Contenu principal

La date de la votation étant enfin définie, nous pouvons maintenant lancer la campagne

Point de vue du 3 juin 2022

Nous sommes heureux que la date à laquelle le peuple scellera le sort de l’initiative sur l’élevage intensif soit enfin fixée et que nous puissions bientôt passer de la pré-campagne à la campagne de votation. La conférence de presse du comité national aura lieu le 13 juin à Berne. En outre, nous pouvons désormais lancer l’impression des flyers, des affiches, des bâches, etc., afin qu’ils soient distribués dans les semaines à venir, puis installés à temps pour la votation.

Pour l’instant, il est important d’afficher sur les bâtiments, les étables et les clôtures de jardin les drapeaux déjà distribués afin de montrer que l’initiative est inutile et que les familles paysannes y sont opposées. Les drapeaux aident à créer une base sur laquelle mener la campagne de votation. En ce moment, il est également important pour tout un chacun de construire son argumentation. Bien entendu, le travail de persuasion au sein de la famille, du cercle de connaissances et d’amis peut dès à présent commencer : à la fois pour montrer que nous disposons déjà d’un niveau particulièrement élevé de protection animale ainsi que d’effectif maximaux, mais aussi pour rappeler que les consommateurs ont la possibilité de promouvoir les programmes de bien-être animal en achetant des produits bio ou labellisés. Les chambres cantonales d’agriculture et les bases cantonales sont là pour donner des renseignements sur la manière de s’engager aux familles paysannes ainsi qu’aux personnes alliées et intéressées.

Dans le contexte des initiatives phytos extrêmes, des milliers de paysannes et de paysans ont manifesté leur opposition en faisant preuve de beaucoup d’imagination dans les mesures et les activités proposées. Cette mobilisation doit à nouveau avoir lieu car elle ne passera pas inaperçue, même auprès des médias critiques. Aussi faut-il mettre en œuvre le large éventail de mesures envisagées de façon cohérente. Nous accorderons également une grande importance au travail sur les réseaux sociaux. Nous devons malheureusement nous préparer à être confrontés régulièrement à des votations qui touchent à l’agriculture dans les années à venir. Un rejet clair de l’initiative sur l’élevage intensif pourrait contribuer à freiner le désir de certains d’imposer constamment à l’agriculture des projets extrêmes et irréalistes.

Auteur

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour une meilleure estime envers l’agriculture

13.02.24 | Les événements de ces derniers jours témoignent du mécontentement et de la pression économique dans l’agriculture suisse. Ils mettent en évidence la nécessité d’offrir de meilleures perspectives aux jeunes agriculteurs et agricultrices, qui soutiennent la pétition lancée par l’USP et AGORA. Hier, les revendications de l’agriculture ont été remises au monde politique et au commerce de détail avec la participation de la commission des jeunes agriculteurs.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pétition remise avec plus de 65 000 signatures

12.02.24 | Quelques jours ont suffi pour que se retrouve munie de 65 000 paraphes la pétition qu’ont lancée l’Union suisse des paysans et AGORA, et qui présente les revendications de l’agriculture. Cinq délégations différentes ont remis aujourd’hui cette pétition au Conseil fédéral ainsi qu’aux quatre détaillants Migros, Coop, Lidl et Aldi. L’Union suisse des paysans est en étroite discussion avec le gouvernement et le commerce de détail.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung.

Lire la suite
Prises de position Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zum Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union.

Lire la suite
Communiqués de presse
Étude «Les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035»

08.02.24 | Sur mandat de la Suisse Grêle, de fenaco et de l’Union suisse des paysans, Agroscope a réalisé une étude sur les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035. La sécheresse est au cœur de ces travaux. Pour que la culture des champs en Suisse soit davantage résiliente au climat et maintienne son potentiel de production, il est nécessaire d’associer toute une série de mesures.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture formule ses revendications

30.01.24 | Les protestations agricoles se font entendre partout en Europe. L’agriculture suisse partage les mêmes revendications que les familles paysannes européennes. En effet, la situation reste très incertaine pour les futurs crédit-cadres alloués à l’agriculture, alors que la situation des revenus des familles paysannes est insuffisante pour ne pas dire souvent précaire. En parallèle à une meilleure reconnaissance de l’agriculture, l’USP, Agora et les chambres romandes d’agriculture formulent des revendications tant à l’égard de la politique que du marché.

Lire la suite