Contenu principal

Veaux maigres : le prix indicatif commun a fait son temps

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 20 décembre 2019

En 2015, les exploitations de naissance, les commerçants et les exploitations d’engraissement avaient élaboré, sous l’égide de l’USP, un système de prix indicatifs des veaux maigres. L’expérience a confirmé le bien-fondé des classes de qualité introduites avec ce système. Par contre, l’exactitude des prix indicatifs est en partie mise en cause. C’est pourquoi la filière a décidé de cesser la publication des prix indicatifs communs à partir de janvier 2020. Les représentants des exploitations de naissance publieront leur propre prix indicatif à l’avenir. Les engraisseurs publieront eux aussi leur propre prix indicatif, de concert avec les commerçants.

Les prix des veaux maigres restent un sujet de controverse depuis plusieurs années. En 2015, un groupe de travail institué par l’USP avait élaboré des mesures pour améliorer la transparence des prix des veaux maigres. La solution reposait sur un système harmonisé au niveau suisse, avec des classes de qualité des animaux. La publication des prix indicatifs pour chacune de ces classes avait débuté en janvier 2016.

À plusieurs reprises, le groupe de travail a affiné le système pour déterminer les prix indicatifs. Il a décidé, après une analyse approfondie, de mettre fin à la publication des prix indicatifs communs à partir de janvier 2020. Certes, le groupe de travail considère le système avec des classes de qualité comme positif. Toutefois, force est de constater qu’un système harmonisé au niveau suisse pour ces classes restreint les transports de veaux maigres dans d’autres régions du pays. Les avis divergent beaucoup au sein du groupe de travail concernant l’exactitude des prix indicatifs publiés. C’est en raison de ces grandes divergences d’appréciation que le groupe de travail a décidé d’abandonner la publication des prix indicatifs communs.

Les Producteurs Suisses de Lait et la Communauté de travail des éleveurs bovins suisses publieront leur propre prix indicatif des veaux maigres à l’avenir. Le Syndicat suisse des marchands de bétail, la Fédération suisse des engraisseurs de veaux et Swiss Beef CH publieront, eux aussi, leur propre prix indicatif.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus  

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Le Conseil national ne veut pas réduire les paiements directs

03.12.20 | Le Conseil national soutient la proposition de maintenir les paiements directs au niveau de l’année précédente. L’Union suisse des paysans salue cette décision.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°48 (23 – 27.11.20)

30.11.20 | L’augmentation par l’IP-Lait du prix indicatif de 2 centimes à partir du 1er janvier 2021 est un pas dans la bonne direction. La situation actuelle du marché se caractérise par des prix à la hausse et une part de segment A en croissance, comme communiqué par mooh dernièrement. Tout ceci représente un signal positif mais n’est de loin pas encore suffisant

Lire la suite
Communiqués de presse
Sept nouveaux membres au Comité de l’USP

30.11.20 | Markus Ritter reste président de l’Union suisse des paysans pour quatre ans, avec Anne Challandes en qualité de vice-présidente et Fritz Glauser de vice-président. Il y a eu sept changements au sein du Comité de l’USP, tandis que la Chambre suisse d’agriculture compte 17 nouveaux membres.

Lire la suite
Points de vue
Politique agricole 22+ : considérer l’industrie alimentaire comme un tout

27.11.20 | Lors de la session d'hiver, le Conseil des États traitera la Politique agricole 22+ (PA22+). Ce projet revêt une importance majeure pour l’agriculture suisse. L’Union suisse des paysans le rejette en particulier à cause de la réduction du revenu sectoriel agricole de 265 millions de francs et de l’abaissement du taux d’auto-approvisionnement à 52 % qu’il entraînerait. Sur le principe, la faîtière agricole ne s’oppose cependant pas à un développement raisonné de la politique agricole.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°47 (16 – 20.11.2020)

23.11.20 | En collaboration avec ses organisations membres, l’USP est en train de travailler à la concrétisation des trajectoires de réduction des risques liés aux pesticides et de réduction des pertes d’éléments nutritifs. Les discussions mon- trent l’ampleur de la tâche mais également la volonté des milieux agricoles de prendre leur responsabilité et de remplir les objectifs. Ceci prouve que la critique accusant l’agriculture de ne pas vouloir évoluer n’est pas fondée.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Prix Média pour la Suisse romande récompense Canal 9

19.11.20 | La journaliste Viviane Givord et la camerawoman Goretty Albasini de Canal 9 remportent le Prix Média de l’Union suisse des paysans pour la Suisse romande avec leur reportage «Une task force pour booster la relève dans l’agriculture».

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°46 (9 – 13.11.2020)

17.11.20 | L’USP a séparé sa page Facebook bilingue en une version en français et une autre en allemand. Ceci permet une meilleure couverture de chacune des deux grandes régions linguistiques. La campagne « Paysans suisses » déve- loppe par ailleurs la version italophone de son canal Instagram. Ainsi, l’USP est actuellement représentée sur dif- férentes pages de Facebook, Instagram, Whatsapp, Twitter, Youtube et LinedIn en fonction des publics-cibles.

Lire la suite
Communiqués de presse
Damien Rey et Daniel Hasler se partagent la nouvelle présidence de la COJA

16.11.20 | La Commission des jeunes agriculteurs de l’Union suisse des paysans est désormais présidée par Damien Rey de Middes (FR) et Daniel Hasler de Walterswil (BE). Ensemble, ils succèdent à Christian Schönbächler d’Einsiedeln (SZ).

Lire la suite