Contenu principal

Les familles paysannes font fleurir la Suisse

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 13 juillet 2021

Les abeilles assurent la pollinisation des plantes. Elles sont donc d’une très grande importance pour la production agricole. Après la floraison des cultures, la nourriture se fait toutefois rare pour les insectes. C’est pourquoi plus de 400 familles paysannes ont semé plus de 500 bandes fleuries dans le cadre du projet « La Suisse fleurit » lancé par l’Union suisse des paysans (USP). Lors de sa conférence de presse, la faîtière agricole a exposé l’utilité de ces bandes pour les pollinisateurs et les auxiliaires, a expliqué pourquoi la biodiversité est importante pour l’agriculture et a présenté le nouveau numéro de son magazine Zoom.

Les abeilles et autres pollinisateurs trouvent souvent peu de nourriture lorsque les arbres et les cultures agricoles ont passé leur floraison en été. Or, la pollinisation par les insectes est essentielle pour de nombreuses cultures de fruits et de petits fruits. C’est pourquoi plus de 400 familles paysannes ont semé plus de 500 bandes fleuries dans le cadre du projet « La Suisse fleurit » lancé par l’Union suisse des paysans (USP). L’objectif de ce projet était de promouvoir la biodiversité et de montrer à la population tout ce que l’agriculture entreprend à cet effet. Une carte interactive sur le site web www.la-suisse-fleurit.ch montre où ces bandes fleuries ont été semées.

« Les bandes fleuries ne favorisent pas seulement les pollinisateurs, mais aussi nombre d’autres auxiliaires. En effet, à l’âge adulte, les trichogrammes, les syrphes et les chrysopes utilisent eux aussi le nectar comme carburant. Agroscope a développé dans ce but précis des bandes fleuries pour auxiliaires, qui permettent de réduire les ravageurs dans les cultures adjacentes », a expliqué Stefan Lutter, de la HAFL, lors de son exposé.

L’agriculture est consciente de sa responsabilité

L’agriculture a un impact direct sur la diversité des espèces dans les zones rurales et dépend, en même temps, d’une biodiversité intacte. Elle assume donc de grandes responsabilités dans ce domaine et les prend au sérieux. En Suisse, pour pouvoir toucher des paiements directs, il faut réserver au moins 7 % de la surface agricole utile à la compensation écologique. À l’heure actuelle, les surfaces de promotion de la biodiversité s’étendent sur plus de 190 000 ha, soit 18,8 % de la surface agricole utile. « Nous saluons les efforts déployés par l’agriculture pour promouvoir la biodiversité. Nous attachons également de l’importance à une bonne collaboration entre agriculteurs et apiculteurs », a fait savoir apisuisse, l’organisation faîtière des associations apicoles suisses.

Il reste toutefois encore des choses à faire. L’agriculture veut améliorer l’état de la biodiversité et la promouvoir de façon ciblée. Une multitude de milieux naturels distincts, reliés entre eux et aux superficies suffisantes est nécessaire pour une utilisation optimale. Dans ce contexte, il s’agit également d’utiliser moins de produits phytosanitaires et de réduire la dérive.

La biodiversité ne se limite pas aux champs

En raison de leur expansion constante, les surfaces bâties et les axes de transport deviennent, eux aussi, un élément de plus en plus important à prendre en compte. Il est donc essentiel que la population sache aussi comment elle peut soutenir les abeilles et promouvoir la biodiversité. En avril, des paysans et paysannes ont investi neuf gares du pays, où ils ont distribué des sachets de semences contenant un mélange de fleurs, et donné des conseils et des astuces sur ce que Monsieur et Madame Tout-le-Monde peuvent faire chez eux pour la biodiversité. Après tout, de petits pas mènent aussi au but !

La campagne des bandes fleuries a été soutenue par les producteurs de semences UFA ainsi que Mövenpick, cette dernière s’engageant en faveur de la biodiversité dans le cadre du lancement de sa nouvelle glace « Swiss Honey Almond » au miel suisse.

