Contenu principal

La sécurité alimentaire

L’ONU souhaite éliminer la faim dans le monde d’ici à 2030. Tout le monde devrait alors avoir suffisamment à manger. Cet objectif est plus qu’ambitieux. Depuis la pandémie de coronavirus et l’attaque de l’Ukraine par la Russie, le nombre de personnes souffrant de la faim a augmenté. Plusieurs pays connaissent des troubles politiques, car les gens n’ont plus les moyens de se nourrir. Et ce n’est pas le cas uniquement dans les pays en développement, qui sont les premiers à souffrir du renchérissement dû à un approvisionnement trop limité.

Par ailleurs, une population mondiale croissante doit composer avec des terres agricoles limitées, une productivité stagnante, les répercussions du changement climatique et des tensions géopolitiques. L’offre a de plus en plus de mal à suivre la demande. Assurer l’approvisionnement alimentaire de la planète en quantité suffisante constitue l’un des enjeux majeurs de demain.

En Suisse, la situation est la même que dans le reste du monde : le nombre de surfaces agricoles diminue, la productivité stagne, les risques de culture augmentent en raison du climat et, en parallèle, la demande est en hausse en raison de la croissance démographique. Chez nous pourtant, rares sont ceux qui doivent se soucier de leur nourriture. Un ménage moyen consacre à peine 6,8 % de son revenu à l’alimentation. Tout est disponible à tout moment. À côté, la gestion des surfaces utilisables et des denrées alimentaires en tant que telles est empreinte de négligence : environ un tiers de tous les aliments produits finissent à la poubelle.  

Impossible pour la Suisse de se soustraire à ses responsabilités en matière de sécurité alimentaire nationale et mondiale, parmi lesquelles figurent le renforcement d’une production écologique et respectueuse des animaux, avec une plus-value sur les prix à la production, et la transformation de la politique agricole actuelle en une politique alimentaire globale et crédible. Ce n’est que si tous les maillons de la chaîne de création de valeur participent et que la politique accorde à nouveau une plus grande importance à l’aspect de la production que les exploitations agricoles pourront remplir leur mandat de producteurs de denrées alimentaires de manière durable sur les plans économique et social. Au vu du défi mondial qu’est la sécurité alimentaire, ce mandat n’est ni plus ni moins qu’un devoir moral.

ZOOM numérique : que mangent les presque neuf millions d’habitants de Suisse ?

La publication numérique « Sécurité alimentaire : que mange les presque neuf millions d’habitant de Suisse » met en lumière la situation et les perspectives alimentaires aux niveaux tant national que mondial.

La sécurité alimentaire dans la Constitution fédérale

Le 27 septembre 2017, une majorité de 78,6 % de la population votante a accepté d’inscrire la sécurité alimentaire dans la Constitution fédérale (article 104a). Ce très net résultat a montré que les citoyens reconnaissaient les défis à venir aux niveaux national et mondial, et entendaient apporter leur contribution aux efforts à mener pour les relever. Afin de garantir la sécurité alimentaire, chaque pays doit veiller à la durabilité de sa production et promouvoir son agriculture en conséquence. La Suisse est sans doute le premier pays au monde à avoir franchi ce pas. Le Conseil fédéral, le Parlement et l’administration se sont vu confier un mandat clair lors de la votation : ils doivent mieux protéger l’agriculture suisse et nos terres agricoles. Il importe donc de poser les jalons de manière à permettre aux exploitations familiales suisses attachées à une production durable d’obtenir des revenus rémunérateurs. En d’autres termes, il convient de maintenir la protection douanière, d’introduire des critères de durabilité pour les importations et de renforcer la position des producteurs dans la chaîne de création de valeur.

Interlocuteur pour le dossier

Francis Egger

Francis Egger

Directeur adjoint 
Responsable du département Économie, formation & relations internationales

Belpstrasse 26, 3007 Bern
francis.egger@sbv-usp.ch
Département Économie, formation & relations internationales
Division Économie agraire

  

Prises de position Totalrevision Verordnung über Informationssysteme des BLV für die Lebensmittelkette

09.08.21 | Das grösste Anliegen des SBV betrifft den Datenschutz. Durch die Totalrevision soll es nicht zu einer Verhinderung der Arbeit der Zuchtorganisationen aufgrund von Datenschutz kommen. Den Organisationen muss der Zu-gang zu den nötigen Daten gewährleistet werden, dabei soll die Anonymität der Betriebe bewährt werden.

