Contenu principal

L’agriculture formule ses revendications

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 30 janvier 2024

Les protestations agricoles se font entendre partout en Europe. L’agriculture suisse partage les mêmes revendications que les familles paysannes européennes. En effet, la situation reste très incertaine pour les futurs crédit-cadres alloués à l’agriculture, alors que la situation des revenus des familles paysannes est insuffisante pour ne pas dire souvent précaire. En parallèle à une meilleure reconnaissance de l’agriculture, l’USP, Agora et les chambres romandes d’agriculture formulent des revendications tant à l’égard de la politique que du marché. 

L’agriculture suisse s’engage depuis des décennies pour fournir des denrées alimentaires de qualité à la population. Toutefois les familles paysannes reçoivent plus souvent des coups de bâton, en particulier sur les réseaux sociaux, que des fleurs. Et pourtant, elles ne comptent pas leurs heures, mettent en œuvre des mesures pour garantir le bien-être animal, pour préserver les ressources ou encore la biodiversité. Elles font preuve d’innovation, se diversifient, passent au numérique… Mais finalement, tous ces efforts semblent parfois vains. Le manque de reconnaissance du travail accompli et des efforts entrepris conduisent à un ras-le-bol compréhensible des productrices et des producteurs.

Si nous voulons pouvoir continuer à retrouver des aliments suisses dans notre assiette, il faut donc agir, et vite ! Il est impératif de tenir compte de la réalité du terrain et de la situation des familles paysannes qui suffoquent sous la politique agricole et ses complexités mais aussi qui attendent davantage de rétribution de la part du marché. Les prix aux producteurs doivent au moins augmenter de 5% à 10% cette année. Cette augmentation devra se poursuivre dans les années à venir, notamment en inversant la formation des prix. Ceux-ci sont à définir sur la base des coûts de production et des risques pris, pour permettre aux familles paysannes de dégager un revenu équitable et décent. C’est le seul moyen d’assurer une agriculture durable et résiliente.

Enfin, de nombreuses mesures ont été introduites ces dernières années, sans compter les démarches volontaires prises par les familles paysannes, aussi bien sur le plan environnemental que du bien-être animal. Or, ces processus, qui prennent du temps, commencent à porter leurs fruits. Toute mesure supplémentaire ne ferait que compliquer le système et affaiblir notre production indigène durable au profit des importations.

Les agricultrices et les agriculteurs suisses aspirent à pouvoir vivre de leur métier, comme n’importe quel citoyen. Ils sont conscients des mandats qui leurs sont attribués par la Constitution et ne demandent qu’à ce que ceux-ci soient reconnus et honorés équitablement.

Pour donner du poids à ces revendications, une pétition est lancée.

Revendications

Meilleure reconnaissance des rôles multiples de l'agriculture et de ses engagements pour une production alimentaire durable et respectueuse des animaux

  • Le dénigrement de l’agriculture n'a que trop duré. Les réactions actuelles de la base agricole sont l'expression d'un manque de reconnaissance sociale et économique des efforts accomplis.

Pas d'économies financières sur le dos de l'agriculture.

  • L'agriculture exige au minimum le maintien des moyens pour le budget 2025 et le crédit-cadre 26-29. Celui-ci devrait pouvoir être augmenté si le contexte socio-économique l’exige.

Prise en compte de la réalité du terrain et de la situation des familles paysannes.

  • La complexité de la politique agricole a atteint ses limites. L'agriculture attend de l'administration fédérale et des politiques une prise en compte des problèmes rencontrés et des solutions adaptées à la pratique et au contexte régional.

Augmentation des prix aux producteurs et inversion de la formation des prix sur la base de coûts effectifs.

  • A l’égard des acteurs du marché, les prix aux producteurs doivent au moins augmenter de 5 à 10% cette année. De plus, il est impératif d'inverser la formation des prix. Ceux-ci sont à définir sur la base des coûts de production et des risques pris, pour permettre aux familles paysannes de dégager un revenu équitable et décent. C’est le seul moyen d’assurer une agriculture durable et résiliente.

Pas de nouvelles contraintes non rétribuées.

  • De nombreuses contraintes ont été introduites ces dernières années, sans compter les nombreuses démarches volontaires prises par les familles paysannes, aussi bien sur le plan environnemental que du bien-être animal. Ces engagements sont en train de porter leurs fruits. L’agriculture refuse toute mesure supplémentaire non rétribuée qui ne ferait que compliquer le système et affaiblir notre production indigène durable au profit des importations.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Directeur adjoint Union suisse des paysans
Département économie, formation et relations internationales

Téléphone 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Loïc Bardet

directeur d'AGORA

Tél : 021 614 04 73
Mobile 079 718 01 88

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | L’USP et Agora ont remis la pétition « Revendication de l’agriculture » à l’aide de cinq délégations à Migros, Coop, Aldi et Lidl ainsi qu’au Conseil fédéral. La pétition contient quelque 65'000 signatures. L’objectif principal est de souligner les revendications de prix. Les négociations de prix auront lieu ces prochaines semaines avec les diffé-rentes branches. Le Conseil fédéral est invité à renoncer aux programmes d'économie, à indemniser les nouvelles conditions et, de manière générale, à simplifier la politique agricole sur le plan administratif.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour une meilleure estime envers l’agriculture

13.02.24 | Les événements de ces derniers jours témoignent du mécontentement et de la pression économique dans l’agriculture suisse. Ils mettent en évidence la nécessité d’offrir de meilleures perspectives aux jeunes agriculteurs et agricultrices, qui soutiennent la pétition lancée par l’USP et AGORA. Hier, les revendications de l’agriculture ont été remises au monde politique et au commerce de détail avec la participation de la commission des jeunes agriculteurs.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 01-24 : Le commerce extérieur agricole

12.02.24 | Le commerce extérieur, et en particulier le commerce extérieur agricole, évolue de manière très dynamique depuis le début de la pandémie de coronavirus. Dans le commerce extérieur agricole, la pandémie a tout d’abord entraîné une baisse des quantités dans de nombreux postes. Par la suite, un certain besoin de compensation s’est fait sentir. De plus, les habitudes de consommation ont changé en raison du confinement et de la fermeture des frontières. À partir de fin 2021, des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement puis une vague de renchérissement engendrée par la guerre en Ukraine ont fait exploser les prix. En 2023, les quantités affichaient un certain recul. Dans l’ensemble, la valeur et la quantité sont restées toutefois à un niveau plutôt élevé.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°6-2024

12.02.24 | Les familles paysannes pratiquant la vente directe peuvent se procurer du matériel d’emballage auprès d’Agrimpuls. À partir du 1er mars, l’action de printemps leur permettra de bénéficier d’un rabais de 5%.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pétition remise avec plus de 65 000 signatures

12.02.24 | Quelques jours ont suffi pour que se retrouve munie de 65 000 paraphes la pétition qu’ont lancée l’Union suisse des paysans et AGORA, et qui présente les revendications de l’agriculture. Cinq délégations différentes ont remis aujourd’hui cette pétition au Conseil fédéral ainsi qu’aux quatre détaillants Migros, Coop, Lidl et Aldi. L’Union suisse des paysans est en étroite discussion avec le gouvernement et le commerce de détail.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung.

Lire la suite