Contenu principal

Vote d’une réponse crédible aux initiatives

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 19 mars 2021

L’initiative parlementaire adoptée aujourd’hui fixe à échelle législative des objectifs et des délais pour réduire les risques lors de l’utilisation de produits phytosanitaires ainsi que les pertes de nutriments. Elle constitue ainsi la réponse aux initiatives extrémistes dans le domaine agricole. 

Le débat sur l’initiative parlementaire : « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides » (19.475) fut long et houleux, mais aujourd’hui, par le vote final, une décision a officiellement été prise. D’ici 2027, les risques de l’utilisation de produits phytosanitaires doivent être réduits de 50 %. Pour y parvenir, la Confédération va mettre en place un système d’information central sur l’utilisation des produits phytosanitaires et des produits biocides. Toute mise en circulation de tels produits devra désormais être signalée aux autorités. Outre la loi sur l’agriculture et les produits chimiques, la législation sur la protection des eaux est également amendée. Jusqu’à présent, il était procédé au contrôle de l’autorisation de pesticides en cas de dépassement d’une valeur seuil par les produits de dégradation nocifs pour l’environnement. Désormais, ce contrôle de l’autorisation sera réalisé même sur les produits de dégradation n’ayant pas d’impact sur l’environnement. 

Le deuxième objectif de cette initiative parlementaire est une réduction adaptée des pertes de nutriments d’ici 2030. Cela consiste d’une part en l’utilisation soigneuse et ciblée des engrais de synthèse et des engrais de ferme, et d’autre part en l’obligation de communication pour les livraisons d’engrais et d’aliments concentrés. L’initiative parlementaire constitue par conséquent une réponse précise pouvant être mise en œuvre rapidement sur les problématiques avancées par les deux initiatives populaires « eau propre » et « antipesticides », qui seront soumises au vote le 13 juin.

L’USP soutient les décisions du Parlement et prépare depuis plusieurs mois l’application de cette décision avec les organisations de producteurs concernés et différentes structures de recherche. 

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Michel Darbellay

Responsable du département Production, marché et écologie de l’USP

Téléphone        078 801 16 91
E-Mail               michel.darbellay@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

Prises de position Strategie der internationalen Zusammenarbeit 2025-2028

20.09.23 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Strategie der internationalen Zusammenarbeit 2025-2028.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 37-2023

18.09.23 | Le dossier de la LAT 2 fait la navette entre les Chambres fédérales. L’USP s’engage dans le processus pour que la production alimentaire soit considérée comme la tâche n° 1 de l’agriculture.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 08-23 : Estimation des terres assolées en Suisse pour 2023

12.09.23 | Les terres ouvertes tendent à diminuer légèrement en 2023 (-0,7 %). La surface de prairies artificielles continue quant à elle d’augmenter, de 1129 hectares, soit 0,9 %. Les grandes cultures suivantes présentent les changements de surface les plus importants (en chiffres absolus) : blé d’automne (-1767 hectares), tournesol (+1243 hectares), orge d’automne (-1183 hectares), triticale (-607 hectares), épeautre (+517 hectares) et légumes de plein champ (-350 hectares). Les terres ouvertes bio augmentent quant à elles de 1244 hectares (+4,4 %).

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - août 2023

12.09.23 | Le mois d'août s'est montré mouvementé, pour ne pas dire contradictoire. Après un début tout en fraîcheur avec des chutes de neige en montagne, le temps est devenu exceptionnellement chaud vers le milieu du mois. Les températures maximales ont dépassé les 35 degrés en de nombreux endroits. Une longue période de chaleur a ensuite été suivie par des tempêtes de grêle et de la grande pluie. Ainsi, le Tessin a subi des chutes de grêle qui ont engendré des dégâts massifs et le sud et l'est de la Suisse de fortes précipitations avec des rivières en crue. En juillet déjà, de très nombreuses déclarations de sinistres dus à la grêle ont été faites dans toute la Suisse (tableau 1.4) ; une grande quantité de déclarations de dommages causés par les éléments naturels ont également été saisies (tableau 1.6). Le nombre exact de dommages causés par la période d'intempéries du mois d'août ne sera statistiquement visible que dans la prochaine édition.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 36-2023

11.09.23 | Lors de la rencontre au sommet avec la direction de Coop, l'USP a rappelé qu'une augmentation des prix à la production était nécessaire en raison de la hausse des coûts de production.

Lire la suite
Points de vue
Le 22 octobre : une journée d’une grande importance !

08.09.23 | Le 22 octobre, nous fixerons un nouveau cadre politique pour les quatre années à venir et, en fonction de la composition du Parlement, la politique sera favorable à l’agriculture, ou justement pas.

Lire la suite
Prises de position Änderung der Jagdverordnung

07.09.23 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderung der Jagdverordnung.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 35-2023

04.09.23 | L'année prochaine aussi, les prix de l'électricité augmenteront. Grâce aux différents programmes d’encouragement d'AgroCleanTech, il est possible de réduire sa consommation d'électricité et donc ses coûts.

Lire la suite