Contenu principal

La stabilité du budget agricole empêche de nouvelles pertes de revenu

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 19 décembre 2023

Dans le cadre des débats autour du budget 2024 inscrits à l’ordre du jour de la session d’hiver, une grande majorité du Conseil national et du Conseil des États s’est prononcée en faveur du maintien au niveau actuel des moyens alloués à l’agriculture. L’Union suisse des paysans salue cette preuve de confiance envers les familles paysannes et les prestations qu’elles fournissent.

Les mesures d’économies du Conseil fédéral comprenaient des coupes importantes dans le budget agricole. Les paiements directs devaient à eux seuls être réduits de 55 millions de francs. C’était sans compter les décisions du Parlement. Le Conseil national et le Conseil des États ne veulent pas que les réductions du budget agricole entraînent une baisse supplémentaire du revenu des familles paysannes. Dans les derniers chiffres du Dépouillement centralisé des données comptables, Agroscope relève que ce revenu a baissé de 6,3 % entre 2021 et 2022 en raison du renchérissement, une unité de main-d’œuvre familiale n’étant alors plus rémunérée que de la modique somme de 56 100 francs par an. En parallèle, le Parlement reconnaît que le secteur agricole n’est pas responsable du déséquilibre qui mine le budget fédéral. Bien au contraire : depuis 20 ans, les moyens alloués à l’agriculture sont restés stables à 3,6 milliards de francs, tandis que les dépenses pour tous les autres groupes de tâches n’ont cessé d’augmenter. Les contraintes toujours plus nombreuses imposées à la production agricole n’ont à chaque fois entraîné qu’une redistribution des moyens, jamais une augmentation des contributions. Selon le modèle SWISSland, rien que la mise en œuvre des trajectoires de réduction des produits phytosanitaires et des pertes d’éléments fertilisants prévues dans le cadre de l’Iv. pa. 19.475 entraîne une baisse du revenu net des exploitations agricoles de 81 millions de francs. L’Union suisse des paysans (USP) est donc fort soulagée de la décision du Parlement en faveur des paiements directs.

Une large majorité des parlementaires a également rejeté la réduction de 3,9 millions de francs dans la sélection animale, de même que les mesures d’économies de 6,2 millions de francs dans la promotion des ventes de vin, et approuvé le maintien des dépenses supplémentaires de 4 millions de francs pour les mesures de protection des troupeaux. Le débat autour de la réduction des contributions aux cultures particulières pour les betteraves sucrières s’est quant à lui terminé sur le compromis d’une réduction de 2 au lieu de 4 millions de francs.

À l’inverse de ce que laissent croire divers médias, le budget agricole n’augmente pas au fur et à mesure que le Parlement invalide la volonté du gouvernement. En effet, l’agriculture disposera l’an prochain de 7 millions de francs de moins qu’en 2023.

 

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union suisse des paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Francis Egger

Directeur adjoint Union suisse des paysans
Département économie, formation et relations internationales

Téléphone 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Prises de position Verordnung zum Bundesgesetz über die Ziele im Klimaschutz, die Innovation und die Stärkung der Energiesicherheit (Klimaschutz-Verordnung; KlV)

16.04.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Verordnung zum Bundesgesetz über die Ziele im Klimaschutz, die Innovation und die Stärkung der Energiesicherheit (Klimaschutz-Verordnung; KlV).

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°15 -2024

16.04.24 | 1 franc le litre au producteur de lait tel est l’objectif du Lait équitable. Depuis cette semaine, ALDI Suisse distribue dans ses points de vente de Suisse romande, de Berne et de Soleure du Lait équitable. Souhaitons que le succès soit au rendez-vous et que d’autres détaillants emboîtent le pas pour augmenter les volumes écoulés et faire profiter davantage de producteurs.

Lire la suite
Prises de position Änderung des Geoinformationsgesetzes

15.04.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderung des Geoinformationsgesetzes.

Lire la suite
Points de vue
Produits phytosanitaires : la Suisse est la lanterne rouge de l’Europe

12.04.24 | À l’heure actuelle, les champs de colza devraient étinceler de jaune. Or, le vert est aussi très présent. La raison ? Une véritable invasion de méligèthes du colza. Deux ou trois traitements insecticides ne suffisent plus à tenir ces coléoptères en échec.

Lire la suite
Prises de position Änderungen Anhang 1 Pflanzenschutzmittelverordnung

10.04.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderungen Anhang 1 Pflanzenschutzmittelverordnung.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°14 -2024

09.04.24 | Pour qu’un animal puisse être abattu sous le label AQ-Viande, il doit avoir vécu un certain temps sur une exploitation reconnue. Un projet pilote a été lancé début avril dans deux abattoirs afin que la durée minimale du séjour puisse être automatiquement contrôlée via l’application informatique Labelbase.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°13 -2024

02.04.24 | Le 15 avril, l’USP, Agridea, Agroscope et l’association Agro-entrepreneurs tiendront un webinaire sur l’optimisation de l’azote dans les grandes cultures. Vu le succès de la version allemande, le public promet d’être nombreux.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°12 -2024

25.03.24 | Le comité d‘Agriterre a préparé l’assemblée générale. Celle-ci se déroulera cette année dans la foulée de la CSA à la LUGA. L’année passée, la jeune organisation pour la protection des terres cultivées des chambres cantonales d’agriculture a demandé son adhésion. Dès lors, Agriterra compte une vingtaine d’organisations membres.

Lire la suite