Contenu principal

Succès pour la première « Journée portes ouvertes à la ferme » en Suisse

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 2 juin 2019

Ce dimanche 2 juin, quelque 150 familles paysannes de toute la Suisse se sont mises en quatre pour accueillir plus de 60 000 visiteurs de tout âge et faire en sorte qu’ils gardent un excellent souvenir de la première édition nationale de la « Journée portes ouvertes à la ferme ». Le Conseiller fédéral Guy Parmelin était lui aussi de la partie. Il s’est mêlé à la foule à Puidoux, où il a dégusté des produits au lait de brebis faits maison et pris part à une visite d’exploitation. L’Union suisse des paysans tire un bilan positif de cette première journée.

La première « Journée portes ouvertes à la ferme » de Suisse appartient déjà au passé. Bien établi chez nos voisins européens, l’événement a désormais aussi pris racine dans notre pays. Quelque 150 familles paysannes de toutes les régions ont ouvert grand leurs portes et inviter la population à venir découvrir les multiples facettes de l’agriculture indigène. Plus de 60 000 visiteurs ont accepté l’invitation et exploré un monde tombé dans l’oubli pour la plupart d’entre eux. Les différentes exploitations ont proposé une riche palette d’activités pour petits et grands. Au programme : visites de fermes, dégustations, offres de restauration, panneaux d’information et aires de jeux. Chaque famille hôte a reçu les visiteurs à sa manière, faisant de cette journée une expérience unique. 

Le gouvernement était lui aussi de la partie en la personne de Guy Parmelin. Accompagné du directeur de l’Union suisse des paysans (USP) Jacques Bourgeois, le conseiller fédéral s’est mêlé à la foule à Puidoux (VD). Il a pris part au Circuit de ferme en ferme en visitant les exploitations de Laetitia Rosse et de Pierre et Ivan Schlunegger avant de terminer avec une partie officielle à la ferme de Jean-Bernard Chevalley où il a par ailleurs pu déguster des produits au lait de brebis faits maison. À Berg (SG), sur l’exploitation de la famille Eigenmann, le président de l’USP Markus Ritter a tenu un discours pour saluer les visiteurs.

La « Journée portes ouvertes à la ferme » est placée sous l’égide de l’USP. Pour la faîtière agricole, de tels événements constituent de véritables aubaines, étant donné que plus de 75 % de la population habite en ville et dans les agglomérations. Nombre des visiteurs n’ont guère l’occasion d’être en contact direct avec le secteur primaire. Bien trop souvent, ils ne connaissent ni les enjeux de l’agriculture, ni ses prestations spécifiques, ni même les saisons des denrées alimentaires. La « Journée portes ouvertes à la ferme » veut rapprocher ville et campagne. L’événement fait partie des mesures que met en œuvre l’USP dans le cadre de sa campagne « Paysans suisses », sous le slogan « D’ici, avec passion ». Et qui aurait l’idée de contredire cette devise après une si belle journée ?

Renseignements

Mirjam Hofstetter

Mirjam Hofstetter

Union Suisse des Paysans
Coresponsable de la communication

Téléphone 056 462 52 14
Mobile 078 773 77 92
Email mirjam.hofstetter@sbv-usp.ch

Aline Gerber

Landwirtschaftlicher Informationsdienst
Responsable du projet

Téléphone 031 359 59 71
Email aline.gerber@lid.ch

Loïc Bardet

Directeur Agora
Président de l’OrTra AgriAliForm

Mobile 079 718 01 88

Claudia Jaquier

Agence d'information agricole romande AGIR
Responsable pour la Suisse romande
Téléphone 021 613 11 31
E-Mail info@agrinfo.com

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Les familles paysannes font fleurir la Suisse

12.04.21 | Les abeilles et autres pollinisateurs trouvent souvent peu de nourriture après la floraison des arbres et des cultures agricoles en été. C'est pourquoi plus de 400 familles paysannes sèment plus de 500 bandes fleuries dans le cadre du projet "La Suisse fleurit". La population peut également soutenir les abeilles : cette semaine, les agricultrices et agriculteurs distribuent des sachets de semences contenant un mélange fleuri dans neuf gares.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour ne pas compromettre les bons développements

