Contenu principal

Veaux maigres : le prix indicatif commun a fait son temps

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 20 décembre 2019

En 2015, les exploitations de naissance, les commerçants et les exploitations d’engraissement avaient élaboré, sous l’égide de l’USP, un système de prix indicatifs des veaux maigres. L’expérience a confirmé le bien-fondé des classes de qualité introduites avec ce système. Par contre, l’exactitude des prix indicatifs est en partie mise en cause. C’est pourquoi la filière a décidé de cesser la publication des prix indicatifs communs à partir de janvier 2020. Les représentants des exploitations de naissance publieront leur propre prix indicatif à l’avenir. Les engraisseurs publieront eux aussi leur propre prix indicatif, de concert avec les commerçants.

Les prix des veaux maigres restent un sujet de controverse depuis plusieurs années. En 2015, un groupe de travail institué par l’USP avait élaboré des mesures pour améliorer la transparence des prix des veaux maigres. La solution reposait sur un système harmonisé au niveau suisse, avec des classes de qualité des animaux. La publication des prix indicatifs pour chacune de ces classes avait débuté en janvier 2016.

À plusieurs reprises, le groupe de travail a affiné le système pour déterminer les prix indicatifs. Il a décidé, après une analyse approfondie, de mettre fin à la publication des prix indicatifs communs à partir de janvier 2020. Certes, le groupe de travail considère le système avec des classes de qualité comme positif. Toutefois, force est de constater qu’un système harmonisé au niveau suisse pour ces classes restreint les transports de veaux maigres dans d’autres régions du pays. Les avis divergent beaucoup au sein du groupe de travail concernant l’exactitude des prix indicatifs publiés. C’est en raison de ces grandes divergences d’appréciation que le groupe de travail a décidé d’abandonner la publication des prix indicatifs communs.

Les Producteurs Suisses de Lait et la Communauté de travail des éleveurs bovins suisses publieront leur propre prix indicatif des veaux maigres à l’avenir. Le Syndicat suisse des marchands de bétail, la Fédération suisse des engraisseurs de veaux et Swiss Beef CH publieront, eux aussi, leur propre prix indicatif.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Union Suisse des Paysans
Chef du groupe de travail ad hoc sur le coronavirus et responsable departement production, marché & écologie

Téléphone 078 803 45 54
EMail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Directeur/directrice AgroCleanTech 80-100 %

25.03.20 | AgroCleanTech est la plateforme de l’agriculture pour l’efficience énergétique, la protection du climat et les énergies renouvelables. Au moyen d’informations ciblées, de projets innovants et d’aides financières spécifiques, nous accompagnons l’agriculture suisse vers plus de durabilité. Pour cause de maternité, nous recherchons pour le 1er juin 2020 ou une date à convenir un/e Directeur/directrice AgroCleanTech 80-100 %

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°12 (16 – 20.03.2020)

23.03.20 | La situation actuelle soulève également de nombreuses questions dans le monde agricole. L’USP a mis en place une task force conduite par Martin Rufer et chargée de se pencher sur ces différents problèmes à commencer par le recrutement de la main-d’oeuvre étrangère. Elle est régulièrement en contact avec les organisations membres, les autorités cantonales et fédérales ainsi que les organisations partenaires. Une page spéciale sur le sujet a par ailleurs été ajoutée sur le site internet de l’USP au lien : https://www.sbv-usp.ch/fr/coronavirus.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°11 (9 – 13.03.2020)

17.03.20 | Campagne de sensibilisation « Nous protégeons ce que nous aimons » Une campagne médiatique prévue sur 5 semaines a débuté afin de rappeler certains chiffres et faits concernant les efforts déjà réalisés par l’agriculture en matière de réduction de l’utilisation des produits phytosanitaires, de santé animale et de biodiversité. Une agricultrice vaudoise accompagnée de son fils ainsi qu’un producteur bernois avec ses deux jumelles illustrent quatre sujets en lien avec ceci. Les visuels sont présents sur les principaux canaux d’information numériques ainsi que Youtube et différents réseaux sociaux. En cliquant dessus, l’internaute est ensuite redirigé sur la version renouvelée du site www.agriculture-durable.ch. Les différentes mesures sont ana-lysées et adaptées de manière permanente. Ainsi, la situation actuelle sur le front du coronavirus donne du sens à communiquer de manière positive sur l’agriculture indigène. En revanche, la campagne complémentaire pré-voyant la présence des visuels dans les grandes gares du pays a évidemment été annulée suite à la forte diminution du trafic pendulaire.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°10 (02 – 06.03.2020)

