Contenu principal

Métiers de la terre : recul du nombre d’apprentis en 2019/2020

Communiqué de presse de l‘OrTra AgriAliForm du 31 octobre 2019

La progression du nombre d’apprentis dans le champ professionnel de l’agriculture s’est arrêtée. Leur nombre a diminué de 339 personnes, soit de près de 10 %, par rapport à l’année précédente. Il est cependant nécessaire de considérer une période plus longue pour parler d’une tendance. Dans l’ensemble, l’évolution suivie depuis la réforme de la formation en 2009 se révèle positive. Et c’est très bien ainsi : des professionnels bien formés et motivés constituent la base d’une agriculture productrice durable.

En ce moment, près de 3250 personnes suivent une formation dans le champ professionnel de l’agriculture. Presque 90 % d’entre elles deviendront agriculteur ou agricultrice, les autres se répartissent entre les professions des filières viticole, arboricole, maraîchère et avicole. Malgré les variations plus ou moins fortes des nombres d’apprentis d’une année à l’autre suivant la profession, la moyenne est restée constante ces huit dernières années. Il en va de même pour la formation d’agropraticien, qui s’achève par une attestation fédérale au bout de deux ans et qui fait désormais partie intégrante du système de formation du champ professionnel de l’agriculture.

Varié, diversifié, indépendant et porteur d'avenir

L’intérêt constant pour les métiers de la terre n’a rien d’étonnant, car les formations proposées dans le champ professionnel de l’agriculture figurent parmi les plus intéressantes et les plus variées qui soient. Les remarques négatives qui se sont abattues sur la branche ces derniers mois ne contribuent toutefois guère à motiver les jeunes à choisir cette voie.Trouver suffisamment de professionnels bien formés et dotés des bonnes compétences reste donc un défi important. Nous avons la chance de posséder des atouts indéniables : nos apprentis travaillent dans et avec la nature, avec des plantes et des animaux, mais aussi en utilisant des techniques modernes. En particulier le travail avec des animaux et des machines implique d’assumer d’emblée une grande responsabilité dans l’entreprise formatrice. Les apprentis s’imprègnent du rythme des saisons et se rendent compte du travail accompli à la fin de la journée. Ils peuvent aussi observer au quotidien les interactions écologiques et l’importance de la biodiversité. En outre, les perspectives d’avenir sont excellentes, et les possibilités de formation continue nombreuses. Les apprentis sans exploitation appartenant à leur famille ont aussi toutes les chances de diriger leur propre exploitation un jour.

Défis à venir

Le monde continue aussi de tourner dans l’agriculture, et les exigences posées aux professionnels de demain ne sont plus les mêmes que celles auxquelles devaient répondre leurs parents. Ce constat ne se limite pas à la technique de production et à la révolution technique induite par la numérisation. Les exigences et les attentes de la société ont aussi radicalement changé. Aujourd’hui, il faut penser durabilité, tendances alimentaires et superaliments, pour ne citer que quelques exemples. Dans la formation, nous répondons à ces défis : les plans de formation sont révisés tous les cinq ans. Une production proche de la nature et des aspects relevant de la politique agricole, de la gestion d’entreprise et des ventes gagnent de plus en plus d’importance.

L’apprentissage continue tout au long de la vie

L’apprentissage pose les bases et ouvre de nombreuses voies dans le secteur agricole. En veillant à leur formation continue, p. ex. en passant un examen professionnel ou de maîtrise, les professionnels peuvent compléter les connaissances acquises pendant leur formation initiale avec un savoir-faire en gestion d’entreprises et des compétences entrepreneuriales. L’apprentissage tout au long de la vie s’est aussi imposé comme principe dans l'agriculture et ses métiers. Un apprentissage donne une base idéale pour entrer dans la vie active et offre les meilleures perspectives, et ce dans tous les domaines, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du secteur agricole.

