Contenu principal

Viande de volaille

Commentaire du marché du 23 août 2019 dans le journal Agri

Les annonces concernant les volumes des ventes de viande de volaille suisse traduisent toujours une légère croissance dans l’ensemble en 2019 (+0,5 % jusqu’à fin juin selon Agristat), mais de fortes différences existent d’une organisation de commercialisation à une autre. Certaines enregistrent des taux de croissance à deux chiffres, tandis que d’autres restent dans le positif ou annoncent des baisses.

Après des mois d’avril et de mai plutôt frais et peu propices aux grillades, le temps radieux de juin et de juillet a fait bondir, à plusieurs reprises, les ventes de viande à griller. Les morceaux de volaille à griller ont bénéficié d’une demande très dynamique dans tous les canaux de vente. Il est à espérer que les soirées d’été restantes pourront encore doper la demande en volaille et en morceaux à griller suisses chez les consommateurs. Sur le marché, la situation demeure réjouissante en dépit de la baisse saisonnière des ventes.

Il est aussi intéressant de constater que les entreprises de transformation ressentent toujours une demande accrue en produits de volaille meilleur marché. La diversité des produits développés et les étapes de transformation optimisées permettent aussi de répondre à cette demande de façon constante.

Les mises à l’engrais des poussins prévues en juillet, août et septembre se révèlent plus ou moins aussi hétérogènes que les chiffres des ventes. Les prévisions tablent en grande majorité sur une quantité égale à l’année précédente, ou en léger recul.

Robert Raval,

Président de l’ASPV

Sur le même sujet

Statistique de la semaine
Semaine 31/2021

06.08.21 | En production végétale, l’année 2021 menace d’amener des résultats encore pire que ceux de l’année 2016. En 2016, les pluies persistantes ont surtout créé une situation difficile pour les grandes cultures. Cette année, les effets des gelées tardives au printemps s’y ajoutent ainsi que ceux des fortes chutes de grêles. Par conséquent, les cultures spéciales sont fortement touchées, contrairement à la situation dans l’année 2016.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 29/2021

23.07.21 | Depuis 2012, la production de viande de veau a diminué de près d’un quart. Comme l’effectif de vaches baisse continuellement, il y a toujours moins de veaux à disposition. En plus, les veaux sont utilisés plus fréquemment pour l’engraissement au pâturage ou pour l’engraissement de gros bétail. En 2020, les engraisseurs de veaux ont beaucoup souffert pendant le confinement à cause de la fermeture des restaurants, vu que les restaurants sont des acheteurs importants de viande de veau.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 28/2021

16.07.21 | L’année 2011 était très favorable pour l’agriculture suisse : une année très sèche avec une répartition uniforme des précipitations a permis des rendements exceptionnels dans de nombreuses cultures, aussi bien par rapport à la quantité que par rapport à la qualité. L’année 2016 représente le contraire : des précipitations abondantes versaient surtout pendant la période de végétation. Ceci a amené des mauvaises récoltes dans la production végétale. L’année 2012 a connu autant de précipitations comme 2016, par contre, la distribution des précipitations était nettement plus favorable pour l’agriculture. En ce qui concerne les précipitations, l’année 2021 était plutôt discrète jusqu’à la fin de la deuxième décade du mois de juin. Cependant, avec les fortes pluies de ces derniers jours, le niveau de l’année 2016 a été atteint. Les perspectives sont aussi désagréables. En plus, les dégâts de grêle et élémentaires sont déjà plus grands qu’en 2016.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 06-21 : Transport et origine des importations agricoles suisses

