Contenu principal

Communiqués de presse
Ne pas concéder de baisse de prix aux transformateurs!

24.07.19 | L'Union suisse des paysans (USP) et la fédération des Producteurs Suisses de Lait (PSL) ont répété à plusieurs reprises que, dans le contexte actuel du marché, une baisse du prix du lait n'est absolument pas justifiée, ce que confirment les indicateurs de marché de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG). Les arguments avancés par ELSA, l'entreprise de transformation de Migros, sont totalement infondés. Il devient de plus en plus clair que le transformateur cherche à améliorer directement sa marge, sur le dos des producteurs. L'USP et PSL exigent donc d'ELSA qu'elle renonce à réduire le prix payé à ses fournisseurs directs. De plus, toutes les organisations de commercialisation du lait doivent rester conséquentes, solidaires et ne pas accorder de baisse des prix à ELSA.

Lire la suite
Communiqués de presse
La baisse du prix du lait sert-elle à accroître les marges ?

05.07.19 | Il est incompréhensible que les entreprises les mieux positionnées sur le marché suisse veuillent faire passer coûte que coûte des baisses de prix du lait à l’approche de la période de faible production, alors que tous les principaux indicateurs de marché laissent entrevoir une stabilité ou une évolution positive. Bien des éléments donnent à penser que les acheteurs procèdent ici à une augmentation sans détour de leurs marges sur le dos des producteurs de lait. L’Union suisse des paysans et les Producteurs Suisses de Lait condamnent cette façon de faire. Les deux organisations exigent très clairement une hausse de 3 centimes du prix du lait pour rémunérer les prestations supplémentaires du « Tapis vert ».

Lire la suite
Communiqués de presse
Opposition aux baisses annoncées du prix du lait

25.06.19 | Malgré un marché au beau fixe, divers acheteurs ont annoncé des baisses du prix du lait à partir de juillet 2019. L’Union suisse des paysans et les Producteurs Suisses de Lait exigent de revenir sur cette décision. Une plus grande équité s’impose d’urgence dans la répartition de la valeur ajoutée !

Lire la suite
Commentaire de marché Poudre de lait écrémé : les stocks sont pulvérisés

10.05.19 | Sur le marché européen du lait, la fonte quasi totale des stocks de poudre de lait écrémé, réputés pour leur impact baissier sur le prix du lait, est passée presque inaperçue. Si ces stocks totalisaient encore 377 000 tonnes en janvier 2018, ils n’en affichaient plus que 4000 en février 2019, soit une quantité de loin moins importante. En Europe, les prix de la poudre de lait écrémé sont passés du plus bas catastrophique de 1700 dollars FOB par tonne (chargée pour le transport) en avril 2018 à 2450 dollars. Or, les producteurs espèrent que ce prix continuera d’augmenter, car il n’est pas encore suffisant. Le prix du beurre européen a lui aussi connu une hausse, passant à 5400 dollars par tonne en avril, soit 800 dollars de plus qu’en janvier. Au cours des deux premiers mois de 2019, la production européenne de lait a reculé de 0,7 %. En raison de la sécheresse qu’elle a connue entre mars et avril, la Nouvelle-Zélande s’attend également à une baisse. La demande en produits laitiers augmente dans le monde entier. Ce constat est réjouissant pour les producteurs suisses, puisque 20 % des quantités de lait suisse se voient exportées. Entre 2019 et novembre 2020, l’institut allemand ife de Kiel signale des prix à la hausse pour le lait, le beure et la poudre de lait écrémé. En raison de la fluctuation des taux de change, il n’est pas certain que cette hausse concernera aussi les prix du lait suisse. Quoi qu’il en soit, le supplément de 3 centimes par kilo de lait de centrale A prévu dans le cadre du programme Tapis vert est assuré dès septembre.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 03-19 : Production et consommation de lait et de produits laitiers en 2018

11.04.19 | Malgré une nouvelle diminution du cheptel bovin laitier, l’année 2018 a connu une hausse de la production de lait totale en raison de la performance laitière croissante des vaches. La production de lait de brebis et de chèvre a également progressé. Comparativement à 2017, le lait a été moins transformé en lait et en crème de consommation, mais plus en beurre, en conserves de lait, en fromage et en autres spécialités laitières. L’augmentation parallèle de la production et des importations de fromage a entraîné une hausse de la consommation totale d’environ 2 %. Étant donné que la croissance démographique a été proportionnellement plus faible en 2018, la consommation par habitant enregistre une hausse de 1,5 %.

Lire la suite
Communiqués de presse
Avis aux producteurs de lait

12.02.19 | La solution remplaçant la loi chocolatière est en vigueur depuis le 1er janvier 2019. Aussi incompréhensible que cela puisse paraître, des déductions parfois indécentes sont maintenant à déplorer. Certains transformateurs de lait financent ainsi leurs coûts élevés. Le Comité de l’Union suisse des paysans appelle les producteurs et leurs organisations à fermer le robinet du lait pour ces entreprises !

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
AGRISTAT « Actuel » 12-18 : Évolution du poids vif, de la production laitière et du besoin en énergie des vaches

31.12.18 | L’augmentation du poids mort moyen des bovins de toutes catégo-ries confondues permet de conclure que le poids vif des vaches a augmenté d’environ 50 kg entre 1998 et 2017. Dans ce même laps de temps, la production moyenne des vaches laitières a augmenté de 27 % au total, soit de 1,3 % par année. En 2017, le nombre de vaches était certes de 6 % inférieur à celui de 1998. Cependant, au vu de l’augmentation du poids vif et de la production laitière, le besoin en énergie dans le fourrage était de 5 % supérieur.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°43 (22.10 – 28.10.2018)

31.10.18 | L’automne étant la période durant laquelle il est possible de changer de caisse maladie, les conseillers en assurance deviennent aussi nombreux que les champignons. Ceux-ci contactent souvent au nom d’Agrisano des clients potentiels par téléphone alors qu’il s’agit d’appel provenant de Call-centers commissionnés par toutes les compagnies d’assurance. Il n’est pas rare que les personnes recevant l’appel soient alors victimes de fausses informations données de manière agressive. Ces « conseillers » se situent dans les marges de la légalité et sont sources de beaucoup d’énervements. C’est pourquoi Agrisano conseillent aux victimes d’annoncer de tels appels à https://www.santesuisse.ch/de/fuer-versicherte/dienstleistungen/meldeformular-telefonwerbung

Lire la suite