Renseignements

Loïc Bardet

Directeur Agora
Président de l’OrTra AgriAliForm

Mobile 079 718 01 88

Petra Sieghart

Petra Sieghart

Responsable de la Division agriprof

Laurstrasse 10, 5201 Brugg
petra.sieghart@agriprof.ch
Départmenet Economie, formation et relations internationales
Division Agriprof

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Métiers de la terre : recul du nombre d’apprentis en 2019/2020

31.10.19 | La progression du nombre d’apprentis dans le champ professionnel de l’agriculture s’est arrêtée. Leur nombre a diminué de 339 personnes, soit de près de 10 %, par rapport à l’année précédente. Il est cependant nécessaire de considérer une période plus longue pour parler d’une tendance. Dans l’ensemble, l’évolution suivie depuis la réforme de la formation en 2009 se révèle positive. Et c’est très bien ainsi : des professionnels bien formés et motivés constituent la base d’une agriculture productrice durable.

Lire la suite
Communiqués de presse
Petra Sieghart reprend les rênes d’Agriprof

04.02.19 | À partir du 1er mai, la division Agriprof de l’Union suisse des paysans aura une nouvelle directrice. En effet, Petra Sieghart succédera à Martin Schmutz.

Lire la suite
Communiqués de presse
Belle progression du nombre d’apprentis dans l’agriculture

23.10.18 | L'augmentation du nombre d’apprentis dans le champ professionnel de l’agriculture se poursuit. En 2018-2019, ce nombre est de 5,2 % supérieur à la moyenne mesurée au cours des sept dernières années. Depuis l’introduction de la nouvelle ordonnance sur la formation en 2009, c’est la deuxième valeur la plus importante après celle de 2017-2018. Une main-d’œuvre bien formée et motivée constitue la base d’un secteur agricole entrepreneurial et axé sur la production durable.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Fribourgeois Yannick Etter est le meilleur maraîcher de Suisse

15.09.18 | Aux SwissSkills 2018, Yannick Etter de Ried b. Kerzers FR, s’est imposé lors de la finale des championnats et a été sacré champion de Suisse dans la catégorie maraîcher. Filip Luginbühl de Kirchdorf BE, et Kevin Schwab de Ins BE, ont atteint respectivement la deuxième et la troisième places. Dans le champ professionnel des métiers de la terre, les agriculteurs, les viticulteurs et les professionnels du cheval se sont également affrontés en compétition.

Lire la suite
Communiqués de presse
Johannes Meyer de Trimmis GR est le meilleur agriculteur de Suisse

15.09.18 | À Berne, à l’occasion des SwissSkills 2018, Johannes Meyer de Trimmis GR, s’est imposé lors de la finale dans la catégorie des agriculteurs et a été sacré champion de Suisse de l’agriculture. Adrian Zingg de Diessbach BE et Marc Blunier de Mühlenberg BE, ont atteint respectivement la deuxième et la troisième places. Dans le champ professionnel des métiers de la terre, des compétitions ont également vu s’affronter les maraîchers, les viticulteurs et les professionnels du cheval.

Lire la suite
Communiqués de presse
Première professionnelle du cheval sacrée aux SwissSkills

15.09.18 | À Berne, lors des Championnats suisse des métiers, Sarina Thommen de Bennwil BL, s’est imposée lors de la compétition et a été sacrée meilleure professionnelle du cheval. Stefanie Lang de Gelfingen LU, et Orane Berger de Staint-Blaise VD ont atteint respectivement la deuxième et la troisième places.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Argovien Michel Baumgartner est le meilleur viticulteur, le Valaisan Maxime Bagnoud le meilleur caviste

15.09.18 | Aux SwissSkills 2018, Michel Baumgartner de Tegerfelden AG, s’est imposé lors de la finale des championnats et a été sacré champion de Suisse de viticulture. Chez les cavistes, c'est Maxime Badnoud de Chamoson VD, qui s'est imposé. Dans le champ professionnel des métiers de la terre, les agriculteurs, les maraîchers et les professionnels du cheval se sont également affrontés lors de compétitions.

Lire la suite
Communiqués de presse
Vaches, chevaux ou plantes : découvre ton talent aux MySkills !

11.09.18 | Demain débutent les SwissSkills 2018 dans l’enceinte de la Bernexpo. Sept métiers de l’agriculture ainsi que la spécialisation en agriculture bio participeront aussi à ces championnats suisses. Quatre compétitions distinctes auront lieu du 12 au 15 septembre, tandis que le dimanche 16 septembre, ce sont les visiteurs et visiteuses qui pourront mettre la main à la pâte aux MySkills, sous les chapiteaux 6 et 7, et traire des vaches, monter à cheval, reconnaître des plantes ou essayer de manœuvrer un chariot élévateur.

Lire la suite