Contenu principal

L’Union suisse des paysans fête son 125e anniversaire

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 8 février 2022

Il y a 125 ans, nombre de familles paysannes connaissaient des conditions économiques difficiles. C’est dans l’optique de mieux défendre les intérêts de ces familles que fut fondée en 1897 l’Union suisse des paysans en tant que faîtière de l’agriculture indigène. L’organisation fêtera son anniversaire entre autres en établissant cet automne le record des plus grands röstis du monde sur la place Fédérale. Les pommes de terre cuisinées lors de l’événement pousseront dans tous les cantons au cours de l’été. Le lancement des actions d’anniversaires a eu lieu lors de la séance du Comité. À cette occasion, l’institut de recherche gfs.bern a présenté l’importance de l’Union suisse des paysans à l’heure actuelle.

Cette année, l’Union suisse des paysans (USP) fête son 125e anniversaire. La fondation de l’association remonte à une époque marquée par des bouleversements économiques. À la fin du XIXe siècle, les familles paysannes de Suisse souffraient d’une pauvreté extrême en raison de revenus trop faibles. Le chemin de fer et les bateaux à vapeur ayant facilité le transport des marchandises, la concurrence croissante des importations n’arrangeait en rien les choses. Le 7 juin 1897, une assemblée convoquée à Berne par des parlementaires fédéraux décidés à unir leur force pour mieux représenter la cause paysanne déboucha sur la fondation de l’USP. Ernst Laur, agronome et professeur d’agriculture, en fut élu secrétaire. À l’origine, le siège de l’organisation se trouvait à Berne. En 1901, à la demande de sa femme Sophie, Ernst Laur le rapprocha de ses origines en le déplaçant à Brugg.

La réalisation d’enquêtes comptables auprès des exploitations agricoles en 1900 fut l’une des premières mesures introduites par Ernst Laur, qui désirait déterminer la situation économique sur une base objective. En 1908, l’Office de renseignements sur les prix commença son travail. Aujourd’hui, c’est Agristat qui dépouille les données statistiques sur l’agriculture et l’industrie alimentaire. En 1912, l’entrée en vigueur du Code civil suisse permit l’introduction de la valeur de rendement comme unité de mesure pour la reprise d’immeubles agricoles. La détermination de cette valeur ne fit guère l’unanimité. Aussi l’USP mit-elle en place l’Office d’estimation en 1914. La fusion de celui-ci et du service de comptabilité sous le nom d’Agriexpert en fit l’un des principaux services de l’organisation. En 1973, l’USP se lança dans un nouveau domaine d’activité : le conseil en assurance. En 1992, elle fonda la caisse-maladie Agrisano. En 1995, la mise en place de son agence web agri.ch fit d’elle une pionnière de l’ère numérique.

Aujourd’hui, l’USP se compose de quatre départements et de différents prestataires de services (entreprises Agrisano, Agriexpert, Agristat, Agrimpuls, Agriprof et Agriquali). Pas moins de 25 chambres cantonales d’agriculture et 58 associations spécialisées, de même que d’autres organisations agricoles, y sont affiliées. Organisation faîtière de l’agriculture suisse, l’USP s’est engagée durant toutes ces années pour des prix à la production raisonnables et donc des revenus équivalents, des conditions cadres politiques appropriées, une rémunération équitable, des prestations d’intérêt général et, en définitive, pour les intérêts des familles paysannes de Suisse. À l’heure actuelle, moins de 3 % de la population travaillent encore dans l’agriculture. Une représentation forte des intérêts est donc plus importante que jamais. À l’occasion du coup d’envoi des actions d’anniversaire donné lors de la séance du Comité, Lukas Golder, co-directeur de l’institut de recherche gfs.bern, a d’ailleurs estimé que l’USP était une organisation solide et bien établie. Il a poursuivi en conseillant au secteur agricole de renforcer l’échange avec la population et de saisir les opportunités offertes par la numérisation.

 

Repas d’anniversaire : les plus grands röstis du monde

Pour fêter son anniversaire, l’Union suisse des paysans organise différentes activités avec ses organisations membres, ses collaborateurs et la population suisse. Le 19 septembre, à l’occasion de la Sichlete sur la place Fédérale, il est prévu d’établir le record des plus grands röstis du monde. Les pommes de terre utilisées pousseront au cours de l’été dans tous les cantons. Elles seront ensuite apportées à Berne à l’occasion de cet événement tant culinaire que gustatif.