Lire la suite
Prises de position Vernehmlassung zur Strategie Nachhaltige Entwicklung 2030

15.02.21 | Die im Rahmen der UNO Nachhaltigkeitsziele drängendste und in allen drei Dimensio-nen herausforderndste Frage ist, wie die Verfügbarkeit und der Zugang zu ausrei-chend gesunder Nahrung für die weiterhin wachsende Weltbevölkerung angesichts der begrenzten Ressourcen gewährleistet werden kann. Aktuell hungern mehr Menschen als je zuvor. Die Schweiz hat im Ausland aber auch durch einen eigenen Beitrag an die Lebensmittelproduktion im Inland eine Verantwortung, zumal unser Konsum zu rund 50% durch Importe gedeckt werden muss.

Lire la suite
Communiqués de presse
Renoncement aux pesticides de synthèse : quelles répercussions sur l’agriculture et l’industrie alimentaire suisses ?

12.10.20 | Une étude du professeur Charles Gottlieb (Université de Saint-Gall) a examiné les conséquences de l’initiative « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse ». Il en ressort que l’acceptation de cette dernière entraînerait non seulement un recul de la production alimentaire suisse et, par conséquent, de la sécurité alimentaire, mais aussi une hausse des coûts de production et un accroissement des risques liés à l’hygiène dans l’industrie alimentaire. En bref, l’initiative affaiblirait le secteur agricole et alimentaire suisse sur le plan économique.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n°18 (27.4 – 3.5.2020)

05.05.20 | Questions et réponses autour du Covid-19 Le groupe de travail en charge de la crise liée au Covid-19 fait, encore et toujours, quotidiennement une conférence téléphonique et traite les thèmes d’actualités ainsi que les questions provenant de l’agriculture et des autres secteurs. Le groupe de travail salue la décision du Conseil fédéral d’assouplir les restrictions en vigueur. Les dommages économiques ont des effets négatifs sur la situation financière de la Confédération ce qui peut, de manière directe ou indirecte, également avoir des effets négatifs sur le budget agricole et donc sur l’agriculture.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’Union suisse des paysans adopte une résolution sur la PA 22+

22.11.18 | Aujourd’hui, à l’occasion de leur assemblée annuelle, les délégués de l’Union suisse des paysans ont adopté une résolution sur la politique agricole à partir de 2022. Ils réclament entre autres plus de stabilité dans les conditions cadres, la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire et moins d’administration. Ils ont aussi abordé la marche à suivre face à l’initiative pour une eau potable propre et à celle pour une Suisse libre de pesticides de synthèse. Enfin, l’assemblée a rendu hommage aux gagnants des SwissSkills 2018 dans les métiers de l’agriculture.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Contrôle des finances s’est-il égaré ?

10.10.18 | Le Contrôle fédéral des finances (CDF) a examiné les aides financières allouées aux organisations du secteur agricole. Dans ce cadre, il semble ne pas avoir compris ce qu’il devait faire. En effet, il donne une interprétation erronée de l’article constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire, accepté par 78 % des votants, car il lui manque de toute évidence les compétences nécessaires à cet effet.

Lire la suite
Communiqués de presse
La provenance et la qualité des aliments intéressent la population

23.09.18 | Les deux initiatives populaires pour des aliments équitables et pour la souveraineté alimentaire n’ont pas réussi à convaincre une majorité des votants. Avec la mise en œuvre du nouvel article constitutionnel sur la sécurité alimentaire, accepté par une grande majorité l’année dernière, le Conseil fédéral s’est déjà vu confier par le peule la mission contraignante de renforcer une production durable en Suisse et à l’étranger. Il doit à présent passer à l’action !

Lire la suite
Points de vue Sécurité alimentaire : Application à la lettre attendue !

17.09.18 | Le plébiscite du nouvel article Constitutionnel 104a sur la sécurité alimentaire est resté pour l’instant une coquille vide alors que près de 80% de la population avait voté en sa faveur. On attend maintenant du Conseil fédéral, dans le cadre de la PA 2022+, qu’il applique à la lettre ce nouvel article Constitutionnel.

Lire la suite