Contenu principal

Identitas encaissera aussi les cotisations des détenteurs de moutons et de chèvres

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 21 décembre 2020

Il y a trois ans, l’Union suisse des paysans a mandaté la société Identitas pour encaisser les cotisations que lui versent les éleveurs de bovins et de porcs. Ce système a fait ses preuves : il permet d’économiser des frais administratifs et d’exploiter des synergies. En accord avec les organisations concernées, les cotisations des détenteurs d’ovins et de caprins seront aussi encaissées de cette manière à partir du 1er janvier 2021. Elles resteront affectées à la défense professionnelle générale et à des services spécifiques en faveur de l’économie animale.

L’Union suisse des paysans (USP) assume des tâches d’ordre général et fournit des prestations à l’ensemble de l’agriculture et à toutes les familles paysannes. En font partie le travail politique sur le plan national, le traitement des questions de marché globales, la communication et le marketing, ainsi qu’une large panoplie de services. L’USP finance ses activités à raison de deux tiers par ses propres recettes ou par des prestations facturées, et à raison d’un tiers par les cotisations de ses membres. Les chambres cantonales d’agriculture versent 60 % de ces cotisations sous forme de contributions à la surface. Les 40 % restants proviennent des organisations de producteurs. Malgré des défis toujours plus nombreux, le montant total de 2,27 millions de francs n’a jamais changé depuis les années 90.

En vertu de la décision prise par l’Assemblée des délégués de l’USP en 2017, le dû de chaque branche de production est déterminé sur la base de la part de la production finale des trois dernières années. Le montant vaut toujours pour une durée de quatre ans, en ce moment pour la période de 2018 à 2021. Depuis 2018, l’USP mandate la société Identitas AG pour prélever les cotisations des filières bovine et porcine auprès des éleveurs. Après concertation avec la Fédération suisse d’élevage ovin, ovine suisse et la Fédération suisse d’élevage caprin, il en sera de même pour les détenteurs de moutons et de chèvres : à partir de 2021, ceux-ci recevront une facture d’Identitas. Dans le cas des ovins, ces cotisations s’élèvent à 7 centimes par marque auriculaire de la BDTA, mais à au moins 5 francs par année. Dans le cas des caprins s’applique aussi une cotisation maximale de 5 francs. Une fois le changement opéré, les cotisations que versent actuellement les organisations concernées à l’USP deviendront caduques.

Les éleveurs d’ovins et de caprins tirent de nombreux avantages du travail de l’USP. Eux aussi attachent une grande importance à une protection douanière efficace, et eux aussi redoutent les votations susceptibles de nuire à l’agriculture et à la production animale en particulier. Le travail de l’USP contribue encore d’autres manières à leur succès sur le marché, qu’il s’agisse des ressources pour les mesures destinées à alléger le marché, de l’aménagement du territoire, de la transparence du marché, des règles de déclaration et de la mise en avant de l’origine suisse, du programme AQ-Viande Suisse ou de la sensibilisation des consommateurs.

Renseignements

Urs Schneider

Directeur adjoint de l'Union Suisse des Paysans
responsable de la campagne

Mobile 079 438 97 17
Email urs.schneider@sbv-usp.ch

Michel Darbellay

Responsable du département Production, marché et écologie de l’USP

Téléphone        078 801 16 91
E-Mail               michel.darbellay@sbv-usp.ch 

Stefan Geissmann

Président Fédération suisse d'élevage caprin
Tél. 079 601 66 65

Peppino Beffa

Président Fédération suisse d'élevage ovin
Tél. 079 104 58 54

Martin Keller

Président Branchenorganisation Schafe Schweiz
Tél. 079 437 53 63

Sur le même sujet

Agronom/in 80 %

28.06.22 | Liegt Ihnen die Schweizer Viehwirtschaft am Herzen? Wollen Sie sich für eine starke Schweizer Landwirtschaft engagieren? Dann sind Sie bei uns richtig! Der SBV als Dachverband der schweizerischen Landwirtschaft vertritt die Interessen der Bäuerinnen und Bauern. Der Geschäftsbereich Viehwirtschaft sucht per sofort oder nach Vereinbarung eine/n AgronomIn 80 %

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 25

28.06.22 | Lors d’une commission compétente du conseil des Etats, l’USP a pu s’exprimer concernant la révision de la loi sur la chasse. Il a été démontré qu’une révision de la loi était nécessaire et urgente afin de rendre possible la régula-tion du loup. Des mesures préventives sont également indispensables. Les membres de la commission ont en-suite pris une décision en ce sens.

Lire la suite
Prises de position Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe

24.06.22 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Umsetzung der Änderung des Energiegesetzes auf Verordnungsstufe.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 24

21.06.22 | Une brochure et un site web ont été créés dans le cadre de la campagne de sensibilisation «Faucher futé». Objectif: promouvoir une utilisation ciblée de la faucheuse-conditionneuse et, ainsi, protéger les insectes.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 05-22 : La guerre en Ukraine et l’agriculture

13.06.22 | La guerre en Ukraine fait grimper en flèche les coûts de production dans l’agriculture. À l’heure actuelle, les coûts supplémentaires pour l’année 2022 sont estimés à 900 millions de francs. Les coûts supplémentaires effectifs dépendront de l’évolution future. Si l’on ne veut pas que le revenu agricole diminue sensiblement, les prix à la production doivent augmenter en conséquence.

Lire la suite
Rapports de situation Rapport sur la situation de l'agriculture suisse - mai 2022

13.06.22 | Le mois de mai a connu un nombre record de jours d’été ; il s’agit du deuxième mois de mai le plus chaud depuis le début des mesures en 1864. Seul mai 1968 a été encore plus chaud. Genève a connu 15 jours d'été avec une température maximale de 25 degrés ou plus, Locarno en a connu 16. En Suisse alémanique, il y a eu moins de dix jours d'été. Sur une grande partie du territoire, les précipitations sont restées inférieures à la norme 1991-2020. En Suisse romande et en Valais, les précipitations n’ont parfois même pas atteint les 30 % de la norme 1991-2020. Dans certaines régions du sud de la Suisse, elles sont restées en dessous des 40 % de la norme alors qu’en Suisse alémanique, elles se situaient entre 40 et 80 % de la norme. Le mois de mai a marqué la fin d'un printemps doux, ensoleillé et pauvre en précipitations. Ce fut l’un des dix printemps les plus secs depuis le début des mesures.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l‘USP n° 23

13.06.22 | Le groupe parlementaire « Protection de la nature et du paysage » a organisé un événement dans le cadre de la révision de la loi sur l’aménagement du territoire (LAT). Lors du podium, l’USP a présenté sa position sur l’actuelle révision de la LAT. Dans l’ensemble, la proposition qui a été préparée par la commission consultative du Conseil des États, est largement soutenue.

Lire la suite