Contenu principal

Luttons ensemble contre le gaspillage alimentaire

Près du tiers de tous les aliments produits en Suisse est perdu ou gaspillé entre le champ et l’assiette. Par année, cette quantité équivaut à 2,6 millions de tonnes environ. Les ménages et la restauration sont responsables de presque la moitié de ces déchets. En Suisse, les familles paysannes produisent des aliments pour la population avec ardeur : elles labourent les sols et aménagent des cultures, dont elles prennent soin du semis à la récolte, et s’occupent sept jours sur sept de leurs animaux de rente. Ce faisant, elles s’efforcent de limiter les pertes du mieux qu’elles peuvent. En effet, toute marchandise invendable ou invendue est synonyme de revenus moindres. Il n’empêche que la production d’aliments nécessite en soi de nombreuses ressources. De cette production, un tiers finit à la poubelle ou dans une installation de biogaz : une charge dont l’environnement et le climat se passeraient bien.

L’agriculture est responsable à 9 %

L’agriculture, pour sa part, n’est responsable que de 9 % de l’ensemble du gaspillage alimentaire, et ce pour les deux raisons principales suivantes : 1) marchandise invendable en raison de différences plus ou moins importantes par rapport aux normes (strictes !) du commerce, p. ex. carotte présentant une courbure trop marquée, concombre trop long, pomme tachetée ou pomme de terre galeuse ; 2) offre trop importante pour la demande actuelle. Cette seconde raison concerne surtout les aliments frais et rapidement périssables, comme la salade, dont la croissance et la consommation dépendent en plus beaucoup de la météo. Un cinquième des aliments invendus finissent dans la mangeoire des animaux et, partant, redeviennent des aliments de manière détournée. Le reste sert à produire de l’électricité et de la chaleur dans les installations de biogaz, et les excédents de compost se retrouvent sur les champs sous forme d’engrais. Les agriculteurs peuvent aussi enfouir les autres résidus de récolte, ceux-ci participant à la production d’humus et favorisant la fertilité des sols.

Autres canaux d’écoulement

Les agriculteurs qui ne peuvent pas écouler leur production en passant par les canaux commerciaux officiels ont deux autres solutions : soit ils s’adressent directement aux consommateurs à l’aide d’un appel dans les médias régionaux ou sur les réseaux sociaux (p. ex. Facebook) et organisent une vente spéciale à la ferme, soit ils contactent les acteurs présents dans d’autres canaux d’écoulement et passés maîtres dans l’art d’éviter le gaspillage alimentaire (cf. liste des acheteurs potentiels).

Que font les familles paysannes et l’Union suisse des paysans contre le gaspillage alimentaire ?

Semis

  • Bien planifier les semis et les plantations (espacement) en fonction des besoins escomptés au moment de la vente.

Entretien

  • Mettre en œuvre des mesures pour protéger les cultures sensibles aux maladies et aux ravageurs suivant la météo, de sorte à assurer la qualité de la récolte et à répondre aux critères stricts des acheteurs. 

Récolte

  • Employer des techniques respectueuses, récolter en temps utile et laisser le moins possible de produits dans les champs.

Transformation, stockage et vente

  • Écouler les produits non commercialisables en pratiquant la vente directe dans un magasin de ferme, sur le marché hebdomadaire ou à travers un autre canal d’écoulement (cf. liste des acheteurs potentiels) 
  • Transformer les produits invendables, invendus, mais pouvant encore être consommés sous forme de confiture, de sirop, de liqueur, de chutney, de fruits séchés, de sauce, de soupe, etc.

Élimination

  • Nourrir les animaux de rente avec les produits invendables ou ne pouvant pas être transformés.
  • Procéder au compostage ou à la méthanisation des aliments excédentaires, utiliser les déchets organiques pour produire de l’énergie.

Divers

  • Discuter avec les commerçants et les transformateurs pour augmenter la palette des produits commercialisables.
  • Sensibiliser la population en vue d’un regain d’appréciation des aliments à leur juste valeur de manière générale.

Acheteurs potentiels de marchandise non commercialisable :

Gmüsegarte
Nous achetons les produits que nos agriculteurs partenaires ne peuvent pas vendre et les proposons dans notre local au cœur de la ville de Berne.
Région de Berne
Mail :hallo@hellogmueesgarte.ch
T :031 503 47 74
Site Internet

monverger.ch
Plateforme pour le partage de fruits.
toute la Suisse
S’inscrire en ligne
Tables du Rhône    
Distribuer gratuitement les produits alimentaires excédentaires aux plus démunis.
Valais
Mail : coordinateur@hellotablesdurhone.ch 
T : 079 212 74 18
Site Internet
Table Suisse
« Table Suisse collecte des aliments excédentaires d’une qualité irréprochable et les redistribue gratuitement à des institutions sociales telles que des foyers pour sans-abris, des soupes populaires, des centres d’accueil d’urgence ou d’autres œuvres d’entraide. »
toute la Suisse
S’enregistrer en passant par la plateforme Food Bridge

Table couvre-toi 
Distribution d’aliments d’une qualité irréprochable à des personnes touchées par la pauvreté.
toute la Suisse
Mail : info@hellotischlein.ch 
Site Internet

Foodonate
Application permettant aux producteurs de proposer leur marchandise. Les autres utilisateurs peuvent alors s’annoncer et aller chercher leur commande.
toute la suisse
Site Internet 

Food Bridge
Plateforme spécialement dédiée à la recherche de solutions et aux grandes quantités. 
Lieu de rencontre entre producteurs et acheteurs.
toute la Suisse
Site Internet
 

  

Notre engagement dans le cadre de la campagne « Save Food. Fight Waste »

Dans le cadre de la campagne nationale « Save Food. Fight Waste », la population doit d’une part réapprendre à accorder aux aliments leur juste valeur, laquelle est élevée, et d’autre part accepter que l’apparence des produits de la nature est sujette à des variations. Dans cette optique, nous mettons à la disposition des exploitations pratiquant la vente directe des autocollants et du matériel d’information pour la vente de produits non commercialisables. Commande gratuite de matériel, c’est ici. Les personnes intéressées peuvent s’annoncer auprès de sandra.helfenstein@hellosbv-usp.ch.

