Contenu - En direct de l'USP

En direct de l’USP n°49 (03.12 – 09.12.2018)

Rencontre avec economiesuisse 

Au niveau des collaborateurs, une rencontre a eu lieu entre economiesuisse et l’USP. Le but premier était  de discuter du rapport sur la politique agricole publié par economiesuisse en octobre dernier. Selon les collabora-teurs de l’USP, ce rapport présente, certes un bon état de la situation de notre agriculture, mais ne propose pas de mesures concrètes garantissant  une réelle amélioration de cette situation. Mais la discussion s’est très vite focalisée sur les thèmes actuels, en particuliers la PA22+, la révision de la loi sur l’aménagement du territoire et les futures initiatives concernant l’agriculture, mais aussi l’économie. Les intérêts communs semblent être supé-rieurs aux divergences. D’autres rencontres ont été planifiées, avec l’approche suivante : l’agriculture a besoin d’une économie prospère et l’agriculture est un partenaire à part entière de notre économie. 

Communication de base

Les responsables de la communication de base ont discuté de la campagne d’affichage prévue début 2019, du nouveau Datamaster, de la journée portes ouvertes à la ferme et des possibilités d’intégration dans leurs projets respectifs. Parmi les autres sujets à l’ordre du jour figuraient le plan des médias sociaux et les leçons tirées de son introduction début 2018, la campagne en ligne pour les sapins de Noël, la poursuite du développement du système des foires commerciales et des « Lockpfosten » 2019. De plus, les nouvelles productions et les com-mandes de matériel pour les foires et les mini-brochures ainsi qu’une meilleure coordination pour les envois et concours à l’avenir ont été discutés. 

Groupe opérationnel souchet comestible

Lors d’une réunion très constructive entre les autorités nationales et cantonales, Agridea et l’USP, les partici-pants ont décidé de lancer un projet complémentaire pour combler l’écart d’ici 2022. Agridea soumettra une demande à l’OFAG. A partir de 2022, le nouvel art. 153a entrera en vigueur, ce qui garantira que la notification et, plus tard, le contrôle du souchet comestible seront coordonnées par la Confédération. 

„Regarde dans mes champs“

Le projet „Regarde dans mes champs“ a pour but de discuter du thème de la protection des végétaux avec la population et de fournir des informations sur le contexte. Dans toute la Suisse, des parcelles dites 0, c’est-à-dire des fenêtres dans lesquelles aucune protection phytosanitaire n’est utilisée, seront aménagées et signalées. Des exploitations intéressées sont recherchées pour la campagne. Celles-ci peuvent se manifester auprès des asso-ciations paysannes cantonales. 

Statistique de la semaine

En 2017, la Suisse a importé des produits agricoles des Etats-Unis pour CHF 297 millions. Les principaux numéros tarifaires douaniers étaient les amandes (36 millions), les matières grasses végétales (26 millions), le vin rouge (21 millions), la viande bovine (16 millions) et le lactosérum (13 millions). Les positions tarifaires les plus impor-tantes concernaient les boissons non alcoolisées (831 millions), le café (164 millions), le fromage à pâte dure (8 millions) et les bonbons (2 millions).

Note de la semaine

Après le Conseil national, le Conseil des Etats a également approuvé la motion de Markus Hausammann intitulée « Renforcer la sélection végétale suisse maintenant ! ». Le gouvernement fédéral doit donc s’engager davantage à l’égard de la sélection végétale pour relever les défis posés par la protection des végétaux et les changements climatiques. Après la proposition claire du Parlement, nous avons maintenant besoin d’un engagement supplé-mentaire, et rapidement ! La Confédération devrait fournir les moyens nécessaires pour promouvoir la sélection végétale pratique dans ce sens, y compris l’examen des variétés.