Contenu principal

Le Conseil des Etats souhaite renforcer la promotion des vins suisses

Communiqué de presse de l'Union Suisse des paysans, de l’Interprofession de la vigne et des vins suisses et de la Fédération suisse des vignerons du 12 mars 2024

La chambre haute donne un signal fort en reconnaissant la nécessité d’augmenter les moyens destinés à la promotion des vins suisses à 9 millions par année. Une lutte à armes égales face à la concurrence européenne et leur dizaine de millions d'euros engagés sur le marché suisse est essentielle. Autre avancée positive pour la branche, l’introduction d’une réserve climatique pour les vins suisses est saluée.

Acceptés par 30 contre 12 voix et une abstention, ces moyens supplémentaires pour la promotion des vins suisses sont absolument nécessaires pour que les viticultrices et viticulteurs suisses puissent conserver leurs parts de marché. En face, une concurrence féroce est financée directement pour l'exportation dans les pays tiers comme la Suisse par les grands pays producteurs européens. A titre d’exemple, nos voisins italiens mobilisent 18 millions, soit le double du montant avalisé par le Conseil des états, uniquement pour la promotion de vins italiens dans notre pays. Comme nouvel élément, un accord commercial entre l’AELE et le Chili avec une concession octroyée aux vins chiliens, à savoir 15 000 hl de vin rouge chilien à taux zéro, hors contingent OMC va accentuer la pression sur les vins indigènes. Il était important, dans ce contexte, que le Conseil des états prenne acte de cette concurrence supplémentaire et veille à accorder aux vins suisses les moyens nécessaires pour intensifier leur promotion. Un autre outil central pour une gestion durable de la production viticole suisse a été soutenu par le Conseil des États, à savoir l’introduction d’une réserve climatique. En détail, la réserve climatique donne la possibilité de récolter une quantité de raisin, définie en kg/m2, supérieure au quota cantonal mais inférieure au rendement maximum fédéral prévu pour les vins bénéficiant du label « appellation d'origine contrôlée » (AOC). Cet outil existe par exemple en France. Demandée en Suisse par plusieurs vigneronnes et vignerons depuis 2015, la réserve climatique permettra de limiter les pertes de parts de marché après une faible récolte comme en 2021 avec le mildiou ou à la suite d’épisodes de gel.  

L’Union suisse des paysans, l’Interprofession de la vigne et des vins suisses et la Fédération suisse des vignerons saluent le développement positif de ces deux objets décisifs pour pérenniser la branche viti-vinicole dans un climat tendu.

Renseignements

Martin Rufer, directeur Union suisse des paysans USP, portable 078 803 45 54
Marco Romano, président Interprofession de la vigne et des vins suisse IVVS, portable 079 425 14 31
Jacques Bourgeois, président Fédération suisse des vignerons FSV, portable 079 219 32 33

Sur le même sujet

Prises de position Totalrevision der Pflanzenschutzmittelverordnung und zur Revision der Gebührenverordnung

18.03.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Totalrevision der Pflanzenschutzmittelverordnung und zur Revision der Gebührenverordnung.

Lire la suite
Prises de position Tierschutzverordnung und weiteren Verordnungen im Tierschutzbereich

14.03.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Tierschutzverordnung und weiteren Verordnungen im Tierschutzbereich.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision des AHVG betreff Anpassung Hinterlassenenrenten

13.03.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision des AHVG betreff Anpassung Hinterlassenenrenten.

Lire la suite
Communiqués de presse
Plus de 2’200 tonnes de plastiques agricoles collectées

13.03.24 | Mars 2024 - Un monitoring officiel le confirme: le système de recyclage des plastiques agricoles, ERDE Suisse, a collecté un total de 2’200 tonnes de plastiques en 2023. Cela représente une augmentation significative par rapport à l'année 2022, au cours de laquelle 1’800 tonnes de plastiques agricoles avaient été collectées.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°10 -2024

12.03.24 | Le bilan intermédiaire de la régulation préventive du loup montre que 36 animaux ont été abattus dans un but de prévention en décembre et janvier. Pour l'USP, il est évident que la population de loups doit être régulée.

Lire la suite
Communiqués de presse
digiFLUX: impossible à mettre en œuvre en l'état

12.03.24 | L'initiative parlementaire 19.475 prévoit une obligation de communication concernant les produits phytosanitaires et les éléments fertilisants. Elle crée la transparence sur le recours aux produits phytosanitaires dans l’agriculture et les autres secteurs également. La mise en œuvre pratique - telle qu'elle est actuellement envisagée avec digiFLUX - est toutefois inutilement coûteuse et compliquée. Des adaptations fondamentales sont nécessaires.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Conseil des Etats souhaite renforcer la promotion des vins suisses

12.03.24 | La chambre haute donne un signal fort en reconnaissant la nécessité d’augmenter les moyens destinés à la promotion des vins suisses à 9 millions par année. Une lutte à armes égales face à la concurrence européenne et leur dizaine de millions d'euros engagés sur le marché suisse est essentielle. Autre avancée positive pour la branche, l’introduction d’une réserve climatique pour les vins suisses est saluée.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des attentes claires pour la politique agricole 2030

08.03.24 | En novembre 2023, l’Union suisse des paysans a mené une enquête auprès des exploitations. L’objectif était de recueillir leurs projets d’avenir et leurs attentes concrètes concernant la prochaine politique agricole. L’évaluation montre que les cheffes et chefs d’exploitation voient quatre grands champs d’action : il faut reprioriser la production alimentaire, renforcer sa valeur ajoutée, réduire les charges administratives et stabiliser le cadre légal.

Lire la suite