 

Nouveau magazine ZOOM sur la biodiversité

Le numéro actuel du magazine ZOOM de l’USP, intitulé « Biodiversité : la contribution de l’agriculture », traite de la diversité des espèces et fournit des chiffres et des faits intéressants. Il montre ce que l’agriculture fait pour la biodiversité, les défis auxquels elle est confrontée et des pistes d’améliorations possibles.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Mathias Götti Limacher

Président de l’apisuisse
Tél.  076 511 22 21

Stefan Lutter

Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires
tél : 031 910 29 92

Diane Gossin

Union Suisse des Paysans
Département Production, marché et écologie
Division Energie et environnement

Téléphone 056 462 50 11 / 076 499 35 99
EMail diane.gossin@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Points de vue
13e rente AVS : le compte n’est pas bon

19.01.24 | « Mieux vivre à la retraite », c’est ainsi que le comité d’initiative a appelé la proposition d’instaurer une 13e rente AVS. L’objet demande que les personnes retraitées reçoivent chaque année un supplément correspondant à un douzième de leur rente annuelle. Celui-ci serait versé à tout le monde, selon le principe de l’arrosoir. Les sondages montrent que l’initiative populaire est bien accueillie par le peuple. Notamment parce que le mode de financement n’est pas défini et qu’il n’est donc pas clair d’où proviendrait l’argent. Concrètement, il s’agit de 4 à 5 milliards de francs de plus dépensés par an. D’ici 2050, les dépenses supplémentaires s’élèveraient à plus de 100 milliards de francs.

Lire la suite
Communiqués de presse
Nos familles paysannes s’engagent pour la biodiversité

18.01.24 | À l’instar de toutes les activités humaines, l’agriculture a un impact sur la biodiversité. En même temps, elle en est tributaire. C’est pourquoi les familles paysannes assument une grande responsabilité en remplissant différentes obligations relatives à la biodiversité. Aujourd’hui, une moyenne de 19 % des surfaces utilisées à des fins agricoles est dédiée à la promotion de la biodiversité. Pour obtenir un meilleur impact, de nouvelles approches sont nécessaires. En effet, davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets.

Lire la suite
Points de vue
Ristourne sur les carburants maintenue

05.01.24 | Le remboursement de la taxe sur les carburants est justifié et n’entraîne pas de surconsommation inutile. Aussi le Conseil fédéral a récemment décidé de le maintenir tel quel. Dans le cadre de négociations en vue d’un accord international, le Secrétariat d’État à l’économie a réalisé une étude sur la réforme du remboursement de l’impôt sur les huiles minérales. Dans cette étude, différentes solutions alternatives ont été examinées. L’USP, l’ASETA et d’autres organisations concernées ont participé à l’analyse de ces solutions, en défendant le maintien du système actuel, éprouvé.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des prix rémunérateurs et le rejet de l’initiative biodiversité

03.01.24 | Lors de sa conférence de presse de début d’année tenue sur une exploitation agricole du Seeland, l’Union suisse des paysans a expliqué en quoi une hausse des prix à la production permettrait de contrer la baisse du revenu des familles paysannes. La faîtière agricole a aussi réaffirmé son intention de rejeter l’initiative biodiversité en 2024, avançant comme principal argument les exigences extrêmes en matière de promotion de la diversité des espèces.

Lire la suite
Points de vue
Une grande confiance dans l’agriculture

22.12.23 | L’année touche à sa fin. Il est réjouissant de constater que l’image de l’agriculture est très bonne selon un récent sondage de l’OFAG : 91 % de la population la considèrent comme digne de confiance.

Lire la suite
Communiqués de presse
Nos sols, une ressource précieuse et pourtant méconnue

05.12.23 | Des sols sains sont indispensables à la biodiversité et la production de nos denrées alimentaires. Ils nous protègent contre les dangers naturels et atténuent le réchauffement climatique. Lorsque les sols sont rendus imperméables, ces nombreuses fonctions ne sont plus garanties. Le plus souvent, nous ne connaissons même pas la qualité des sols qui disparaissent tandis que le béton et l’asphalte continuent leur progression. C’est pourquoi la Confédération, en collaboration avec les cantons, les communes, la communauté scientifique ainsi que les domaines de l’agriculture, de la protection de la nature et de l’aménagement du territoire s’engagent à améliorer les connaissances sur les sols et, ainsi, à garantir leurs fonctions à l’avenir.

Lire la suite
Communiqués de presse
Début de l'alimentation hivernale : recyclage des films, des filets et des fils pour économiser de l'argent et préserver l'environnement.

30.10.23 | Les exploitations qui utilisent des balles d'ensilage pour conserver leur fourrage génèrent des films d'ensilage, des films étirables et d'autres plastiques agricoles qui nécessitent une élimination appropriée. Une alternative économiquement avantageuse et respectueuse de l'environnement consiste désormais à déposer les films usagés dans l'un des quelque 100 centres de collecte d'ERDE !

Lire la suite
Points de vue
Une collaboration profitable

27.10.23 | Le peuple a voté. Mon bilan : collaborer avec l’économie pour aborder différents thèmes et nous engager davantage pour mobiliser l’agriculture aura été profitable.

Lire la suite