Contenu principal

Les prix à la production doivent continuer d’augmenter

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 4 octobre 2022

Les estimations actuelles pour l’année agricole 2022 indiquent que les familles paysannes s’attendent à voir leurs revenus baisser. Afin de pallier la forte augmentation des coûts de production et les dépenses liées aux exigences environnementales récemment édictées, une nouvelle hausse des prix à la production d’au moins 10 % est nécessaire.

L’agriculture a connu une année 2022 mitigée. Dans la production végétale, les rendements dépendent du degré auquel la sécheresse a frappé les exploitations. Dans les régions où les précipitations ont été suffisantes, ces rendements sont bons pour la plupart. Les prix à la production ont même augmenté quelque peu. Dans l’économie animale, la situation sur le marché des bovins est satisfaisante. Cependant, la faiblesse du prix des porcs a fait chuter le résultat global. Ce prix découle d’une baisse de la consommation, qui était revenue à la normale après une hausse pendant la crise du coronavirus, de la reprise du tourisme d’achat et de l’augmentation de la production.

À l’inverse, les coûts de production, en particulier ceux des engrais, du diesel, des aliments pour animaux et des biens d’équipement, ont encore pris l’ascenseur, tandis que les chiffres actuels des comptes économiques de l’agriculture montrent que les exploitations agricoles ont tenté de réagir en reportant des investissements pourtant nécessaires.

Les exploitations et les régions affichent des différences très importantes. Ce sont les exploitations d’élevage porcin, à forte consommation intermédiaire ou se situant dans des régions touchées par la sécheresse qui ont le plus souffert. Il se pourrait que la valeur de production augmente en 2022, mais de loin pas autant que les coûts. Tout bien considéré, le résultat devrait donc être inférieur à celui déjà maigre de l’année passée.

Il s’agit là d’une mauvaise nouvelle, car les revenus dans l’agriculture sont en général à la traîne par rapport à ceux obtenus dans des secteurs comparables et que la pression financière qui pèse sur nombre d’exploitations est déjà importante. Au coût élevé des agents de production viennent s’ajouter de nouvelles dispositions écologiques, qui renchérissent davantage la production en raison des pertes de rendement et augmentent les risques de culture. Les familles paysannes ont donc plus que jamais besoin de voir la recette de la vente de leurs produits augmenter d’au moins 10 % pour rentrer dans leurs frais. L’Union suisse des paysans (USP) appelle tous les acheteurs à se montrer équitables dans leur partenariat avec les familles paysannes et de faire en sorte qu’elles ne doivent pas assumer à elles seules les coûts supplémentaires.

Renseignements

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Michel Darbellay

Responsable du département Production, marché et écologie de l’USP

Téléphone        078 801 16 91
E-Mail               michel.darbellay@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Pas de dépenses au détriment de l’agriculture !

03.03.24 | Le peuple suisse a approuvé la 13e rente AVS pour toutes et tous. Il accepte ainsi des dépenses annuelles supplémentaires pour le premier pilier de l’ordre de 4 à 5 milliards de francs, dont le financement reste totalement ouvert.

Lire la suite
Communiqués de presse
Un premier pas tardif pour améliorer la situation

01.03.24 | Aujourd’hui, l’Interprofession du lait a décidé d’augmenter le prix indicatif du lait de trois centimes, mais seulement à partir du troisième trimestre. L’Union suisse des paysans (USP) reconnaît qu’il s’agit là d’un premier pas. Les transformateurs et les distributeurs ont compris la gravité de la situation, dans la mesure où aucune amélioration n’était susceptible d’attiser la frustration de la base paysanne.

Lire la suite
Prises de position Finanzierung von Gebäudeschäden bei Erdbeben

27.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Finanzierung von Gebäudeschäden bei Erdbeben.

Lire la suite
Prises de position Angleichung der EO-Leistungen

27.02.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Angleichung der EO-Leistungen.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°8-2024

26.02.24 | L'USP a lancé la consultation interne sur la révision de l'ordonnance sur les produits phytosanitaires, qui touche aux émoluments. Du point de vue de l'agriculture, cette révision rate sa cible.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°7-2024

20.02.24 | Le GT Affaires internationales s’est réuni lors de sa rencontre annuelle. Les politiques commerciale et européenne, la conférence ministérielle de l'OMC et les prochains accords de libre-échange ont fait l’objet de débats.

Lire la suite
Communiqués de presse
Pas question de réduire le budget agricole !

14.02.24 | Le Conseil fédéral doit rééquilibrer les finances de la Confédération. Mais au lieu d’économiser là où les dépenses augmentent, il veut faire passer entre autres l’agriculture à la caisse. À cet effet, il prévoit une réduction linéaire des dépenses faiblement liées dans le budget 2025. Pour l’Union suisse des paysans, il n’est pas question de réduire le budget agricole.

Lire la suite
Communiqués de presse
« 1000 pour la biodiversité » : appel à participation

13.02.24 | En vue d’améliorer la qualité des surfaces de promotion de la biodiversité, l’Union suisse des paysans et Coop proposent d’aménager 1000 petites structures et arbres supplémentaires. Toute personne participante recevra à cet effet 100 francs par nouvel élément. Il ne reste plus qu’à s’inscrire et à atteindre l’objectif d’ici fin avril.

Lire la suite