Contenu principal

L’USP déplore les durcissements du Conseil national

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 10 décembre 2020

Le Conseil national a examiné l’initiative parlementaire (Iv. pa) « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides » et a décidé de durcir le projet. Ce dernier a vu le jour en réponse aux deux initiatives populaires « eau potable » et « libre de pesticides ».L’Union suisse des paysans estime que certaines des résolutions du Conseil national sont très problématiques. Elle attend du Conseil des États qu’il corrige le projet de loi dans l’intérêt de la production alimentaire.

Le Conseil national a examiné l’initiative parlementaire (Iv. pa) « Réduire le risque de l’utilisation de pesticides » et soutient la visée de celle-ci. L’Iv. pa. prévoit en premier lieu une réduction de 50 % d’ici à 2027 des risques auxquels sont exposés les eaux de surface, l’eau potable et les habitats proches de l’état naturel à cause de l’utilisation de produits phytosanitaires, ainsi qu’une diminution appropriée des excédents d’éléments fertilisants. Fait positif, le projet veut aussi réglementer l’usage des produits phytosanitaires et des biocides en dehors du secteur agricole. 


L’Iv. pa. constitue ainsi une réponse aux deux initiatives populaires « pour une eau potable propre » et « pour une Suisse libre de pesticides de synthèse », qui passeront en votation le 13 juin 2021.Trop extrêmes, ces deux initiatives ne tiennent pas du tout compte de la demande. Leur acceptation affaiblirait de manière considérable l’approvisionnement indigène en denrées alimentaires de la région, ferait grimper en flèche les prix pour les consommateurs, et mettrait en danger de nombreux emplois dans les secteurs en amont et en aval de l’agriculture. 


L’Union suisse des paysans (USP) estime que certaines des résolutions du Conseil national sont très problématiques. À titre d’exemple, l’Iv. pa. risque d’affecter massivement la production d’aliments végétaux sur les 120 000 ha de terres agricoles situées dans les aires d’alimentation des captages d’eau souterraine. Ces terres cultivées se trouvent en général dans les meilleures régions de grandes cultures et de production maraîchère de Suisse. L’USP attend du Conseil des États qu’il se penche encore une fois sur la question des aires d’alimentation lors des prochaines délibérations.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Président d’Agrisano

Vice-directeur Union Suisse des Paysans
Département économie, formation et
relations internationales

Mobile 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Le Conseil national reconnaît la nécessité d’agir pour réguler les loups

08.12.22 | Les problèmes liés au nombre toujours plus important des populations de loups ont augmenté de manière exponentielle. Dans de nombreuses régions, la situation est devenue intenable. Le contexte actuel menace l’agriculture, et en particulier l’économie alpestre, dans son existence.

Lire la suite
Prises de position Verordnungspaket Strom

07.12.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zum Verordnungspaket Strom.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 48

06.12.22 | La commission permanente «Production végétale» de l’USP a rencontré Agroscope, qui lui a présenté les nouveautés autour de ses projets de recherche dans le domaine de l’adaptation climatique.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision Bundesgesetz über Tabakprodukte und elektronische Zigaretten (TabPG)

30.11.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision Bundesgesetz über Tabakprodukte und elektronische Zigaretten (TabPG).

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 47

28.11.22 | La 90ème séance des délégués de l’USP a eu lieu sous le signe du 125ème anniversaire avec un regard pour l’avenir. Différents membres de la commission des jeunes agriculteurs de l’USP ont pris la parole et ont présenté leur vision future de l’agriculture en 2050. Les points centraux sont un fonds d’investissement pour les nouvelles technologies, la formation continue, un système de paiements directs modulaires, à paliers et ciblés.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 46

22.11.22 | La Commission des finances du Conseil des Etats a examiné le budget 2023. Il a adopté, à une large majorité, les propositions de l'USP visant à augmenter le budget dans les domaines de la promotion des ventes de vin, de l'élevage et de la protection des troupeaux.

Lire la suite
Prises de position Klimastrategie Landwirtschaft und Ernährung

22.11.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Klimastrategie Landwirtschaft und Ernährung anlässlich einer Vernehmlassung in der Begleitgruppe.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’élevage suisse réduit son utilisation d’antibiotiques critiques de 75 %

17.11.22 | Demain débute la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens. Depuis des années, l’agriculture suisse travaille d’arrache-pied à la réduction de l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage grâce à des programmes de santé animale et à l’optimisation des conditions de détention. Ses efforts sont récompensés : la consommation d’antibiotiques a chuté de 60 % depuis 2008, et même de 75 % pour les classes d’antibiotiques critiques. En 2021, la quantité totale employée a diminué de 2 %, celle des classes critiques de 7 %.

Lire la suite