Contenu principal

Politique agricole 22+ : considérer le secteur alimentaire comme un tout

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 14 décembre 2020

Le Conseil des États entend suspendre le traitement de la Politique agricole 2022+ et demande des réponses fondamentales s’agissant du développement de la politique agricole et alimentaire. Cette approche donne l’opportunité de transformer la politique agricole unilatérale en une politique alimentaire crédible.

Aujourd’hui, le Conseil des États a traité du message relatif à l’évolution future de la politique à partir de 2022. L’Union suisse des paysans (USP) rejette ce message à cause de la réduction de 265 millions du revenu sectoriel agricole de francs et de l’abaissement à 52 % du taux d’auto-approvisionnement qu’il entraînerait. La Chambre haute a décidé de remettre à plus tard le traitement du dossier et, par voie de postulat, de charger le Conseil fédéral de clarifier des questions fondamentales sur la conception future de la politique du secteur agricole et alimentaire. La faîtière agricole voit dans la décision du Conseil des États une opportunité pour la Suisse de se détacher d’une politique agricole unilatéralement axée sur les exploitations pour enfin mener un débat sur une politique alimentaire cohérente et tournée vers l’avenir. Cette politique doit aller de la fourche à la fourchette et offrir des perspectives économiques à toutes les parties prenantes, y compris aux familles paysannes. L’USP attend du Conseil fédéral qu’il présente dès à présent des propositions sérieuses sur la base de la décision du Conseil des États pour mettre en œuvre l’article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire, que le peuple a approuvé par 78,6 % des voix en 2017. Le gouvernement devra en particulier montrer comment il entend garantir un approvisionnement indigène suffisant, tout en améliorant la durabilité des produits alimentaires importés. 

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Téléphone 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°47-2023

27.11.23 | Le comité de l’USP recommande à la Chambre suisse d’agriculture, qui se réunira en janvier prochain, le non aux deux initiatives populaires « Mieux vivre à la retraite » (initiative pour une 13e rente AVS) et « Pour une pré-voyance vieillesse sûre et pérenne » (initiative sur les rentes).

Lire la suite
Communiqués de presse
Mieux vaut bien faire que se précipiter

24.11.23 | Si elle était reportée d’un an, la mise en œuvre des 3,5 % de surfaces de promotion de la biodiversité sur les terres arables serait plus compatible avec la pratique. Cet ajournement permettrait d’éviter des effets négatifs indésirables.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CdF-N veut assouplir les mesures d’économies

23.11.23 | La Commission des finances du Conseil national reconnaît que la réduction des dépenses de la Confédération sur le dos des familles paysannes, telle qu’elle est proposée par le gouvernement, n’est pas équitable. Elle recommande de renoncer à diverses propositions de coupes dans le budget agricole, en particulier à celles qui touchent les paiements directs. Toutefois, le budget de l’agriculture restera inférieur au précédent, de surcroît dans un contexte d’exigences croissantes.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°46-2023

21.11.23 | Le comité de l’USP recommande à la Chambre suisse d’agriculture, qui se réunira en janvier prochain, le non aux deux initiatives populaires « Mieux vivre à la retraite » (initiative pour une 13e rente AVS) et « Pour une pré-voyance vieillesse sûre et pérenne » (initiative sur les rentes).

Lire la suite
Communiqués de presse
Faiblesse alarmante du revenu agricole

21.11.23 | Le revenu agricole est trop faible, et la nécessité de prendre des mesures pour les améliorer va croissant. Or, en voulant réduire l’indemnisation des exploitations agricoles pour les prestations d’intérêt général qu’elles fournissent, le Conseil fédéral va à l’encontre de la loi. En parallèle, les acheteurs sont exhortés à payer de meilleurs prix à la production pour permettre aux exploitations de rentrer dans leurs frais.

Lire la suite
Communiqués de presse
Attirer les consommateurs à la ferme avec des bornes d’accroche

20.11.23 | Année après année, les bornes d’accroche blanches attirent l’œil le long des chemins et des prairies. Les familles paysannes ont jusqu’au 31 janvier 2024 pour s’inscrire à la nouvelle saison des bornes d’accroche sur le www.portailpaysans.ch. Les lieux bien fréquentés sont tout indiqués. En mettant leurs bornes d’accroche en évidence, les exploitations agricoles font connaître leur travail et leurs prestations à la population de manière ludique.

Lire la suite
Communiqués de presse
Économiser sur les paiements directs réduit le revenu déjà faible des familles paysannes

16.11.23 | La Commission des finances du Conseil des États a examiné le budget 2024 et adopté les propositions s’y rapportant en vue de la session d’hiver. Elle reconnaît que l'agriculture n'est pas responsable du trou financier dans les caisses de la Confédération. Elle se prononce néanmoins en faveur de coupes profondes dans les paiements directs.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 10-23 : Les bases de l'initiative sur l’alimentation

13.11.23 | L'initiative populaire en suspens pour une alimentation sûre demande une révision de fond du système alimentaire suisse. D'un point de vue purement mathématique, le taux d'autosuffisance net de 70 % exigé semble réalisable. Cependant, il en résulterait des changements très importants pour l'ensemble de la chaîne alimentaire. Il en faudrait des mesures draconiennes de la part de la Confédération. Des questions se posent quant à la faisabili-té et à l’opportunité des mesures nécessaires, sans oublier l'acceptation de la part des consommateurs.

Lire la suite