Contenu principal

Des attentes claires pour la politique agricole 2030

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 8 mars 2024

En novembre 2023, l’Union suisse des paysans a mené une enquête auprès des exploitations. L’objectif était de recueillir leurs projets d’avenir et leurs attentes concrètes concernant la prochaine politique agricole. L’évaluation montre que les cheffes et chefs d’exploitation voient quatre grands champs d’action : il faut reprioriser la production alimentaire, renforcer sa valeur ajoutée, réduire les charges administratives et stabiliser le cadre légal. 

En novembre 2023, l’Union suisse des paysans (USP) a mené une enquête nationale auprès des cheffes et chefs d’exploitation. Elle souhaitait ainsi se faire une idée de la manière dont les exploitations comptent se développer au cours des dix prochaines années et de leurs attentes vis-à-vis de la future politique agricole. Les retours des cheffes et chefs d’exploitations font partie intégrante du rapport stratégique que l’USP a rédigé en vue de l’élaboration de la politique agricole 2030, qui sera examiné par la Chambre suisse d’agriculture en avril. Quelque 5505 personnes ont participé à l’enquête, les réponses de 3888 d’entre elles ont pu être analysées. L’objectif initial de 2500 réponses complètes a donc été largement atteint. Manifestement, les exploitations agricoles ont apprécié de pouvoir se prononcer sur ce sujet. Les nombreuses protestations de ces dernières semaines et les plus de 65 000 signatures récoltées en l’espace d’une semaine dans le cadre de la pétition déjà déposée montrent l’urgence de la situation.

Les familles paysannes suisses souhaitent en premier lieu des conditions cadres stables et une sécurité de planification pour l’avenir, ainsi qu’une politique agricole qui pose les bases d’une meilleure création de valeur et donc d’une amélioration des revenus. Elles souhaitent aussi que l’accent soit remis sur la production de denrées alimentaires, et que la complexité et la charge administrative du système des paiements directs soient réduites. Par ailleurs, les familles paysannes sont prêtes à adapter leur production aux conditions posées par le climat, la demande et le marché, et à optimiser leur exploitation sur les dix prochaines années.

L’analyse complète des résultats de l’enquête se trouve dans le rapport final.

Renseignements

Francis Egger

Directeur adjoint Union suisse des paysans
Département économie, formation et relations internationales

Téléphone 079 280 69 66
Email francis.egger@sbv-usp.ch

Michelle Wyss

responsable de la division Économie agraire
tél. 079 641 42 00

Sur le même sujet

En direct de l'USP
En direct de l’USP n°21 -2024

27.05.24 | Le peuple pourrait se prononcer très prochainement sur l’initiative pour la responsabilité environnementale. La majorité de la CEATE-N a recommandé de ne pas lui opposer de contre-projet.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°20 -2024

21.05.24 | Le peuple pourrait se prononcer très prochainement sur l’initiative pour la responsabilité environnementale. La majorité de la CEATE-N a recommandé de ne pas lui opposer de contre-projet.

Lire la suite
Prises de position Änderung der Tierseuchenverordnung

17.05.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Änderung der Tierseuchenverordnung.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°19 -2024

13.05.24 | Placées sous l’égide de l’USP, les négociations sur les prix auprès des organisations de producteurs sont en bonne voie. Des hausses ont déjà été obtenues pour les pommes de terre. En juin, ce sera le tour des céréales.

Lire la suite
Points de vue
L’initiative d’allègement des primes, ou la menace d’une nouvelle facture de plusieurs milliards

10.05.24 | Déposée par le PS, l’initiative d’allègement des primes demande que les personnes assurées ne doivent pas consacrer plus de 10 % de leur revenu disponible aux primes d’assurance-maladie. Il ne fait aucun doute que ces primes pèsent de plus en plus lourd dans le budget de nombreux ménages. En effet, les coûts de la santé ont fortement augmenté au cours des dernières décennies. C’est pourquoi environ un quart de la population suisse, soit 2,3 millions de personnes, bénéficie d’une réduction de primes à l’heure actuelle.

Lire la suite
Communiqués de presse
Renvoi des propositions d’économies du Conseil fédéral

07.05.24 | Le Conseil fédéral se prononcera bientôt sur le crédit-cadre agricole 2026-2029. Non seulement l’Union suisse des paysans, mais aussi de nombreuses autres organisations ainsi que presque tous les cantons et partis se sont clairement opposés aux mesures d’économies prévues de 2,5 %. Le Conseil fédéral est dans l’obligation de tenir compte du résultat sans équivoque de la consultation s’il ne veut pas que les processus démocratiques tournent à la mascarade.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°18 -2024

06.05.24 | L’USP s’oppose à l’obligation de réserver 3,5% des terres ouvertes à la promotion de la biodiversité. Elle a défendu sa position devant la CER-CE, dont la majorité s’est laissé convaincre.

Lire la suite
Communiqués de presse
Valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse

06.05.24 | L’Union suisse des paysans rejoint AgroImpact pour mieux valoriser les efforts climatiques de l’agriculture suisse. Il s’agit d’accompagner la transition climatique de l’agriculture en développant l’assise nationale d’une initiative pionnière.

Lire la suite