Contenu principal

La frustration du monde paysan doit être entendue

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 25 janvier 2024

Après l’Allemagne, les protestations du secteur agricole ont désormais atteint la France. Les familles paysannes de Suisse comprennent très bien la frustration de leurs consœurs européennes et partagent leurs revendications. Chez nous, le Parlement est heureusement plus à l’écoute des préoccupations de l’agriculture, mais la situation reste tendue.

Voilà deux semaines et demie que les protestations massives du monde paysan en Allemagne font parler d’elles. Depuis quelques jours, des agricultrices et des agriculteurs de France organisent des manifestations de grande ampleur. Dans d’autres pays, la situation commence aussi à se détériorer. Nombre d’exploitations agricoles européennes se portent mal sur le plan économique ; l’angoisse existentielle est à l’ordre du jour. Une petite goutte d’eau, comme la suppression d’une réduction de la taxe sur les carburants agricoles, suffit donc à faire déborder le vase. Les raisons de cette frustration se résument en quelques points : des prix en général trop bas pour les produits agricoles ; de plus en plus d’obligations posées à la production ; des charges administratives croissantes ; un manque d’estime pour la tâche principale de l’agriculture, à savoir la production alimentaire pour donner à l’homme son pain quotidien.

Ces problèmes de fond ne sont pas inconnus en Suisse : bas niveau des revenus agricoles ; pression économique forte ; frustration répandue face à des exigences toujours nouvelles avec compensation partielle des coûts supplémentaires ; oubli de l’importance d’un approvisionnement sûr en denrées alimentaires durables dans un contexte d’abondance. La différence en Suisse, c’est que les préoccupations de l’agriculture sont souvent entendues au Parlement. Celui-ci a empêché ou du moins atténué un certain nombre de choses venant de toutes parts et touchant l’agriculture. Par exemple, les mesures d’économies qu’avait prévu de faire le Conseil fédéral en 2024 sur le dos des familles paysannes pour rééquilibrer les finances fédérales.

Une chose est sûre : chez nous aussi, des ajustements sont nécessaires. Les revenus, déjà faibles, ont baissé et les prix à la production n’ont pas encore compensé la hausse de ceux des intrants. Pour alléger la pression, il faut d’une part une augmentation des prix à la production de 5 à 10 %, et d’autre part l’abandon de mesures d’économies défavorables à l’agriculture. Le secteur agricole n’est pas responsable des dépenses supplémentaires et en fait chaque année toujours plus pour le même budget. Du côté de la consommation, l’achat d’aliments indigènes est un autre point important. Prendre soin de son agriculture, y compris à long terme, est porteur d’avenir : au vu de la croissance démographique, la diminution des surfaces et les répercussions du changement climatique, la sécurité alimentaire est de moins en moins garantie. Et ce, quel que soit le pays.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | L’USP et Agora ont remis la pétition « Revendication de l’agriculture » à l’aide de cinq délégations à Migros, Coop, Aldi et Lidl ainsi qu’au Conseil fédéral. La pétition contient quelque 65'000 signatures. L’objectif principal est de souligner les revendications de prix. Les négociations de prix auront lieu ces prochaines semaines avec les diffé-rentes branches. Le Conseil fédéral est invité à renoncer aux programmes d'économie, à indemniser les nouvelles conditions et, de manière générale, à simplifier la politique agricole sur le plan administratif.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pour une meilleure estime envers l’agriculture

13.02.24 | Les événements de ces derniers jours témoignent du mécontentement et de la pression économique dans l’agriculture suisse. Ils mettent en évidence la nécessité d’offrir de meilleures perspectives aux jeunes agriculteurs et agricultrices, qui soutiennent la pétition lancée par l’USP et AGORA. Hier, les revendications de l’agriculture ont été remises au monde politique et au commerce de détail avec la participation de la commission des jeunes agriculteurs.

Lire la suite
AGRISTAT Actuel
Agristat « Actuel » 01-24 : Le commerce extérieur agricole

12.02.24 | Le commerce extérieur, et en particulier le commerce extérieur agricole, évolue de manière très dynamique depuis le début de la pandémie de coronavirus. Dans le commerce extérieur agricole, la pandémie a tout d’abord entraîné une baisse des quantités dans de nombreux postes. Par la suite, un certain besoin de compensation s’est fait sentir. De plus, les habitudes de consommation ont changé en raison du confinement et de la fermeture des frontières. À partir de fin 2021, des problèmes dans les chaînes d’approvisionnement puis une vague de renchérissement engendrée par la guerre en Ukraine ont fait exploser les prix. En 2023, les quantités affichaient un certain recul. Dans l’ensemble, la valeur et la quantité sont restées toutefois à un niveau plutôt élevé.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°6-2024

12.02.24 | Les familles paysannes pratiquant la vente directe peuvent se procurer du matériel d’emballage auprès d’Agrimpuls. À partir du 1er mars, l’action de printemps leur permettra de bénéficier d’un rabais de 5%.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pétition remise avec plus de 65 000 signatures

12.02.24 | Quelques jours ont suffi pour que se retrouve munie de 65 000 paraphes la pétition qu’ont lancée l’Union suisse des paysans et AGORA, et qui présente les revendications de l’agriculture. Cinq délégations différentes ont remis aujourd’hui cette pétition au Conseil fédéral ainsi qu’aux quatre détaillants Migros, Coop, Lidl et Aldi. L’Union suisse des paysans est en étroite discussion avec le gouvernement et le commerce de détail.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung

08.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision der Mehrwertsteuerverordnung.

Lire la suite