Contenu principal

Nous devons maintenant faire preuve de ténacité !

Point de vue de l’Union suisse des paysans du 18 mars 2022

Depuis des mois, le coût des intrants augmente. Deux raisons expliquent ce phénomène : d’une part, les difficultés mondiales d’approvisionnement dues à la crise du coronavirus, ou plus exactement les mesures prises pour endiguer la pandémie, et d’autre part, la hausse des prix de l’énergie. Cette augmentation a démarré l'automne dernier déjà, lorsque la situation entre la Russie et l'Ukraine a commencé à s'envenimer. Les prix de l'énergie se répercutent de façon indirecte sur d'autres moyens de production, en particulier sur les engrais. La production d'engrais minéraux azotés est très énergivore : l’ammoniac est extrait de l'air par un procédé spécial. Les chiffres des derniers mois montrent que les prix des intrants et des biens d’équipement ont augmenté en moyenne d'environ 5 %, ce qui correspond, pour les familles paysannes, à des dépenses supplémentaires de l'ordre de 465 millions de francs par an. Qui plus est, en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et de la menace d’une coupure de gaz en Europe, le prix de l'énergie, et partant celui des engrais, va encore augmenter. La fin du renchérissement n'est malheureusement pas en vue. Il est donc impératif que les agriculteurs touchent eux aussi des prix plus élevés pour leurs produits, pour pouvoir couvrir les frais supplémentaires. Partout où des discussions sur des  prix indicatifs ont lieu, les représentants des producteurs doivent désormais négocier avec fermeté. En effet, une augmentation substantielle des prix à la production est absolument nécessaire. La situation est claire. Il n'y a aucune raison de ne pas répondre à cette préoccupation. De plus, nous devons nous préparer à ce que cette évolution se poursuive en fonction de la conjoncture internationale. Nous ne sommes pas au bout de nos peines. J’ose espérer qu’un approvisionnement en quantités suffisantes – et non un approvisionnement aussi bon marché que possible – redevienne une préoccupation mondiale.

Auteur

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 48

06.12.22 | La situation pour l’approvisionnement électrique s’annonce moins tendue que prévu cet hiver. Il n’en demeure pas moins qu’il est essentiel d’améliorer l’efficience énergétique en mettant en place des mesures d’économie d’énergie ou encore d’autoconsommation, surtout dans le contexte de hausse des prix de l’électricité. Chaque exploitation se doit d’anticiper en réfléchissant aux solutions d’approvisionnement de secours et ce qu’il y a lieu d’installer en cas de coupure prolongée de courant.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision Bundesgesetz über Tabakprodukte und elektronische Zigaretten (TabPG)

30.11.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision Bundesgesetz über Tabakprodukte und elektronische Zigaretten (TabPG).

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 47

28.11.22 | La 90ème séance des délégués de l’USP a eu lieu sous le signe du 125ème anniversaire avec un regard pour l’avenir. Différents membres de la commission des jeunes agriculteurs de l’USP ont pris la parole et ont présenté leur vision future de l’agriculture en 2050. Les points centraux sont un fonds d’investissement pour les nouvelles technologies, la formation continue, un système de paiements directs modulaires, à paliers et ciblés.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 46

22.11.22 | La Commission des finances du Conseil des Etats a examiné le budget 2023. Il a adopté, à une large majorité, les propositions de l'USP visant à augmenter le budget dans les domaines de la promotion des ventes de vin, de l'élevage et de la protection des troupeaux.

Lire la suite
Prises de position Klimastrategie Landwirtschaft und Ernährung

22.11.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Klimastrategie Landwirtschaft und Ernährung anlässlich einer Vernehmlassung in der Begleitgruppe.

Lire la suite
Communiqués de presse
L’élevage suisse réduit son utilisation d’antibiotiques critiques de 75 %

17.11.22 | Demain débute la Semaine mondiale pour un bon usage des antimicrobiens. Depuis des années, l’agriculture suisse travaille d’arrache-pied à la réduction de l’utilisation d’antibiotiques dans l’élevage grâce à des programmes de santé animale et à l’optimisation des conditions de détention. Ses efforts sont récompensés : la consommation d’antibiotiques a chuté de 60 % depuis 2008, et même de 75 % pour les classes d’antibiotiques critiques. En 2021, la quantité totale employée a diminué de 2 %, celle des classes critiques de 7 %.

Lire la suite
Communiqués de presse
Risque d’un black-out : Comment l'agriculture peut-elle s'y préparer ?

16.11.22 | Lors du 7e congrès AgroCleanTech, différents intervenants ont présenté des scénarios auxquelles l’agriculture pourrait se voir confrontée dans le contexte du risque d’une pénurie en électricité et comment elle peut s’y préparer. Une lacune d’approvisionnement est possible et l’agriculture en serait fortement touchée. Une installation photovoltaïque et un accumulateur n’assurent pas encore l’approvisionnement en électricité de secours. La génératrice sur prise de force est actuellement la mesure la plus simple et la plus avantageuse pour s’auto-approvisionner en électricité.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 45

14.11.22 | La nouvelle mode consiste à publier des études sur la manière dont devrait évoluer l’agriculture. Toutefois, il vaudrait mieux éviter les contradictions avec la réalité en y intégrant familles paysannes et consommateurs.

Lire la suite