Contenu principal

Speed dating entre agriculteurs et restaurateurs

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans, de la Chambre bernoise d’agriculture, de GastroSuisse et d’HotellerieSuisse du 16 septembre 2019

Aujourd’hui, à l’occasion de la traditionnelle Sichlete à Berne, l’Union suisse des paysans, GastroSuisse et HotellerieSuisse ont lancé leur projet commun « De la terre à la table ». Ce dernier a pour objectif de développer des partenariats entre exploitations agricoles et restaurants. Une rencontre pour faire connaissance a eu lieu sur la Place fédérale l’après-midi. 

L’Union suisse des paysans, GastroSuisse et HotellerieSuisse estiment que le renforcement de la collaboration entre exploitations agricoles et restaurants crée une situation gagnant-gagnant. C’est pourquoi elles ont lancé, aujourd’hui, le projet « De la terre à la table » lors de la Sichlete sur la Place fédérale. Elles veulent mettre en rapport, à l’échelle régionale, des exploitations agricoles et des restaurants, des hôtels ou d’autres entreprises de la restauration en organisant des manifestations spéciales, comme des speed dating. L’après-midi, une rencontre pour faire connaissance, organisée par la Chambre bernoise d’agriculture, a eu lieu sur la Place fédérale.

Les deux parties peuvent retirer des avantages économiques de l’achat direct de produits agricoles à la ferme. Des sondages montrent régulièrement que la population suisse est très friande d’aliments provenant de la région. L’utilisation et la déclaration de matières premières régionales fournies par une ferme à proximité représentent, aussi pour les entreprises de la restauration, une opportunité de se mettre en valeur et se distinguer. En outre, l’achat direct à proximité permet de s’approvisionner de façon rapide, économique et respectueuse de l’environnement, tout en offrant un gage de fraîcheur maximale des produits.

Des rencontres pour faire connaissance sont déjà proposées dans divers cantons aux agriculteurs et restaurateurs intéressés. D’autres rencontres sont en préparation. La plateforme nationale dédiée à la vente directe « À la ferme » se verra complétée par l’offre « De la terre à la table » : www.a-la-ferme.ch/resto. L’objectif est de permettre aux restaurateurs de trouver plus facilement des exploitations agricoles pour s’approvisionner à proximité.

Renseignements

Michael Siebenmann

Responsable Marketing GastroSuisse
Tél. 044 377 53 53

Patric Schönberg

Responsable communication HotellerieSuisse
Tél. 079 584 90 58

Martin Rufer

Martin Rufer

Union Suisse des Paysans
Responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Katrina Ritter

Responsable de la communication Berner Bauern Verband
Tél. 078 739 11 65

Sur le même sujet

Commentaire de marché Le prix du foin demeure stable

13.12.19 | L’Association suisse des négociants en fourrage (ASNF) a maintenu le prix du foin séché départ ferme entre 29 et 32 fr. les 100 kg. À l’occasion de la discussion sur la situation commerciale actuelle, le marché du foin a été jugé calme, l’approvisionnement en fourrages grossiers bon, et la récolte 2019 de foin et de regain très bonne au niveau tant de la qualité que de la quantité. Les négociants en fourrage estiment aussi que nombre de grandes balles de maïs, de pulpes de betteraves sucrières et d’herbe d’ensilage sont disponibles, et que l’offre est suffisamment importante. Le temps ensoleillé de l’automne a prolongé la saison de pâturage. Vu la bonne situation de l’approvisionnement, l’assemblée de l’ASNF a décidé de maintenir le prix des balles de foin séché et chargé départ ferme entre 29 et 32 francs. Suite à la proposition d’un membre de l’association, les négociants présents à l’assemblée ont renoncé à fixer un prix indicatif pour le foin indigène séché au sol. C’est donc le prix du jour qui s’applique. Il a du reste été décidé la même chose pour la paille pressée en grandes balles et chargée départ ferme. En revanche, le prix des petites balles de paille chargées départ ferme reste de 18 fr. le kg. De manière générale, aucun des prix décidés ne s’entend livré à la ferme, car cette pratique reviendrait à faire dépendre le prix de la distance.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 11-19 : L’approvisionnement en aliments d’origine végétale

10.12.19 | Si l’agriculture suisse peut répondre à 100 % des besoins indigènes en aliments d’origine animale, elle ne couvre que 40 % de ceux en aliments d’origine végétale. Il existe donc encore une marge de progression en production végétale. La production de matières premières agricoles comme les céréales, le sucre et les pommes de terre fait cependant face à une pression croissante des importations. Une évolution positive s’est vérifiée dans la production de graisses et d’huiles végétales ainsi que dans le secteur maraîcher ces dernières années.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 10-19 : Bilan alimentaire (BA) 2018

11.11.19 | L’année 2018 a vu diminuer la consommation aussi bien totale que par habitant. Cette diminution découle en premier lieu de l’amoindrissement des quantités produites de sucre et de céréales. Le taux d’auto-approvisionnement de 58 % se révèle plutôt bas. Depuis 2007, la part des produits animaux dans la consommation est de 30 %, tandis que celle dans la production indigène est de 50 % environ. Parmi les produits animaux, les oeufs, la viande de volaille et le poisson connaissent une popularité grandissante. Depuis quelques années, la consommation par habitant des autres catégories de viande, de lait et de produits laitiers est en baisse.

