Contenu principal

La politique du prix du lait est insoutenable

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 24 juin 2020

Trahissant leur promesse, les transformateurs n’augmentent le prix du lait que de manière minime et appliquent des déductions plus importantes. Les nouveaux tarifs font parfois même baisser le prix du lait de centrale que se voient payer les familles paysannes en réalité. Les producteurs de lait se font duper !

Alors que le projet d’assurer l’approvisionnement par l’importation de 1000 tonnes de beurre se faisait sentir, les acheteurs avaient promis une hausse des prix à la production d’entre 0,6 à 1 centime par kg de lait de centrale. La réalité aujourd’hui : ce n’était là que des promesses en l’air. D’une part, la plupart des acheteurs n’appliquent que la hausse minimale. D’autre part, les déductions ont parfois augmenté de manière considérable. Chez les principaux acteurs, les déductions se révèlent plus importantes que les suppléments. La fantaisie des acheteurs pour mettre au point de nouvelles déductions ne semble d’ailleurs connaître aucune limite. Les producteurs de lait participent ainsi entre autres au financement de la compétitivité des exportations de beurre suisse dans des aliments transformés, tandis que des tonnes de beurre continuent d’arriver en Suisse.

Le confinement engendré par le coronavirus n’a pas freiné les ventes de lait et de produits laitiers dans le commerce de détail. Cependant, les parts des producteurs pour le lait de segment A, pourtant mieux rémunéré, n’augmentent pas. À vrai dire, elles sont même plutôt inférieures à celles de l’année passée. En juillet, le prix du lait diminuera pour nombre d’agriculteurs, alors que la quantité de production est habituée à baisser en cette période de l’année, que le prix de la matière grasse augmente et que les ventes dans le commerce de détail vont toujours bon train. De plus, les importations de beurre se poursuivront en juillet. Cette situation est insoutenable et contraire à toute logique de marché.

Les craintes de l’Union suisse des paysans (USP) dans les discussions sur les importations de beurre se voient donc entièrement confirmées. La faîtière agricole appelle les transformateurs à faire preuve de fair-play en achetant le lait à un prix bien plus équitable, en comblant enfin l’écart avec le prix indicatif et en revenant sans délai sur les augmentations des déductions.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

[Translate to Français:]

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Pour une meilleure estime envers l’agriculture

13.02.24 | Les événements de ces derniers jours témoignent du mécontentement et de la pression économique dans l’agriculture suisse. Ils mettent en évidence la nécessité d’offrir de meilleures perspectives aux jeunes agriculteurs et agricultrices, qui soutiennent la pétition lancée par l’USP et AGORA. Hier, les revendications de l’agriculture ont été remises au monde politique et au commerce de détail avec la participation de la commission des jeunes agriculteurs.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 01-24 : Le commerce extérieur agricole

12.02.24 | Le commerce extérieur, et en particulier le commerce extérieur agricole, évolue de manière très dynamique depuis le début de la pandémie de coronavirus. Dans le commerce extérieur agricole, la pandémie a tout d’abord entraîné une baisse des quantités dans de nombreux postes. Par la suite, un certain besoin de compensation s’est fait sentir. De plus, les habitudes de consommation ont changé en raison du confinement et de la fermeture des frontières. À partir de fin 2021, des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement puis une vague de renchérissement engendrée par la guerre en Ukraine ont fait exploser les prix. En 2023, les quantités affichaient un certain recul. Dans l’ensemble, la valeur et la quantité sont restées toutefois à un niveau plutôt élevé.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°6-2024

12.02.24 | Les familles paysannes pratiquant la vente directe peuvent se procurer du matériel d’emballage auprès d’Agrimpuls. À partir du 1er mars, l’action de printemps leur permettra de bénéficier d’un rabais de 5%.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pétition remise avec plus de 65 000 signatures

12.02.24 | Quelques jours ont suffi pour que se retrouve munie de 65 000 paraphes la pétition qu’ont lancée l’Union suisse des paysans et AGORA, et qui présente les revendications de l’agriculture. Cinq délégations différentes ont remis aujourd’hui cette pétition au Conseil fédéral ainsi qu’aux quatre détaillants Migros, Coop, Lidl et Aldi. L’Union suisse des paysans est en étroite discussion avec le gouvernement et le commerce de détail.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung.

Lire la suite
Prises de position Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zum Mandatsentwurf für Verhandlungen mit der Europäischen Union.

Lire la suite
Communiqués de presse
Étude «Les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035»

08.02.24 | Sur mandat de la Suisse Grêle, de fenaco et de l’Union suisse des paysans, Agroscope a réalisé une étude sur les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035. La sécheresse est au cœur de ces travaux. Pour que la culture des champs en Suisse soit davantage résiliente au climat et maintienne son potentiel de production, il est nécessaire d’associer toute une série de mesures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°5-2024

05.02.24 | Dans le cadre de la pétition lancée par l’agriculture suisse, la direction de l’USP s’est entretenue avec Coop et Aldi. Elle leur a rappelé l’importance d’une hausse des prix à la production.

Lire la suite