Contenu principal

Sols négligés : il faut que les choses changent !

Communiqué de presse de l'Union suisse des paysans du 6 juin 2018

L’Union suisse des paysans soutient l’idée de créer un centre de compétence pour les sols. Il devrait contribuer à préserver les terres agricoles fertiles, qui sont menacées dans leur qualité et en particulier leur quantité. Les autorités et les institutions de recherche compétentes sont appelées à passer à la mise en œuvre.

L’agriculture ne peut pas se plaindre d’un manque d’attention. À l’heure actuelle, ce sont la protection des végétaux, la qualité des eaux, la biodiversité ou la détention d’animaux qui font débat dans la société et en politique. Pour les familles paysannes, il existe cependant une autre thématique qui, bien que souvent ignorée, n’est pas moins importante que les autres : les sols. Les terres agricoles cultivables, la principale base non renouvelable de production de l’agriculture suisse, sont menacées. Selon la statistique suisse de la superficie, la zone à bâtir a augmenté de plus de 2400 ha par an depuis le début des mesures en 1979. Cela correspond à 6,6 ha par jour. La progression de la zone bâtie et l’avancée de la forêt font perdre plus de 3500 ha par an ou un mètre carré par seconde à l’agriculture. En outre, les constructions engloutissent aussi souvent des sols propices à la production agricole.

Dans ce contexte, l’agriculture doit en outre plus que jamais veiller à préserver la qualité de ses sols. La compaction des sols, la diminution des teneurs en matières organiques ou l’érosion augmentent le risque de dégradation des sols et, dans le pire des cas, de pertes supplémentaires. Jusqu’à ce jour, la quantité de données pédologiques relevées et mises à disposition au niveau national se révèle insuffisante pour faire face de manière adéquate aux principaux défis en matière de sécurité alimentaire, d'aménagement du territoire et de changement climatique. Depuis l’abandon, en 1996, du seul service national pour la cartographie des sols, il n’existe plus d’instance qui applique et met à jour les normes pour un relevé harmonisé des données pédologiques sur l'ensemble du territoire suisse. Un centre national spécialisé, qui serait en mesure de fournir des réponses aux questions soulevées concernant l'exploitation et la protection des sols, fait défaut.

À l’Union suisse des paysans, la commission permanente Production végétale et la division Énergie & Environnement ont examiné avec la plus grande attention la question des sols et ont rédigé une prise de position à ce propos. Les auteurs y exposent les nombreux défis et, afin de les relever, plaident pour la création d’un centre de compétence pour les sols, lequel serait rattaché à l’une des institutions de recherche existantes. Le Parlement a déjà donné son feu vert. Le centre de compétence devra relever de manière harmonisée des informations pédologiques dans tous les cantons et mettre sur pied un suivi. Il lui incombera aussi de rassembler les informations obtenues dans les divers projets en cours et les effets des mesures de la politique agricole, et de les compiler pour les acteurs de la pratique. Les offices fédéraux de l’environnement, de l’agriculture et du développement territorial ainsi que les institutions de recherche en place ont reçu le document de la prise de position fin mai. Ces destinataires sont à présent appelés à passer à la mise en œuvre au plus vite.

La quantité et la qualité des sols pour la production agricole constituent la base de l’approvisionnement de la population en denrées alimentaires saines et d’une production proche de la nature et durable. Il y a peu de choses qui revêtent une pareille importance.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Union Suisse des Paysans
Responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Fabienne Thomas

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Production, marché et écologie
Responsable de la Division Energie et environnement

Mobile 079 919 11 82
Email fabienne.thomas@sbv-usp.ch

David Brugger

David Brugger

Union Suisse des Paysans
Responsable de la Division Production végétale

Téléphone 077 438 90 88
Email david.brugger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Sachplan Fruchtfolgeflächen

01.03.19 | Die ersten Resultate der neuen Arealstatistik zeigen, dass trotz der Revision des Raumplanungsgesetzes von 2013 weiterhin fast ein Quadratmeter Kulturland pro Sekunde verloren geht. Die besten Böden sind dabei am meisten unter Druck, weil sie im Talgebiet sind, wo sich das Siedlungsgebiet rasant ausdehnt. Der Sachplan Fruchtfolgeflächen ist für den langfristigen Erhalt dieser besten Böden von zentraler Bedeutung, insbesondere indem er klare quantitative Vorgaben macht. Die Wirkung des Sachplans war in der Vergangenheit jedoch ungenügend, weil Bund und Kantone ihn nicht sinngemäss umsetzten. Während inzwischen über die GIS Portale von Bund und Kantonen hunderte von Karten aller Art abgerufen werden können, bleibt es bis heute unmöglich festzustellen, ob die Schweiz über die erforderlichen Flächen verfügt und diese tatsächlich für die ackerbauliche Nutzung geeignet sind. Aus Sicht der Landwirtschaft ist beides zu bezweifeln. Deshalb erwartet der SBV, dass der Sachplan mit dieser Revision gestärkt aber keinesfalls flexibilisiert wird. Handlungsbedarf sieht auch das Stimmvolk, welches in den letzten Jahren mehrmals eine Verbesserung gefordert hat, beispielsweise mit der überwältigenden Zustimmung zu RPG 1 (68%) und zum Verfassungsartikel 104a zur Ernährungssicherheit (78%). In diesem Sinne ist der SBV mit der Vorlage soweit einverstanden, wie die Anpassungen tatsächlich dazu beitragen, dass die besten Böden zugunsten ihrer ackerbaulichen Nutzung tatsächlich und langfristig erhalten bleiben. Flexibilisierung- und Verwässerungsversuche wie auch einschlägige Abänderungen des geltenden Rechts lehnt der SBV dezidiert ab.

