Contenu principal

Deux initiatives rejetées, les prochaines en approche

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 18 novembre 2021

L’année prochaine, l’Union suisse des paysans aura fort à faire avec l’initiative sur l’élevage intensif, qu’elle estime inutile. À l’occasion de son Assemblée des délégués, elle a souhaité la bienvenue à Jeanette Zürcher-Egloff et à Damien Humbert-Droz au sein de son Comité.

Cette année, les votations fédérales ont occupé une bonne partie de l’Assemblée des délégués (AD) de l’Union suisse des paysans (USP). Tout d’abord, il a été rappelé aux participants le succès de la campagne de votation contre les deux initiatives « Pour une eau potable propre » et « Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse » du 13 juin. Le sujet de la protection des végétaux et des nouvelles méthodes de lutte restent néanmoins important pour réduire encore davantage l’usage des produits phytosanitaires et leurs répercussions négatives. Ensuite, il a été évoqué l’initiative sur l’élevage intensif et la double initiative paysage et biodiversité, qui touchent à l’agriculture indigène et sur lesquelles le peuple sera appelé à se prononcer très bientôt.

Une acceptation de l’initiative sur l’élevage intensif en particulier aurait des conséquences graves pour les exploitations qui gardent des animaux de rente. Toutes devraient se conformer au Cahier des charges de Bio Suisse en matière d’élevage. Cette réorientation ferait exploser les coûts de production et, partant, les prix à la consommation, tout en restreignant l’offre de manière radicale. Pourtant, l’agriculture suisse est un leader mondial dans le domaine de l’élevage respectueux et fournit plus de produits sous label avec une valeur ajoutée dans le bien-être animal que ce que demandent les consommateurs. En conséquence, l’USP prépare déjà sa campagne de votation contre cette initiative inutile, qui devrait être soumise au peuple l’automne prochain.

Le postulat adopté par le Parlement sur l’orientation future de la politique agricole figurait aussi au menu de cette AD. Ce postulat charge le Conseil fédéral d’élaborer une politique alimentaire globale. Tous les niveaux devraient être associés et contribuer à améliorer la durabilité de l’alimentation. En parallèle, l’agriculture indigène devrait être en mesure de conserver sa position sur le marché. Par contre, des divergences subsistent en ce qui concerne l’initiative 19.475 Trajectoire de réduction, que le Parlement a adoptée en réponse aux initiatives phytos extrêmes : l’USP demande encore certains ajustements, de sorte que l’atteinte des objectifs reste ne serait-ce que possible.

Suite au départ de Dominique Maigre (représentant des grandes cultures, canton de Genève) et d’Ursula Egli (représentante des agricultrices et des femmes rurales, canton de Saint-Gall), deux sièges du Comité étaient à repourvoir. Ce sont Damien Humbert-Droz, du canton de Neuchâtel, et Jeanette Zürcher-Egloff, du canton de Zoug, qui les ont repris. La Chambre suisse d’agriculture a quant à elle eu droit à treize changements. Les participants de l’AD ont ensuite approuvé le Rapport annuel 2020 et les contributions à la surface 2022. La campagne de sensibilisation lancée en octobre pour une meilleure sécurité sociale des partenaires travaillant sur l’exploitation, en particulier des paysannes, a beaucoup fait parler d’elle. Le Programme d’activités 2022, lui aussi adopté, définit les thèmes prioritaires et les tâches spéciales de l’USP. Il y figure entre autres le 125e anniversaire de la faîtière agricole, qui sera célébré l’année prochaine à travers diverses manifestations.
 

Lauréats du Prix Média 2021 de l’USP

À l’occasion de l’AD de cette année, l’USP a eu le plaisir de décerner pour la treizième fois son Prix Média, récompensant ainsi trois travaux médiatiques convaincants sur le monde agricole réalisés dans chacune des trois principales régions linguistiques du pays. Doté de 2000 francs, le Prix Média est sponsorisé par Agrisano, une filiale de l’USP dans le domaine des assurances. Cette année, les lauréats sont :

Andreas Valda, Handelszeitung

En Suisse alémanique, le Prix Média est attribué à Andreas Valda pour son article « Bauern investieren und riskieren viel », paru dans l’hebdomadaire Handelszeitung du 15 avril 2021. Le journaliste y aborde les difficultés de l’entreprenariat agricole sur des marchés très réglementés et émaillés de nombreuses exigences légales à visée politique. À travers quatre courts portraits d’exploitations de branches de production différentes, il montre comment les agriculteurs relèvent ce défi.

