Contenu principal

Engrais de ferme

Les engrais de ferme comprennent le fumier et le lisier des animaux de rente agricoles détenus dans les fermes. Le fumier se compose des excréments des animaux et de la litière usagée des animaux, comme la paille ou la sciure. Au sens large, le compost produit dans les fermes fait aussi partie des engrais de ferme. Les engrais de ferme contiennent les éléments nutritifs nécessaires à la croissance des végétaux et représentent, par conséquent, des matières premières de valeur pour la production végétale.

Utilisation

Les exploitations agricoles aux activités diversifiées utilisent les engrais de ferme directement dans leurs propres champs pour fertiliser les cultures. Afin de déterminer la quantité d’engrais nécessaire, les agriculteurs peuvent s’appuyer sur des normes de fertilisation élaborées par la recherche agronomique (PRIF 2017 des stations de recherche Agroscope). Pour prévenir des fertilisations excessives, ils doivent calculer les besoins en engrais de leurs champs en remplissant le « Suisse-Bilanz ».

Une tendance à la spécialisation se fait jour dans l’agriculture. Cela signifie que les exploitations se concentrent plus que par le passé sur une seule branche de production, comme la production laitière, l’engraissement de porcins, la culture maraîchère ou autres. Il est donc judicieux que les exploitations sans bétail puissent utiliser les engrais de ferme d’autres exploitations pour la fertilisation de leurs cultures. Les exploitations qui cèdent des engrais de ferme et celles qui en reprennent doivent le saisir dans l’application Internet HODUFLU. La traçabilité et le contrôle des flux des engrais de ferme sont ainsi garantis pour les autorités fédérales et cantonales.

Les engrais de ferme ne sont pas des déchets mais des matières premières de valeur, qui sont utilisées en production végétale. Ils jouent un rôle important dans l’équilibre des cycles nutritifs et, partant, dans l’agriculture biologique.

Interlocuteur pour le dossier

Thomas Jäggi

Thomas Jäggi

Union Suisse des Paysans
Division Economie animale

Téléphone 056 462 52 27
Email thomas.jaeggi@sbv-usp.ch

  

Prises de position Änderung Zusatzmodul 8 Suisse-Bilanz

22.05.17 | Vergärungsprodukte aus Biogasanlagen haben sich in den vergangenen Jahren für die Schweizer Landwirtschaft zu einer wichtigen Nährstoffquelle entwickelt – mit steigender Bedeutung. Dank modernster Ausbringtechnik können diese Produkte heute verlustarm sowie Klima- und Bodenschonend in einer Vielzahl von landwirtschaftlichen Kulturen eingesetzt werden. Die Landwirtschaft ist bestrebt, die Effizienzsteigerung bei der Stickstoffdüngung weiter voranzutreiben. Dazu braucht sie aber Rahmenbedingungen, welche fachlich und agronomisch nachvollziehbar sind. Die oben gemachten Ausführungen zeigen hingegen eindeutig auf, dass für Einführung eines strengeren N- Ausnützungsgrades die wissenschaftliche Begründung fehlt und die herrschenden Praxisbedingungen sowie nicht beeinflussbare Umweltfaktoren ignoriert werden. Bereits heute ist der Stickstoff-Einsatz auf Grund sehr tief angesetzter Pflanzenbedarfs- und Ertragsnormen (GRUD) stark limitiert.

Lire la suite