’année précédente – 2353 déclarations de sinistre –, mais qui reste plutôt important. En août 2022, la population résidente non permanente étrangère travaillant dans l'agriculture comptait 4462 personnes, soit nettement moins qu'en 2021 (5134) et en 2020 (5240).

Lire la suite
Communiqués de presse
Génétique issue d’animaux clonés : interdiction appliquée et respect contrôlé

08.11.22 | Les contrôleurs d’AQ-Viande Suisse vérifient aussi le non-recours à la génétique issue d’animaux clonés. Or, il se trouve que quelques rares exploitations n’ont pas respecté les prescriptions en vigueur.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CEATE-N reconnaît elle aussi l'urgence d’agir sur la problématique du loup

02.11.22 | Les populations de loups créent des situations intenables dans de nombreuses régions. La CEATE-N reconnaît elle aussi l’urgence d’agir et souhaite rendre possible les régulations préventives.

Lire la suite
Communiqués de presse
Personne n’est à l’abri d’un divorce

14.10.22 | Une année après son lancement, la campagne « Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie » traitera plus à fond le cas particulier du divorce. Elle entend inciter davantage de familles paysannes à parer aux coups du sort en prenant les mesures les plus à même de prévenir les répercussions négatives pour elles-mêmes et leur exploitation.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CER-E est favorable au mini-train d’ordonnances sur la PA22+

11.10.22 | La Commission de l’économie et des redevances du Conseil des États a repris l’examen du mini-train d’ordonnances sur la PA22+ entamé en septembre, finalisant ainsi la préparation de l’objet pour la session d’hiver. L’Union suisse des paysans salue dans une large mesure les décisions prises par la commission et soutient le mini-train sous sa forme proposée.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - septembre 2022

10.10.22 | La première moitié de septembre a été dominée par des températures douces. Des orages ont apporté des quantités de pluie parfois importantes, surtout dans le sud de la Suisse. À partir du 17 septembre, les températures ont beaucoup baissé. La limite de la neige est descendue pour s’établir entre 1800 et 1400 mètres. À compter du 25 septembre, des masses d’air humide sont arrivées de l’ouest, apportant des précipitations quotidiennes. Sur l’ensemble du mois, la température moyenne nationale a été de 0,4 degré inférieure à la norme 1981-2020. Au nord des Alpes, le total des précipitations a été de loin supérieur à la normale. Dans certaines régions, il s’agissait du mois de septembre le plus humide depuis 1864. Au sud des Alpes, le temps s’est montré nettement plus sec. Dans le nord-ouest du Tessin et dans certaines régions du Valais, les précipitations étaient inférieures de moitié à la norme. Jusqu’à la fin août, la Suisse Grêle a enregistré un total de 7439 annonces, soit bien moins qu’à la fin août 2021 (11 484 annonces), mais bien plus qu’à la fin août 2020 (2030 annonces). Les déclarations de dommages causés par les éléments naturels se situent jusqu’à présent elles aussi entre celles de 2021 et de 2020 (tableau 1.6).

Lire la suite