Informations complémentaires :

Interlocuteur pour le dossier

Sandra Helfenstein

Union Suisse des Paysans
Responsable suppléante du Département Communication et services internes
Coresponsable de la communication, service Médias & Relations publiques
Porte-parole de l'USP

Téléphone 056 462 52 21
Mobile 079 826 89 75
Email sandra.helfenstein@sbv-usp.ch

  

Communiqués de presse Le bon plan anti-gaspi : acheter à la ferme des aliments écartés de la commercialisation

25.06.20 | En déployant diverses mesures, l’Union suisse des paysans s’engage pour réduire le gaspillage alimentaire à l’échelon du secteur agricole. Les magasins de ferme peuvent étiqueter des produits naturels invendables comme tels ou les écouler grâce à Too Good To Go. Par cette démarche, la faîtière agricole veut améliorer l’accueil réservé aux produits naturels imparfaits, redonner aux aliments leur juste valeur en général, et contribuer à la protection du climat.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°24 (8 – 12.06.2020)

15.06.20 | Au plus fort de la crise liée au coronavirus, l’obligation d’annoncer les postes vacants avait été suspendue. Cette mise entre parenthèses est terminée depuis le 8 juin et les offres d’emploi pour les manœuvres agricoles doivent à nouveau être publiées. Diverses informations sont disponibles ici. (https://www.agrimpuls.ch/fr/offre/obliga- tion-dannoncer-les-postes-vacants/)

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 23 (1 – 5 juin 2020)

09.06.20 | Depuis la fin du mois de mai, il est certain que le brunch du 1er août pourra être organisé, mais dans des conditions particulières. Afin que les hôtes sachent comment organiser leur manifestation, avec ou sans buffet, tout en respectant les directives de l’Office fédéral de la santé, l’USP a préparé un concept de protection détaillé qui s’appuie sur celui de GastroSuisse. Ce concept, téléchargeable à cette adresse https://www.brunch.ch/fr/prestataires, sera régulièrement mis à jour selon les circonstances actuelles.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°19 (4 – 8.05.2020)

11.05.20 | Comme toutes les branches économiques, l’agriculture a été appelée par les autorités à développer un concept de protection contre le coronavirus pour la main-d’oeuvre extra-familiale, y compris les apprentis. Alors que l’UMS et la FUS ont développé un tel concept pour les cultures spéciales, l’USP a fait de même pour le reste de l’agricul-ture. Les deux documents sont disponibles sur internet. Les exploitations concernées doivent imprimer l’un des deux plans, le signer et évidemment contrôler sa mise en oeuvre sur le domaine.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP N° 15 (6 au 9.04.2020)

15.04.20 | L’USP a actualisé et complété la page « Questions et réponses » (https://www.sbv-usp.ch/fr/ettiquettes/coronavirus/) concernant l’agriculture et la situation extraordinaire liée au coronavirus. Un des changements, par exemple, est le fait que pour les personnes sous contrat de courte durée, les revenus réalisés dans le cadre d’une occupation provisoire ne doivent plus être déclarés et ne sont donc plus imputables dans le calcul de la RHT. Un engagement dans le secteur agricole devient donc intéressant pour de nombreuses personnes ! Pour vos demandes qui ne trouvent pas de réponse ni sur notre page internet, ni sur les différentes pages de la Confédération, n’hésitez pas à nous contacter à cette adresse : corona@sbv-usp.ch.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l‘USP n°14 (30.03 – 3.04.2020)

07.04.20 | Entrée en fonction du directeur Le 1er avril, Martin Rufer a succédé à Jacques Bourgeois à la tête de l’USP dans des circonstances quelque peu particulières en raison du coronavirus. Il restera à la tête du département « Production, marchés et écologie » jusqu'à ce que sa succession soit clarifiée. Il se réjouit de travailler avec toutes les familles d'agriculteurs et les organisations membres. Son engagement personnel est disponible par vidéo sur https://youtu.be/hge5MB6uMkE

Lire la suite
Communiqués de presse
Sauvons ensemble des aliments avec « Too Good To Go »

01.04.20 | L’Union suisse des paysans s’engage à travers différentes mesures contre le gaspillage alimentaire et pour une appréciation des aliments à leur juste valeur. À l’avenir, la faîtière agricole travaillera aussi avec « Too Good To Go », l’appli anti-gaspillage. Les exploitations agricoles peuvent dès à présent s’enregistrer sur www.toogoodtogo.ch/paysans et en profiter pour proposer aux consommateurs des produits imparfaits de la nature ou des invendus de leur magasin de ferme.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°7 (10 – 14.02.2020)

19.02.20 | Trajectoire de réduction des risques liés à l’utilisation de pesticides La consultation sur la concrétisation de l’initiative parlementaire « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides » (19.475) est ouverte. Les principaux éléments proposés sont un recensement très large concernant les ventes, l’utilisation et les résidus de produits phytosanitaires et autres biocides ainsi qu’un objectif contraignant de ré-duction de 50 % des risques liés à l’utilisation de produits phytosanitaires d’ici 2025. Par ailleurs, les branches sont appelées à définir elles-mêmes les mesures à prendre pour atteindre les valeurs cibles, sans définir la taille des branches. L’USP transmettra début mars un projet de prise de position à ses organisations membres.

Lire la suite