Lire la suite
Commentaire de marché Bétail d’étal très bien, veaux d’étal un peu moins

01.11.19 | Jusqu’à fin octobre, les taureaux de classe T3 se sont vendues en moyenne 38 centimes plus cher au kg poids mort (PM) que pendant la même période de 2018. L’année 2019 a commencé avec un prix relativement bon de 8 fr. 80 le kg PM pour les bêtes de classe T3. Durant les trois premiers trimestres, la production de viande exprimée en poids a baissé de 6,5 % pour les taureaux et de 0,6 % pour les génisses, mais elle a augmenté de 4 % pour les bœufs. L’année 2020 s’annonce bonne pour le bétail d’étal. En moyenne annuelle, le prix des veaux d'étal au kg PM est resté jusqu’ici inférieur de 65 ct. à celui enregistré pendant la même période de 2018. Le prix des veaux, qui s'élevait à 14 fr. 60 pour les bêtes de classe T3 début 2019, s’est effondré à 12 fr. 30 fin mai. Sur les trois premiers trimestres, la production de viande de veau s’est établie en retrait de 1,7 % par rapport à la même période de 2018. Les prix des vaches de classe A3 dépassent d’un centime ceux de 2018 à l'heure actuelle. Les vaches de classe T3 affichent une hausse de 4 ct. Durant les trois premiers trimestres de 2019, la production de viande de vache est restée à peu près au même niveau (+0,1 %) qu’en 2018 pendant cette période. Fait notable, beaucoup de vaches ont été abattues au cours des cinq premiers mois de 2019, puis la production de viande de vache a diminué à partir de juin. Les perspectives s’annoncent excellentes pour les vaches, le cheptel est petit. Fin septembre, il y avait 15 000 vaches de moins qu’il y a un an.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 09-19 : L’effectif du bétail de rente en Suisse

11.10.19 | L’année 2019 connaît une baisse de l’effectif du bétail estimée à 15 000 UGB. Cette baisse est imputable en premier lieu au recul des effectifs bovin et porcin. L’évolution des effectifs des autres animaux de rente est en général plus faible que les années précédentes. Chez les volailles, les animaux destinés à la production d’oeufs sont les seuls à voir leur nombre continuer d’augmenter

Lire la suite
Communiqués de presse
Speed dating entre agriculteurs et restaurateurs

16.09.19 | Aujourd’hui, à l’occasion de la traditionnelle Sichlete à Berne, l’Union suisse des paysans, GastroSuisse et HotellerieSuisse ont lancé leur projet commun « De la terre à la table ». Ce dernier a pour objectif de développer des partenariats entre exploitations agricoles et restaurants. Une rencontre pour faire connaissance a eu lieu sur la Place fédérale l’après-midi.

Lire la suite
Commentaire de marché Viande de volaille

30.08.19 | Les annonces concernant les volumes des ventes de viande de volaille suisse traduisent toujours une légère croissance dans l’ensemble en 2019 (+0,5 % jusqu’à fin juin selon Agristat), mais de fortes différences existent d’une organisation de commercialisation à une autre. Certaines enregistrent des taux de croissance à deux chiffres, tandis que d’autres restent dans le positif ou annoncent des baisses. Après des mois d’avril et de mai plutôt frais et peu propices aux grillades, le temps radieux de juin et de juillet a fait bondir, à plusieurs reprises, les ventes de viande à griller. Les morceaux de volaille à griller ont bénéficié d’une demande très dynamique dans tous les canaux de vente. Il est à espérer que les soirées d’été restantes pourront encore doper la demande en volaille et en morceaux à griller suisses chez les consommateurs. Sur le marché, la situation demeure réjouissante en dépit de la baisse saisonnière des ventes. Il est aussi intéressant de constater que les entreprises de transformation ressentent toujours une demande accrue en produits de volaille meilleur marché. La diversité des produits développés et les étapes de transformation optimisées permettent aussi de répondre à cette demande de façon constante. Les mises à l’engrais des poussins prévues en juillet, août et septembre se révèlent plus ou moins aussi hétérogènes que les chiffres des ventes. Les prévisions tablent en grande majorité sur une quantité égale à l’année précédente, ou en léger recul.

Lire la suite
Communiqués de presse
Statistique laitière de la Suisse 2018

27.08.19 | En collaboration avec la Fédération des Producteurs Suisses de Lait PSL, TSM Fiduciaire Sàrl, l’In-terprofession du Lait (IP Lait) et Switzerland Cheese Marketing SA (SCM), Agristat vient de sortir l’édition 2018 de la publication annuelle « Statistique laitière de la Suisse ». La « Statistique laitière de la Suisse 2018 » est disponible. Elle contient 83 tableaux avec les données les plus ré-centes sur la production laitière, la transformation du lait, le commerce extérieur, l’évolution des prix et de la consommation de lait et de produits laitiers en Suisse, ainsi que des comparaisons internationales. 43 gra-phiques et schémas en couleur illustrent les corrélations et facilitent la compréhension des chiffres. Les textes introductifs de chaque chapitre fournissent en outre des informations de fond importantes. La publication de 100 pages est entièrement bilingue (français et allemand). Pour qui s’intéresse au lait – que ce soit en tant que producteur, transformateur, consommateur ou pour toute autre raison – cette statistique représente une mine d’informations sur l’économie laitière suisse.

Lire la suite