Contenu principal

En direct de l’USP n°42

Note de la semaine

La statistique provisoire du bétail de boucherie pour le mois de septembre a été publiée. Pour quasiment toutes les catégories (exception faite des équidés), le nombre d’animaux abattus a été plus important qu’en septembre 2021. Il est possible que les quantités inférieures de fourrage, en lien notamment avec la sécheresse de cet été, aient amené les détenteurs à anticiper les abattages. Il est à noter que le poids mort pour les porcs est significativement plus élevé que l’an dernier. La statistique de septembre n’apporte ainsi pas de perspective encourageante pour le marché des porcs.


 

Newsletter

L’USP a publié cette semaine une Newsletter comprenant différentes informations utiles aux familles paysannes sur différentes thématiques actuelles. Les personnes intéressées par cette Newsletter qui ne seraient pas encore abonnées peuvent se rendre sur le site internet de l’USP ou écrire à newsletter@hellosbv-usp.ch.

Statistique de la semaine

Selon les estimations, les surfaces d’épeautre et d’avoine ont fortement augmenté durant l’année en cours (+ 20% respectivement + 47%). Il y a un siècle, l’épeautre était une céréale importante avec une surface supérieure à 20'000 ha. Cette dernière a connu une érosion constante pour descendre jusqu’à 1'404 ha en 2000. Depuis lors, la situation s’est inversée et l’estimation actuelle se situe à 7'961 ha, cette céréale ancienne étant toujours plus appréciée des consommateurs. De son côté, l’estimation de récolte (y compris pour les semences) fait état d’environ 29'000 tonnes. L’avoine servait historiquement de fourrage pour les chevaux et couvrait ainsi, au moment de la seconde guerre mondiale, une surface de plus de 40'000 ha. La mécanisation, et donc l’abandon progressif des animaux de trait, a fortement impacté la production d’avoine jusqu’à un plus bas historique de 1'494 ha en 2014. Depuis, la demande est repartie à la hausse, par exemple pour les substituts de produits laitiers et les estimations de surfaces pour l’année en cours qui sont ainsi de 2'825 ha.