Contenu principal

Génie génétique

Un moratoire sur le génie génétique existe depuis 2005 en Suisse. Le Parlement l’a déjà prolongé trois fois, la dernière fois en 2017, sur proposition du Conseil fédéral. Le terme du moratoire actuel est fixé à fin 2021. D’ici là, la Suisse restera ainsi exempte d’OGM, comme le souhaitent d’ailleurs les consommateurs.

L’Union suisse des paysans ne voit toujours pas de raison valable pour autoriser la culture de plantes génétiquement modifiées (GM). Tant que la population pose un regard critique sur le génie génétique et que les consommateurs demandent des produits exempts d’OGM, l’agriculture suisse dans son ensemble doit miser sur ce critère de qualité. Une coexistence avec les cultures OGM occasionnerait des coûts considérables au niveau de la production, de la transformation et de l’administration. Ces coûts renchériraient la production suisse sans nécessité, d’autant plus que les variétés GM actuelles ne présentent aucun intérêt économique pour l’agriculture suisse.

C’est ce qui ressort du « Rapport coûts-bénéfices des OGM » du Conseil fédéral. Il y est indiqué qu’une coexistence ne serait ni concurrentielle à l’heure actuelle (I), ni compatible avec le maintien des valeurs de l’agriculture suisse (II), et qu'elle entraînerait des pertes financières pour les agriculteurs (III).

Le moratoire sur les cultures GM ne doit toutefois pas faire obstacle au développement des technologies, notamment à la recherche dans les nouvelles techniques de sélection.   

Interlocuteur pour le dossier

 

 

Barbara Steiner

Union Suisse des Paysans
Division Production végétale 

Téléphone    076 533 59 90
E-Mail      barbara.steiner@sbv-usp.ch

  

Communiqués de presse
AMS Agro-Marketing Suisse propose un logo sans OGM pour les denrées alimentaires d’origine animale

16.07.20 | Depuis le 1er juillet 2020, en Suisse, il est possible d’apposer le logo sans OGM sur les denrées alimentaires d’origine animale si les animaux n’ont pas été nourris avec des plantes fourragères génétiquement modifiées ou des produits dérivés de ses dernières

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°22 (25 – 29.05.2020)

02.06.20 | Le brunch du 1er août aura lieu Les manifestations réunissant jusqu’à 300 personnes étant de nouveau autorisées à partir du 6 juin prochain, l’USP a décidé de maintenir le Brunch à la ferme du 1er août dans le respect des règles de l’OFSP (obligation d’utiliser des places assises, listes de présence). Un plan de protection sera élaboré ces prochains jours. Pour les fermes dans l’impossibilité de mettre en oeuvre ces exigences, l’Union suisse des paysans leur recommande d’opter pour l’organisation d’un « brunch à l’emporter ». Au lieu de servir comme d’habitude un traditionnel dé-jeuner paysan, les fermes participantes prépareront un paquet avec plusieurs produits de la ferme. Le paquet commandé pourra être retiré à la ferme ou sera livré à domicile. Plus d’information sous www.brunch.ch/fr/prestataires.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 23 (05.06. – 09.06.2017)

14.06.17 | Même si ça n’est pas tout à fait un jubilé important que l’USP a pu fêter le 7 juin dernier, il n’est pas anodin de noter qu’elle compte comme une organisation professionnelle de premier rang 120 ans après sa fondation. Le travail de l’USP ne peut être efficace que grâce à celui de ses organisations membres et c’est pourquoi le secré-tariat adresse ses sincères remerciements aux chambres cantonales et aux organisations sectorielles qui portent les buts et les mesures de l’USP.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 2 (09.01. – 13.01.2017)

18.01.17 | Le „sans OGM“ joue un rôle centrale pour positionner les produits agricoles avec succès sur les marchés. C’est réjouissant, qu’après le Conseil national, la majorité de la commission compétente du Conseil des États souhaite maintenir l’interdiction de la culture d’organisme génétiquement modifiés (OGM) et qu’il a ainsi approuvé la prolongation du moratoire sur les OGM.

Lire la suite