 

Une agriculture en constante mutation

Lorsque la Première Guerre mondiale éclata, la Suisse n’était pas assez bien préparée : manque de production indigène, interruption des importations, réquisition de la main-d’œuvre et des chevaux par l’armée. Ces pénuries alimentaires conduisirent à la mise en place du plan Wahlen au cours de la Deuxième Guerre mondiale : chaque mètre carré de terre était utilisé pour la production alimentaire. La fin de la guerre marqua la fin des privations. Le mot d’ordre était alors de produire autant que le permettaient le sol et les animaux. Les machines simplifiaient le travail, les nouvelles variétés augmentaient le rendement, les produits phytosanitaires tenaient les maladies et les ravageurs en échec. Cinquante ans plus tard, un changement de mentalité s’est amorcé dans la société, laquelle a alors commencé à privilégier une production alimentaire respectueuse de l’environnement et des animaux. Ce défi a perduré jusqu’à aujourd’hui : fournir à la population des aliments de la région avec le moins possible de conséquences négatives sur l’environnement et dans le sens d’une consommation optimisée des ressources. Ces 30 dernières années ont donc été une nouvelle ère de changements pour l’agriculture… et le développement se poursuit.

Renseignements

Markus Ritter

Markus Ritter

Président de l'Union Suisse des Paysans
Conseiller national

Téléphone 079 300 56 93
EMail markus.ritter@parl.ch

Martin Rufer

Martin Rufer

Directeur de l'Union Suisse des Paysans

Téléphone 078 803 45 54
E-Mail martin.rufer@sbv-usp.ch

Urs Schneider

Directeur adjoint de l'Union Suisse des Paysans
responsable de la campagne

Mobile 079 438 97 17
Email urs.schneider@sbv-usp.ch

Sur le même sujet

Communiqués de presse
Répartition inéquitable des responsabilités

02.02.23 | Lors d’un sommet national sur l’alimentation, un comité scientifique a remis au Conseil fédéral ses recommandations pour développer notre système alimentaire. Sur le principe, ces recommandations font appel à la responsabilité de toute la chaîne de création de valeur, des producteurs aux consommateurs, chose que l’Union suisse des paysans considère comme positive. Or, la plupart des mesures contraignantes proposées ne s’appliquent qu’à l’agriculture et vont trop loin : un fait inacceptable et une occasion manquée pour la mise en place d’une politique alimentaire globale crédible.

Lire la suite
Communiqués de presse
La CER-N suit le Conseil des États

31.01.23 | La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national a terminé d’examiner le mini-paquet de la PA22+ et propose à la Chambre basse de l’adopter lors de la session de printemps. L’Union suisse des paysans se félicite que la commission ait suivi la plupart des décisions du Conseil des États. Comme l’avait proposé le Conseil fédéral, la PA22+ doit rester un projet allégé, qui se concentre sur des aspect économiques et financiers, les aspects environnementaux étant déjà mis en œuvre dans leur intégralité à travers l’Iv. pa. 19.475.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 4

31.01.23 | Le Conseil fédéral a publié le train d’ordonnances agricoles 2023. L’USP élaborera avec ses organisations membres une prise de position sur les modifications prévues et la soumettra à la CSA pour approbation.

Lire la suite
Prises de position Vernehmlassung Projekt Stretto 4

30.01.23 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Vernehmlassung Projekt Stretto 4.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 3

23.01.23 | La CEATE-N examinera bientôt l’initiative paysage et le contre-projet que lui oppose la CEATE-E. L’USP a discuté avec des parlementaires et leur a fourni des documents pour leur exposer les revendications de l’agriculture.

Lire la suite
Communiqués de presse
Les contrôles inopinés sont nombreux

17.01.23 | Dans le cadre de l'assurance qualité du programme AQ-Viande Suisse, près de la moitié des contrôles sont effectués de façon inopinée. C'est ce que montre l’évaluation de l'année 2022 d’Agriquali, une première en son genre. La part de contrôles aléatoires est donc nettement plus élevée que ce que qui était attendu.

Lire la suite
Communiqués de presse
Consultation interne sur la nouvelle formation initiale

17.01.23 | La formation initiale en vigueur ne répond plus aux exigences actuelles. Partant de ce constat, l’OrTra AgriAliForm a entamé en 2018 un processus de réforme. Le résultat de ce travail fait maintenant l’objet d’une consultation interne auprès des organisations membres.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n° 2

16.01.23 | Le secteur agricole est souvent confronté à une double législation : les lois générales et les lois spécifiques au secteur agricole. En cas de non-respect, il arrive qu’il y ait une double sanction : amende et réduction des paiements directs. Cette situation doit absolument être évitée. Notamment dans le cadre des attentes légitimes de notre société au niveau par exemple des émissions de gaz à effet de serre. Il ne doit pas y avoir une double pression sur le secteur agricole

Lire la suite