Contenu principal

Étude «Les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035»

Communiqué de presse 8 février 2024

Sur mandat de la Suisse Grêle, de fenaco et de l’Union suisse des paysans, Agroscope a réalisé une étude sur les grandes cultures résilientes au climat à l’horizon 2035. La sécheresse est au cœur de ces travaux. Pour que la culture des champs en Suisse soit davantage résiliente au climat et maintienne son potentiel de production, il est nécessaire d’associer toute une série de mesures.

L’étude a pour but de dresser l’état actuel des connaissances et des pratiques et de proposer des mesures d’adaptation envisageables. À cet effet, les auteur(e)s ont été guidés par la vision suivante : Les surfaces agricoles suisses deviennent résilientes au changement climatique d’ici 2035. Elles peuvent faire face à des périodes de sécheresse croissantes et maintenir leur potentiel de production.

Les principaux enseignements du projet sont les suivants (cf. aussi Illustration 1) :

  • La mise en œuvre systématique de bonnes pratiques agricoles constitue le fondement d’une agriculture résiliente au climat. Ces pratiques incluent par exemple l’optimisation de la production d’humus, le choix de cultures adaptées aux conditions locales, la promotion de la biodiversité, une rotation des cultures diversifiée, une végétalisation des sols aussi permanente que possible et la limitation du compactage et de l’érosion.
  • Les variétés tolérantes à la sécheresse et à la chaleur constituent un pilier essentiel d’une agriculture résiliente au climat. Il convient de renforcer la sélection végétale dans ce sens.
  • On observe une augmentation du potentiel de production des cultures tolérantes à la sécheresse et à la chaleur telles que le sorgho, le quinoa ou les pois destinés à l’alimentation humaine. Ces cultures alternatives demandent non seulement de relever les défis propres à la plantation, mais aussi de se soucier des possibilités de transformation et de la stimulation de la demande. Il faut aussi régler la problématique de la protection douanière quasi-inexistante.
  • Les méthodes et les techniques de culture font l’objet de perfectionnements continus. L’ouverture à de nouveaux procédés – comme l’ensemencement mixte ou l’agroforesterie – ainsi que les échanges réguliers de savoir-faire et d’expériences sont essentiels pour tirer parti du potentiel offert par ces nouveaux systèmes.
  • L’irrigation ne sera une option que dans les régions abritant des lacs, de grands fleuves ou des nappes phréatiques étendues. À l’avenir aussi, l’irrigation ne sera probablement intéressante du point de vue économique que pour les légumes, les pommes de terre, les fruits, les baies et la vigne. Elle doit donc être considérée comme une mesure supplémentaire mise en œuvre dans des régions spécifiques pour des cultures bien définies. Pour faire face au changement climatique de manière efficace, il est nécessaire de combiner différentes mesures.
  • Pendant les années marquées par des phénomènes météorologiques extrêmes, les assurances récoltes peuvent aider à compenser les préjudices financiers résultant de pertes de rendement.

Renseignements

Agroscope: Christoph Carlen, responsable du domaine stratégique de recherche Systèmes de production Plantes (christoph.carlen@agroscope.admin.ch) et service médias (media@agroscope.admin.ch)

fenaco société coopérative: Service de presse (media@fenaco.com, 058 433 00 35)

USP: David Brugger, responsable Production végétale (david.brugger@sbv-usp.ch) et Sandra Helfenstein, porte-parole (sandra.helfenstein@sbv-usp.ch)

Suisse Grêle: Bettina Koster, responsable Développement durable (bettina.koster@hagel.ch) et Esther Böhler, porte-parole (esther.boehler@hagel.ch, tél. 044 257 22 11)

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | L’USP et Agora ont remis la pétition « Revendication de l’agriculture » à l’aide de cinq délégations à Migros, Coop, Aldi et Lidl ainsi qu’au Conseil fédéral. La pétition contient quelque 65'000 signatures. L’objectif principal est de souligner les revendications de prix. Les négociations de prix auront lieu ces prochaines semaines avec les diffé-rentes branches. Le Conseil fédéral est invité à renoncer aux programmes d'économie, à indemniser les nouvelles conditions et, de manière générale, à simplifier la politique agricole sur le plan administratif.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour une meilleure estime envers l’agriculture

13.02.24 | Les événements de ces derniers jours témoignent du mécontentement et de la pression économique dans l’agriculture suisse. Ils mettent en évidence la nécessité d’offrir de meilleures perspectives aux jeunes agriculteurs et agricultrices, qui soutiennent la pétition lancée par l’USP et AGORA. Hier, les revendications de l’agriculture ont été remises au monde politique et au commerce de détail avec la participation de la commission des jeunes agriculteurs.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 01-24 : Le commerce extérieur agricole

12.02.24 | Le commerce extérieur, et en particulier le commerce extérieur agricole, évolue de manière très dynamique depuis le début de la pandémie de coronavirus. Dans le commerce extérieur agricole, la pandémie a tout d’abord entraîné une baisse des quantités dans de nombreux postes. Par la suite, un certain besoin de compensation s’est fait sentir. De plus, les habitudes de consommation ont changé en raison du confinement et de la fermeture des frontières. À partir de fin 2021, des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement puis une vague de renchérissement engendrée par la guerre en Ukraine ont fait exploser les prix. En 2023, les quantités affichaient un certain recul. Dans l’ensemble, la valeur et la quantité sont restées toutefois à un niveau plutôt élevé.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°6-2024

12.02.24 | Les familles paysannes pratiquant la vente directe peuvent se procurer du matériel d’emballage auprès d’Agrimpuls. À partir du 1er mars, l’action de printemps leur permettra de bénéficier d’un rabais de 5%.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pétition remise avec plus de 65 000 signatures

12.02.24 | Quelques jours ont suffi pour que se retrouve munie de 65 000 paraphes la pétition qu’ont lancée l’Union suisse des paysans et AGORA, et qui présente les revendications de l’agriculture. Cinq délégations différentes ont remis aujourd’hui cette pétition au Conseil fédéral ainsi qu’aux quatre détaillants Migros, Coop, Lidl et Aldi. L’Union suisse des paysans est en étroite discussion avec le gouvernement et le commerce de détail.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung.

Lire la suite