Contenu principal

Les actualités les plus récentes

Vous trouverez ci-dessous les dernières informations publiées par l’Union suisse des paysans.
Nos personnes de contact sont à votre disposition pour tout complément d’information.
Pour des renseignements d’ordre plus général, veuillez utiliser notre formulaire de contact.

En direct de l'USP En direct de l’USP n°24 (8 – 12.06.2020)

15.06.20 | Au plus fort de la crise liée au coronavirus, l’obligation d’annoncer les postes vacants avait été suspendue. Cette mise entre parenthèses est terminée depuis le 8 juin et les offres d’emploi pour les manœuvres agricoles doivent à nouveau être publiées. Diverses informations sont disponibles ici. (https://www.agrimpuls.ch/fr/offre/obliga- tion-dannoncer-les-postes-vacants/)

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 05-20 :Regard sur l’approvisionnement alimentaire de la Suisse en temps de crise

11.06.20 | En 2018, les aliments fourragers disponibles ont diminué de 1,4 % par rapport à l’année précédente, se plaçant à 7 853 000 tonnes de matière sèche. Les 1 864 000 tonnes d’aliments concentrés disponibles lors de l’année sous revue représentent la majeure partie des fourrages commercialisables. Les produits non marchands sont surtout constitués de fourrages de base, dont la quasi-totalité est destinée à l’alimentation du bétail consommant du fourrage grossier. En 2018, pas moins de 5 989 000 tonnes d’aliments pour animaux, soit 76,3 % de la consommation totale, appartenaient à cette catégorie de fourrages. Cette même année, la part de la production intérieure a quelque peu diminué, fournissant 83,7 % du fourrage disponible total. L’approvisionnement en sous-produits issus de la culture des champs s’est révélé plus faible que l’année d’avant. Qui plus est, la longueur de l’hiver et la sécheresse de l’été ont conduit à une hausse des importations de fourrages grossiers.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - mai 2020

11.06.20 | Le mois d’avril très chaud, très ensoleillé et surtout très sec a cédé sa place à un mois de mai doux et assez ensoleillé. Dans un premier temps, les précipitations de fin avril se sont poursuivies. Dans de nombreuses régions, il est tombé 15 à 30 mm de pluie, contribuant de manière décisive à rafraîchir l’atmosphère. Néanmoins, les précipitations totales de mai ont elles aussi été inférieures à la moyenne dans la plupart des régions. Nombre d’entre elles ont ainsi enregistré des valeurs situées entre 60 % et 70 % de la norme 1981-2010. En moyenne de 1,0 °C supérieures à cette même norme, les températures n’avaient rien de particulier, confirmant la tendance du réchauffement marqué que connaît le mois de mai depuis la fin des années 80. Entre le 1er janvier et le 30 avril, la Suisse n’a de loin pas manqué de soleil, et il en a été de même en mai. En cumulé, les valeurs d’ensoleillement enregistrées entre janvier et mai ont atteint des plus hauts dans de nombreuses régions. Par conséquent, le mois de mai était en avance sur le plan phénologique : la floraison du sureau noir, qui marque le début de l’été phénologique, a eu lieu 18 jours plus tôt que la moyenne de la période 1981-2010. La fenaison a elle aussi commencé tôt. La météo s’y prêtait du 6 au 8 mai, du 17 au 22 mai et à partir du 25 mai. Le thermomètre affichant 6,2 °C en moyenne, le printemps 2020 a été le troisième printemps le plus chaud depuis le début des mesures en 1864.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 23 (1 – 5 juin 2020)

09.06.20 | Depuis la fin du mois de mai, il est certain que le brunch du 1er août pourra être organisé, mais dans des conditions particulières. Afin que les hôtes sachent comment organiser leur manifestation, avec ou sans buffet, tout en respectant les directives de l’Office fédéral de la santé, l’USP a préparé un concept de protection détaillé qui s’appuie sur celui de GastroSuisse. Ce concept, téléchargeable à cette adresse https://www.brunch.ch/fr/prestataires, sera régulièrement mis à jour selon les circonstances actuelles.

Lire la suite

« Opération tournesols »

En plantant des tournesols le long des champs, les paysannes et les paysans de Suisse remercient tous ceux qui ont participé (et qui participent encore) à la lutte contre le coronavirus. Nous avons élaboré un document pour signaler l’opération tournesols à la population. Il suffit de le télécharger, de le compléter, de l’imprimer, de le plastifier et de l’afficher sur votre exploitation. Vous n’avez pas la possibilité de plastifier le document ? Nous pouvons le faire pour vous. Envoyez-nous un courriel avec le nom et l’adresse postale de l’expéditeur à webmaster@hellosbv-usp.ch.

Télécharger le document
communiqué de presse
Télécharger le document en italien

 

Le coronavirus dans l’agriculture

Dans le secteur agricole, le nouveau coronavirus est aussi source d’inquiétude. Sur son site, l’Office fédéral de l’agriculture répond aux principales questions. L’Union suisse des paysans a mis en place un groupe de travail ad hoc pour traiter des conséquences du virus sur l’agriculture et des problèmes à venir, comme la difficulté de recruter de la main-d’œuvre.

Nous vous tenons au d'ici au courant.

Matériel d’information pour les familles paysans

À l’heure actuelle, différentes initiatives placent l’agriculture au centre de l’attention. Différents panneaux d’information sur la protection des végétaux, l’affourragement et l’élevage sont mis à disposition. Les exploitations peuvent les disposer le long des champs ou contre les étables. Il y a aussi des dépliants informatifs sur chaque thème, à présenter et à distribuer p. ex. dans les magasins de fermes. Cliquez ici pour obtenir le matériel de campagne actuel, qui peut être commandé auprès des chambres cantonales d’agriculture.

 

Dossiers

L’USP est active dans de multiples dossiers. Les thèmes suivants pourraient vous intéresser :

 

 

28.04.20

L’asperge fraîche de la ferme

18.02.20

Salade de rampon fraîche chez votre paysan

12.11.2019

AgriJura 2019

19.06.2019

Comment nous encourageons la diversité

20.03.2019

Comment nous protégeons nos cultures