12.07.21 | Une nette majorité des importations agricoles entrent en Suisse par la route et proviennent surtout de l’UE. L’Amérique du Sud, l’Afrique et l’Asie (sans la Chine) représentent d’autres régions d’origine importantes. Ce sont avant tout des fruits, du café, du thé et des épices, ainsi que des céréales qui arrivent de ces régions. L’acheminement de ces produits s’effectue, entre autres, par train et par navire. L’avion est rarement privilégié et ne transporte que 0,2 % des importations totales. Chaque mode de transport présente ses atouts : l’avion, par exemple, se prête surtout au transport de marchandises légères ou de petites quantités pour lesquelles le prix au kilo est élevé. Ce sont avant tout des légumes, de la viande de mouton et du poisson, ainsi que des fruits exotiques qui sont importés par voie aérienne. Les tourteaux, le riz, les céréales et le café arrivent, quant à eux, principalement par navire.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - juin 2021

12.07.21 | Les journées caniculaires enregistrées notamment vers le milieu de juin 2021 ont en fait le quatrième mois de juin le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Le tonnerre a grondé surtout dans le premier et le dernier tiers du mois. De violents orages accompagnés de fortes pluies, de grêle et de vents tempétueux ont balayé la Suisse à partir du 18 juin. À certains endroits, de grandes quantités de pluie se sont abattues en un court laps de temps, entraînant des inondations dans plusieurs régions du versant nord des Alpes. La grêle avait déjà causé de nombreux dégâts en mai (tableau 1.5). Agristat ne dispose pas encore de données exactes pour le mois de juin. Cependant, le nombre de jours de grêle s’est montré très élevé. Une averse de grêle d’une ampleur exceptionnelle est survenue en particulier le 28 juin, avec des grêlons atteignant jusqu’à 7 cm de diamètre. De nombreux dommages sont donc à supposer. Après un mois de mai froid et humide, les paysans ont récolté beaucoup de foin en juin. La fenaison a donc commencé assez tard cette année, plus exactement avec six jours de retard par rapport à la date moyenne de la période de référence 1981-2010.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 26/2021

05.07.21 | Les chiffres d’affaires avec des denrées alimentaires sont devenus un pilier important du commerce de détail depuis longtemps déjà. Pendant la crise du coronavirus, leur importance a encore fortement augmenté. Au mois de mai 2021, les chiffres d’affaires avec des denrées alimentaires étaient toujours élevés (118,2 points), mais ils ont baissé par rapport au mois précédent (121,9 points) et à l’année 2020 (123,9 points). Il paraît que le tourisme d’achat reprend son souffle. S’il retrouve son niveau d’origine, ceci peut mettre sous pression surtout les prix à la production de denrées alimentaires avec une part indigène élevée où la production s’est adaptée à la demande temporairement accrue. Ces conditions sont remplies par exemple dans la production de lait, de porcs de bouche-rie et de légumes.

Lire la suite
Statistique de la semaine
Semaine 25/2021

25.06.21 | Ces dernières années, l’agriculture suisse a été peu touchée par des dégâts de grêle. Par contre, les indemnités versées pour des dégâts élémentaires étaient plus élevées dans la période de 2015 jusqu’à 2020 que dans la période de 2008 jusqu’à 2014. Cependant, le niveau de l’année extraordinaire 2007 n’a plus jamais été atteint. Les dernières années de grêles les plus importantes étaient 2013 et surtout 2009 quand des indemnités de 66,4 et de 108,3 millions de francs ont été versées. L’année passée et selon Grêle Suisse, seules des indemnités de 8,5 millions de francs ont été versées pour des dégâts de grêle concernant des cultures agricoles. Cette année, les intempéries de la fin du mois de juin devraient déjà avoir causé des dégâts qui dépassent ce montant.

Lire la suite
Commentaire de marché Rapport sur le marché du foin, de la paille et des produits secs

22.06.21 | En ouverture de l’assemblée d’été de l’Association suisse des négociants en fourrages (ASNF), le président, Fabian Gut, a déclaré que le printemps humide et frais de cette année avait eu des répercussions sur le marché du foin. Les réserves de foin se sont épuisées en raison des basses températures enregistrées jusqu’en mai. « Les granges se sont vidées, mais il faut aussi en voir le bon côté : nous pouvons à nouveau les remplir à présent », a ajouté Fabian Gut. La qualité du foin est jugée satisfaisante jusqu’ici.

Lire la suite