Contenu principal

Champ professionnel de l’agriculture : effectifs des apprentis toujours en hausse

Communiqué de presse de l’OrTra AgriAliForm du 13 octobre 2021

Après un effondrement du nombre d’apprentis dans le champ professionnel de l’agriculture lors de l’année scolaire 2019/20, les chiffres se redressent et l’évolution positive se poursuit. Par rapport à l’an passé, les effectifs augmentent de près de 6 %, soit 208 apprentis.

L’augmentation des effectifs découle en premier lieu de la profession d’agriculteur et des deux professions vitivinicoles. En ce moment, 3756 personnes au total suivent une formation dans le champ professionnel de l’agriculture. Presque 85 % d’entre elles deviendront agriculteur ou agricultrice, 7 % viticulteur, viticultrice ou caviste, et les autres se répartiront entre les professions des filières arboricole, maraîchère et avicole. C’est surtout dans les cultures spéciales que le nombre d’apprentis fluctue d’année en année. En 2021, la viticulture a enregistré des chiffres record. Dans la production maraîchère, la forte proportion de personnes effectuant une deuxième formation est particulièrement frappante. La formation de deux ans d’agropraticien AFP s’est imposée dans le paysage éducatif du champ professionnel de l’agriculture : le nombre d’apprentis affiche une légère baisse par rapport à l’année dernière, mais reste dans la moyenne des trois dernières années.

Formation variée, diversifiée, indépendante et porteuse d'avenir

Réjouissante, cette évolution positive est liée au fait que le champ professionnel de l’agriculture propose une formation très intéressante et diversifiée. Les innovations ne manquent pas : la numérisation et l’automatisation progressent et offrent de nouvelles possibilités, la protection du climat, des animaux et de l’environnement pose sans cesse de nouveaux défis, et l’avenir appartient à ceux qui produisent avec le moins de produits phytosanitaires possible. Pour relever tous ces défis, la branche a besoin d’un nombre suffisant de professionnels bien formés et dotés des compétences adéquates. Pour rester en phase avec leur temps, les plans de formation sont révisés à intervalles réguliers, et une révision totale est en cours de préparation. Dans ce cadre, la production durable ainsi que des aspects liés à la politique agricole, à la gestion d’entreprise et à la vente gagnent en importance.

Contexte motivant

Les apprentis travaillent dans et avec la nature, avec des plantes et des animaux, mais aussi avec des techniques modernes. Travailler avec des animaux et des machines, c’est assumer d’emblée une grande responsabilité dans l’entreprise formatrice. En outre, les perspectives d’avenir sont excellentes, et les possibilités de formation continue nombreuses. Les apprentis sans exploitation familiale ont eux aussi toutes leurs chances de diriger leur propre exploitation un jour.

Apprentissage tout au long de la vie

L’apprentissage pose les bases de la vie professionnelle et ouvre de nombreuses voies dans le secteur agricole. La formation continue, par exemple les examens professionnels et de maîtrise ou l’école supérieure et ses formations en agro-commerce, en agro-technique et en technique vitivinicole, permet de compléter les connaissances spécialisées acquises lors de la formation de base par un savoir-faire en gestion d’entreprise et des connaissances entrepreneuriales. L’apprentissage tout au long de la vie s’est aussi imposé comme principe dans l’agriculture et ses métiers. Un apprentissage donne une base idéale pour entrer dans la vie active et offre les meilleures perspectives, et ce dans tous les domaines, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du secteur agricole.

Renseignements

Loïc Bardet

directeur d'AGORA

Tél : 021 614 04 73
Mobile 079 718 01 88

Petra Sieghart

Responsable agriprof
Union Suisse des Paysans

Tél: 056 462 54 31
Mobile : 079 669 02 01

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°20 -2024

21.05.24 | Placées sous l’égide de l’USP, les négociations sur les prix auprès des organisations de producteurs sont en bonne voie. Des hausses ont déjà été obtenues pour les pommes de terre. En juin, ce sera le tour des céréales.

Lire la suite
Prises de position Änderung der Tierseuchenverordnung

17.05.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderung der Tierseuchenverordnung.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°19 -2024

13.05.24 | Placées sous l’égide de l’USP, les négociations sur les prix auprès des organisations de producteurs sont en bonne voie. Des hausses ont déjà été obtenues pour les pommes de terre. En juin, ce sera le tour des céréales.

Lire la suite
Points de vue
L’initiative d’allègement des primes, ou la menace d’une nouvelle facture de plusieurs milliards

10.05.24 | Déposée par le PS, l’initiative d’allègement des primes demande que les personnes assurées ne doivent pas consacrer plus de 10 % de leur revenu disponible aux primes d’assurance-maladie. Il ne fait aucun doute que ces primes pèsent de plus en plus lourd dans le budget de nombreux ménages. En effet, les coûts de la santé ont fortement augmenté au cours des dernières décennies. C’est pourquoi environ un quart de la population suisse, soit 2,3 millions de personnes, bénéficie d’une réduction de primes à l’heure actuelle.

Lire la suite
Communiqués de presse
Renvoi des propositions d’économies du Conseil fédéral

07.05.24 | Le Conseil fédéral se prononcera bientôt sur le crédit-cadre agricole 2026-2029. Non seulement l’Union suisse des paysans, mais aussi de nombreuses autres organisations ainsi que presque tous les cantons et partis se sont clairement opposés aux mesures d’économies prévues de 2,5 %. Le Conseil fédéral est dans l’obligation de tenir compte du résultat sans équivoque de la consultation s’il ne veut pas que les processus démocratiques tournent à la mascarade.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°18 -2024

06.05.24 | L’USP s’oppose à l’obligation de réserver 3,5% des terres ouvertes à la promotion de la biodiversité. Elle a défendu sa position devant la CER-CE, dont la majorité s’est laissé convaincre.

Lire la suite
Communiqués de presse
Valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse

06.05.24 | L’Union suisse des paysans rejoint AgroImpact pour mieux valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse. Il s’agit d’accompagner la transition climatique de l’agriculture en développant l’assise nationale d’une initiative pionnière.

Lire la suite
Points de vue
Pour garantir notre approvisionnement énergétique : OUI à la nouvelle loi sur l'approvisionnement en électricité

03.05.24 | Que ce soit dans l'agriculture ou dans le secteur de l'énergie, il vaut mieux produire en Suisse et ne pas dépendre d'importations douteuses. De plus, une pénurie d'électricité entraînerait des conséquences dramatiques pour les exploitations agricoles. C'est là qu’intervient la loi sur l'approvisionnement en électricité, sur laquelle nous voterons en juin. Elle vise à renforcer la sécurité de l’approvisionnement énergétique en développant les énergies renouvelables indigènes.

Lire la suite