Contenu principal

Libre-échange

Les exigences légales de la Suisse en matière de protection de l’environnement et de bien-être animal sont les plus strictes du monde. La protection douanière permet d’équilibrer un peu la différence de coût qui en résulte avec les importations. Il est important que les exportations suisses soient solides, mais l’agriculture ne doit pourtant pas être sacrifiée dans ce but sans réfléchir.

Les arguments les plus importants

  • L’agriculture suisse produit principalement pour le marché indigène. Le taux d’auto-approvisionnement est pourtant inférieur à 60 %. En termes de valeur d’importation par habitant, la Suisse est l’un des plus grands importateur net de denrées alimentaires au monde. Le reproche fait à l’agriculture de contribuer à l’isolement n’a par conséquent aucun sens !
  • Sans protection des frontières, les produits suisses seraient en concurrence avec des importations moins chères. La pression sur les prix indigènes à la production augmente. Le commerce et les entreprises de transformation se rabattent sur des produits d’importation, notamment là où le consommateur ne les remarque pas, p. ex. le beurre et le sucre dans les produits de boulangerie.
  • Les économistes promettent aux consommateurs des produits moins chers en magasin grâce au libre-échange. Le SECO explique cependant que les prix à la production baissent lors de l’ouverture du marché, alors que les prix à la consommation ne bougent pas, voire qu’ils augmentent.

Au niveau national et international, l'USP s'engage pour que le commerce agricole international puisse s'appuyer sur des conditions de base qui tiennent compte des besoins des familles paysannes suisses, de la multifonctionnalité de l’agriculture, de la souveraineté alimentaire, ainsi que des normes de production élevées en vigueur dans le pays.

L’évolution des politiques agricoles et commerciales à l’échelle internationale a une influence directe sur l’agriculture suisse. Cela vaut notamment pour la Politique agricole commune (PAC) de l’UE et les accords dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Pour réussir à s'imposer sur les marchés internationaux, la Suisse conclut des accords de libre-échange avec des pays dans le monde entier. Dans le secteur agricole, elle a conclu avec l’UE divers accords bilatéraux qui régissent le commerce.

Commerce exérieur agricole

 

Revenu du travail et salaire de référence

Interlocuteur pour le dossier

Beat Röösli

Beat Röösli

Union Suisse des Paysans
Responsable Relations internationales

Téléphone 079 768 05 45
EMail beat.roeoesli@sbv-usp.ch

  

Communiqués de presse
Des singes sur la Place fédérale: une pétition demande au Conseil des États d’exclure l’huile de palme

20.09.18 | Depuis le vote négatif de la Commission du Conseil des États, chaque jour 1’000 électrices ou électeurs déçus ont signé la pétition réclamant l’exclusion de l’huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Les auteurs de la pétition la remettaient aujourd’hui personnellement au Conseil des États.

Lire la suite
Communiqués de presse
Fini l’huile de palme dans l’alimentation des animaux !

12.09.18 | L’Union suisse des paysans a interdit aux producteurs adhérents au programme AQ-Viande suisse d’utiliser de l’huile de palme dans l’alimentation des animaux de rente. Au tour maintenant de l’industrie alimentaire et du Parlement d’assumer leur responsabilité.

Lire la suite
Communiqués de presse
Mauvais compromis de la commission du Conseil des États : la coalition sur l’huile de palme réagit avec une pétition

05.09.18 | Cette semaine, la commission de politique extérieure du Conseil des États s’est prononcée à une courte majorité contre l’exclusion de l’huile de palme des accords de libre-échange avec la Malaisie et l’Indonésie. Elle oppose à la motion Grin une motion insignifiante. La coalition sur l’huile de palme réagit avec véhémence à ce compromis boiteux et adresse aujourd’hui une pétition au Conseil des États.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 34 (20.08. – 24.08.2018)

29.08.18 | Presque cinq semaines avant les votations fédérales, un sondage de la SSR indique une majorité pour les deux initiatives agricoles « Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques (initiative pour des aliments équitables) » et « Pour la souveraineté alimentaire. L’agriculture nous concerne toutes et tous ». La chambre suisse d’agriculture – le Parlement des paysannes et paysans suisses – a laissé la liberté de vote sur ces deux objets. Cela promet un automne haut en couleur !

Lire la suite
Communiqués de presse
Mercosur : l’enjeu va au-delà des steaks argentins

18.06.18 | L’accord de libre-échange visé avec les États du Mercosur est sur toutes les lèvres. Après s’être penchée sur les flux commerciaux actuels ainsi que les avantages et les inconvénients d’un accord, l’Union suisse des paysans a rendu ses conclusions dans un rapport. La faîtière agricole estime qu’un résultat acceptable est tout à fait à la portée des parties, à condition de le vouloir.

Lire la suite
Communiqués de presse
Libre-échange avec la Chine : à quand le boom ?

11.05.18 | L’accord de libre-échange entre la Suisse et la Chine est entré en vigueur il y a quatre ans. Une analyse de l’Union suisse des paysans consacrée aux retombées de cet accord sur l’ensemble de l’économie, le commerce agricole et les exportations de fromage aboutit à des conclusions décevantes. Afin de dépassionner le débat sur la conclusion d'autres accords de libre-échange, le Comité de l'Union suisse des paysans a décidé d’exposer ces résultats dans un rapport.

Lire la suite
En direct de l'USP En direct de l’USP n° 13 (26.03. – 30.03.2018)

04.04.18 | L’administration fédérale veut créer un nouveau centre de compétence pour la sélection végétale et animale. Dans le même temps, d’importantes économies sont prévues chez Agroscope qui est le centre de compétence national pour la recherche agricole. Est-ce qu’il existe une coordination des décisions au niveau de la Confédération ?

Lire la suite
Points de vue Mercosur et politique agricole – éviter l’amalgame !

06.03.18 | Dans le cadre du premier volet de sa vue d’ensemble du développement à moyen terme de la politique agricole, le Conseil fédéral fait référence à un accès et une ouverture des marchés qui visera une réduction de la protection à la frontière avec pour but de réduire la différence de prix entre la Suisse et l’étranger de l’ordre de 30 à 50% ! Mais comment le Conseil fédéral peut-il libéraliser un secteur et garder des prix administrés comme au niveau du secteur énergétique ou de la santé ? On applique ici une politique de deux poids, deux mesures ! Selon l’Union suisse des paysans, le développement à moyen terme de la politique agricole doit se baser sur les expériences réalisées au niveau de la PA 2014 – 2017, sur la mise en application du nouvel article constitutionnel pour la sécurité alimentaire plébiscité par le peuple suisse pour donner des perspectives aux familles paysannes. C’est ce qu’on attend de notre Gouvernement.

Lire la suite