11.03.20 | Comité Outre les thèmes généraux (décisions parlementaires concernant le marché du lait, le coronavirus, la situation sur les marchés, etc), le comité a traité en particulier de la PA 22+ et a défini la stratégie pour la suite des actions. Il a également discuté de l'initiative parlementaire pour la réduction des produits phytosanitaires, adopté la prise de position sur la réforme de la prévoyance professionnelle, pris connaissance des points clés concernant la con-sultation interne sur le paquet d'ordonnances agricoles 2020 et pris des décisions en matière de personnel (voir la note de la semaine).

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 02-20 : Dynamisme malgré des restrictions quantitatives dans les importations de viande dans les contingents tarifaires n° 5 et 6

10.03.20 | Malgré des restrictions, les quantités importées dans les contingents tarifaires n° 5 et 6 fluctuent d’année en année. Ce sont la catégorie des produits et le pays d’origine qui donnent à voir les principaux changements. La plupart des importations proviennent de l’Union européenne et des tats du Mercosur. Les importations totales dépendent en premier lieu des préférences des onsommateurs suisses. À l’avenir, la pression qu’exercent les tentatives de négociations de ouveaux accords de libre-échange pourrait entraîner une hausse relativement marquée des quantités minimales.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - février 2020

10.03.20 | Février 2020 a été le deuxième mois de février le plus chaud depuis le début des mesures en 1864, sur le versant sud des Alpes même le plus chaud jamais enregistré. À fin février, l'hiver est aussi entré dans les annales comme le plus chaud depuis le début des mesures. Certaines régions du pays ont aussi connu le mois de février le plus tempétueux depuis le début des mesures automatiques en 1940. Les principales tempêtes ont été Hervé (4 février), Ciara (10 février) et Tomris Inès (du 13 au 14 février). Ciara a été la plus violente des trois, mais elle n’a pas atteint la puissance de Lothar (26 décembre 1999) ou d’Eleanor (3 janvier 2018). Les précipitations sont restées en partie inférieures de 10 % à la normale 1981-2000 dans le sud de la Suisse, tandis qu’elles ont souvent dépassé la normale de 120 % à 160 % dans le nord du pays. Selon les observations phénologiques du noisetier, du pas d’âne, de l’anémone des bois et de l’ail des ours, la végétation présentait environ un mois d’avance sur la normale en février.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°9 (24 – 28.02.2020)

04.03.20 | La séance de la Chambre suisse d’agriculture (CSA) – le Parlement des agricultrices et des agriculteurs – était placée sous le signe du changement, avec l’élection du septième directeur de l’USP en presque 125 ans d’histoire de l’association. Martin Rufer prendra ses fonctions à la suite de Jacques Bourgeois le 1er avril prochain. La CSA a également procédé à une première évaluation du message de la Confédération sur la PA 22+. Elle estime que cette proposition engendre un énorme travail supplémentaire, des coûts élevés et, en même temps, des rendements plus faibles pour les familles paysannes. La CSA s’est aussi penchée sur le train d’ordonnances agricoles 2020, elle a approuvé le budget 2020 et elle a pris connaissance de l’état d’avancement de la campagne contre les initiatives sur les produits phytosanitaires.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°8 (17 – 23.02.2020)

26.02.20 | La campagne d‘informations « Nous protégeons ce que nous aimons » continue L’USP a informé ses membres et les partenaires de l’alliance des derniers développements en lien avec la future campagne de votation sur les deux initiatives contre les produits phytosanitaires. Les familles paysannes peuvent toujours obtenir gratuitement différents panneaux et dépliants informatifs auprès de leur chambre cantonale. Par ailleurs, à la mi-mars, une nouvelle campagne médiatique sur les supports digitaux et dans les grandes gares sera lancée pour cinq semaines. La thématique générale sera de montrer que l’agriculture n’est pas immobile et que de nombreux résultats ont déjà été obtenus.

Lire la suite