Boris Busslinger, Le Temps

En Suisse romande, le Prix Média est décerné à Boris Busslinger pour son article « Dans les bottes d’un paysan », publié dans le quotidien Le Temps du 30 avril 2021. À l’approche des votations, le journaliste a constaté qu’un fossé séparait ville et campagne. Désireux de remonter à l’origine de ce clivage, il a enfilé ses bottes et donné un coup de main dans une exploitation laitière du Jura. Il en est résulté un rapport de fond très personnel sur les défis auxquels sont confrontées les familles paysannes à l’heure actuelle.

Roberto Bottini et Leonardo Colla, RSI

Au Tessin, le Prix Média est partagé par Roberto Bottini et Leonardo Colla de la RSI pour leur émission « Il mio posto è nel verde », diffusée le 10 juin 2021. Les deux journalistes dressent le portrait de jeunes gens qui ont choisi des professions vertes, comme celle d’agriculteur ou d’agricultrice. Ils suivent leurs parcours de vie, leurs motivations et leurs ambitions.

Photos

Delegiertenversammlung 2021 / Assemblé des délégueés 2021

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union suisse des paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union suisse des paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°19 -2024

13.05.24 | Placées sous l’égide de l’USP, les négociations sur les prix auprès des organisations de producteurs sont en bonne voie. Des hausses ont déjà été obtenues pour les pommes de terre. En juin, ce sera le tour des céréales.

Lire la suite
Points de vue
L’initiative d’allègement des primes, ou la menace d’une nouvelle facture de plusieurs milliards

10.05.24 | Déposée par le PS, l’initiative d’allègement des primes demande que les personnes assurées ne doivent pas consacrer plus de 10 % de leur revenu disponible aux primes d’assurance-maladie. Il ne fait aucun doute que ces primes pèsent de plus en plus lourd dans le budget de nombreux ménages. En effet, les coûts de la santé ont fortement augmenté au cours des dernières décennies. C’est pourquoi environ un quart de la population suisse, soit 2,3 millions de personnes, bénéficie d’une réduction de primes à l’heure actuelle.

Lire la suite
Communiqués de presse
Renvoi des propositions d’économies du Conseil fédéral

07.05.24 | Le Conseil fédéral se prononcera bientôt sur le crédit-cadre agricole 2026-2029. Non seulement l’Union suisse des paysans, mais aussi de nombreuses autres organisations ainsi que presque tous les cantons et partis se sont clairement opposés aux mesures d’économies prévues de 2,5 %. Le Conseil fédéral est dans l’obligation de tenir compte du résultat sans équivoque de la consultation s’il ne veut pas que les processus démocratiques tournent à la mascarade.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°18 -2024

06.05.24 | L’USP s’oppose à l’obligation de réserver 3,5% des terres ouvertes à la promotion de la biodiversité. Elle a défendu sa position devant la CER-CE, dont la majorité s’est laissé convaincre.

Lire la suite
Communiqués de presse
Valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse

06.05.24 | L’Union suisse des paysans rejoint AgroImpact pour mieux valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse. Il s’agit d’accompagner la transition climatique de l’agriculture en développant l’assise nationale d’une initiative pionnière.

Lire la suite
Points de vue
Pour garantir notre approvisionnement énergétique : OUI à la nouvelle loi sur l'approvisionnement en électricité

03.05.24 | Que ce soit dans l'agriculture ou dans le secteur de l'énergie, il vaut mieux produire en Suisse et ne pas dépendre d'importations douteuses. De plus, une pénurie d'électricité entraînerait des conséquences dramatiques pour les exploitations agricoles. C'est là qu’intervient la loi sur l'approvisionnement en électricité, sur laquelle nous voterons en juin. Elle vise à renforcer la sécurité de l’approvisionnement énergétique en développant les énergies renouvelables indigènes.

Lire la suite
Prises de position Procédure de consultation sur le train d'ordonnances agricoles 2024/PA22+

01.05.24 | Prise de position de l'Union suisse des paysans sur le train d'ordonnances agricoles 2024/PA22+.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°17 -2024

29.04.24 | La CSA a émis ses recommandations pour la votation du 9 juin: OUI à la loi pour l’électricité, NON à l’initiative d’allègement des primes, vote libre sur l’initiative pour un frein aux coûts et sur la Réforme LPP.

Lire la suite