Lire la suite
Prises de position Bundesinventar der schützenswerten Ortsbilder der Schweiz

26.02.19 | Stellungnahme Teilrevision der Verordnung über das Bundesinventar der schützenswerten Ortsbilder der Schweiz (VISOS). Nach vertiefter Prüfung der Vorlage weisen wir diese zur Überarbeitung zurück. Wir stellen fest, dass Ihr Verordnungsentwurf sowie der dazugehörige Anhang über die schützenswerten Ortsbilder von nationaler Bedeutung in der vorgeschlagenen Fassung den Entwicklungsperspektiven der Landwirtschaft innerhalb von schützenswerten Ortsbildern zu wenig Rechnung tragen beziehungsweise die Landwirtschaft weiter einschränken. Der Schweizer Bauernverband weist die Vorlage zur Überarbeitung zurück. Wir erwarten, dass die Landwirtschaft in den Objektbeschrieben der schützenswerten Ortsbilder angemessen und realistisch dokumentiert wird und dass in der Verordnung die Entwicklungsmöglichkeiten und Eigentumsrechte der betroffenen Landwirtschaftsbetriebe nicht unnötig eingeschränkt werden.

Lire la suite
Prises de position Revision Stromversorgungsgesetz

22.01.19 | Stellungnahme Revision Stromversorgungsgesetz: Grundsätzlich befürwortet der SBV die Stossrichtungen der Vorlage zum neuen Stromversorgungsgesetz. Gleichzeitig sehen wir, dass neben den im Bericht festgehaltenen Vorteilen einer vollständigen Marktöffnung diese für den Schweizer Strommarkt auch mit Risiken verbunden ist. Diese betreffen namentlich die Umsetzung der Ener-giestrategie 2050 und die Anreize für langfristige Investitionen in die neuen erneuerbaren Energien sowie die Wasserkraft. Die Preisentwicklungen für Stromkonsumierende (auch in abgelegenen Regionen) sind mitunter abhängig vom Modell, welches für die Förderung der erneuerbaren Energien als flankierende Massnahme bei einer vollständigen Marköffnung etabliert wird. Diese sind momentan aufgrund fehlender Analysen noch unklar. Der SBV fordert daher die Durchführung von Evaluationen der Modelle mit Blick auf die Förderung neuer erneuerbarer Energien sowie auf die Preisentwicklungen der Strompreise in verschiedenen Regionen.

Lire la suite
Communiqués de presse
Oui, le sol est important !

17.12.18 | Ce matin, les résultats du PNR 68 « Utilisation durable de la ressource sol » ont été présentés à Berne. L’Union suisse des paysans se réjouit que les sols puissent être mieux protégés à l’avenir, et demande en particulier que la protection en termes quantitatif des terres agricoles soit considérée de manière plus conséquente.

Lire la suite
Communiqués de presse
La pétition « Elucider la disparition des insectes » a été remise

13.12.18 | La disparition des insectes inquiète la population : en 100 jours, 165’512 personnes ont signé la pétition « Elucider la disparition des insectes », qui avait été initiée par les Amis de la nature suisse, Dark-Sky Switzerland, l'Union suisse des paysans et apisuisse. Ce matin la pétition a été remise au Conseil fédéral et au Parlement. Les organisations impliquées exigent des autorités fédérales d'agir rapidement et de manière conséquente. Les revendications contenues dans la pétition devraient déjà être traitées début 2019 par la Commission de l'environnement du Conseil national.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
AGRISTAT « Actuel » 11-18 : 2018, année de sécheresse

11.12.18 | La sécheresse en 2018 a surtout eu un impact sur les cultures fourragères, mais cela transparait à peine dans les comptes économiques de l’agriculture de l’année 2018. Les effectifs d’animaux ont actuellement tendance à diminuer, mais sans plus. Le surcoût pour les importations de fourrage pourra atteindre 35 millions de francs d’ici la fin de l’hiver 2018/19. En revanche, ce mauvais bilan fourrager a pour effet de maintenir le prix du lait.

Lire la suite
Communiqués de presse
Effet de serre et besoin d’agir dans l’agriculture

09.11.18 | Des mesures de protection du climat dans l'agriculture... oui, mais comment et avec quels moyens ? Ce sont ces questions que divers intervenants et les participants de renom à une table ronde ont abordées lors du 4e Congrès AgroCleanTech à Berne, dans un contexte où le débat sur la protection du climat fait déjà rage après la sécheresse de l’été 2018.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture se mobilise pour une nature propre

21.09.18 | Les 14 et 15 septembre, les Clean-Up-Days nationaux sont une nouvelle fois l’occasion de se mobiliser pour des opérations de nettoyage et de sensibiliser la population à l’élimination correcte des déchets. Les employés de l’Union suisse des paysans et de l’Agrisano ont donné l’exemple aujourd’hui. En effet, les déchets abandonnés dans les prés et les prairies représentent un gros problème pour les familles paysannes.

Lire la suite