09.03.21 | Deux projets extrêmes visant l’agriculture, à savoir les initiatives « eau potable » et « antipesticides » passeront en votation le 13 juin prochain. Lors d’une conférence de presse à Berne aujourd’hui, les membres du comité national pour le « non » ont mis en évidence les conséquences négatives en cas d’acceptation : recul de la production indigène, davantage d’importations, renchérissement de l’alimentation, davantage de gaspillage alimentaire, disparition d’emplois et de la création de valeur. Et tout cela sans aucune plus-value pour l’environnement ou l’eau. En outre, les intervenants et intervenantes ont rappelé les développements positifs et les mesures déjà prises pour assurer de nouvelles améliorations.

Lire la suite
Communiqués de presse
Réduire le gaspillage alimentaire et promouvoir les produits imparfaits

22.02.21 | La campagne nationale « SAVE FOOD, FIGHT WASTE » veut réduire le gaspillage alimentaire. L’Union suisse des paysans est de la partie et propose aux exploitations pratiquant la vente directe du matériel gratuit pour présenter et étiqueter la marchandise qu’elles ne peuvent pas écouler dans les filières habituelles. La faîtière agricole veut amener les consommateurs à mieux accepter les imperfections des produits de la nature et à apprécier les aliments à leur juste valeur de manière générale.

Lire la suite
Communiqués de presse
Renoncement aux pesticides de synthèse : quelles répercussions sur l’agriculture et l’industrie alimentaire suisses ?

12.10.20 | Une étude du professeur Charles Gottlieb (Université de Saint-Gall) a examiné les conséquences de l’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Il en ressort que l’acceptation de cette dernière entraînerait non seulement un recul de la production alimentaire suisse et, par conséquent, de la sécurité alimentaire, mais aussi une hausse des coûts de production et un accroissement des risques liés à l’hygiène dans l’industrie alimentaire. En bref, l’initiative affaiblirait le secteur agricole et alimentaire suisse sur le plan économique.

Lire la suite
Communiqués de presse Le bon plan anti-gaspi : acheter à la ferme des aliments écartés de la commercialisation

25.06.20 | En déployant diverses mesures, l’Union suisse des paysans s’engage pour réduire le gaspillage alimentaire à l’échelon du secteur agricole. Les magasins de ferme peuvent étiqueter des produits naturels invendables comme tels ou les écouler grâce à Too Good To Go. Par cette démarche, la faîtière agricole veut améliorer l’accueil réservé aux produits naturels imparfaits, redonner aux aliments leur juste valeur en général, et contribuer à la protection du climat.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les paysans suisses disent merci

11.05.20 | Dès aujourd’hui, des paysannes et des paysans investissent les grandes gares de Suisse pour remercier la population de la confiance qu’elle leur a témoignée ces derniers temps et lui rappeler qu’ils continuent de garantir l’approvisionnement en aliments de la région. Ainsi l’Union suisse des paysans boucle-t-elle la campagne d’information prévue pour ce printemps. En revanche, le travail de sensibilisation mené dans le cadre de la campagne « Nous protégeons ce que nous aimons » se poursuit. Toutes les familles paysannes sont appelées à participer.

Lire la suite
Communiqués de presse Écouler la marchandise déclassée grâce à la vente directe

03.02.20 | L’Union suisse des paysans propose aux familles paysannes du matériel gratuit pour mettre en avant de la marchandise déclassée dans les magasins de ferme. Il s’agit là d’une des mesures prises par la faîtière agricole dans le cadre de la campagne «SAVE FOOD, FIGHT WASTE.» contre le gaspillage alimentaire. L’objectif est que les consommateurs acceptent les différences naturelles entre les produits de la nature et apprécient la juste valeur des aliments en général.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’agriculture part en croisade contre le gaspillage alimentaire

28.11.19 | « Save Food. Fight Waste » : ainsi s’intitule l’initiative nationale lancée en ce jour et réunissant plus de 69 entreprises, organisations, villes et communes. Le secteur agricole est aussi de la partie. L’Union suisse des paysans désire mettre en place des mesures pour effectuer un travail d’information, vérifier les normes commerciales, et promouvoir l’écoulement des marchandises de deuxième et de troisième qualités au moyen de la vente directe.

Lire la suite