Contenu principal

Nos familles paysannes s’engagent pour la biodiversité

Communiqué de presse de l’Union suisse des paysans du 18 janvier 2024

À l’instar de toutes les activités humaines, l’agriculture a un impact sur la biodiversité. En même temps, elle en est tributaire. C’est pourquoi les familles paysannes assument une grande responsabilité en remplissant différentes obligations relatives à la biodiversité. Aujourd’hui, une moyenne de 19 % des surfaces utilisées à des fins agricoles est dédiée à la promotion de la biodiversité. Pour obtenir un meilleur impact, de nouvelles approches sont nécessaires. En effet, davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets.

« L’agriculture et la biodiversité dépendent l’une de l’autre » : tel est le titre du nouveau magazine ZOOM numérique de l’Union suisse des paysans (USP). Dans cette publication, la faîtière agricole fait le point sur la diversité des espèces. En la matière, la Suisse a subi ses plus grandes pertes entre 1850 et 2000. Les raisons en sont multiples : construction et donc imperméabilisation des sols, morcellement et fragmentation des milieux naturels par les infrastructures et les habitations, changement climatique et utilisation intensive des terres (exploitation des prairies, protection des végétaux et fertilisation entre autres). La perte de biodiversité touche tout particulièrement le Plateau. De nombreux sols y sont bâtis et les milieux naturels fragmentés. C’est là aussi que se trouvent les surfaces agricoles les plus productives. Une bonne gestion permet de réduire les répercussions négatives de l’agriculture.

À l’heure actuelle, plus de 195 000 ha des terres agricoles sont dédiés à la promotion de la biodiversité en Suisse, soit environ 19 % de la surface agricole utile. Nos familles paysannes en font donc beaucoup plus que nécessaire. En effet, une exploitation ne doit réserver que 7 % de ses surfaces à la promotion de la biodiversité pour pouvoir prétendre aux paiements directs. Les objectifs fixés dans le cadre de la PA 14-17 ont eux aussi été atteints. Sur les 65 000 ha exigés, la région de plaine compte 82 000 ha de surfaces de promotion de la biodiversité (SPB). Pas moins de 44 % de toutes les SPB sur les 40 % demandés répondent à des exigences qualitatives particulières. Aujourd’hui, 81 % des SPB sont reliées entre elles, alors que l’objectif était de 50 %.

Plus de la moitié des exploitations fournissent des prestations supplémentaires dans le domaine de la biodiversité en produisant selon le cahier des charges d’IP-Suisse ou de Bio Suisse. Un potentiel subsiste en matière de qualité, par exemple dans la composition des prairies extensives ou dans les surfaces richement structurées à forte diversité dans les régions de grandes cultures. Pour continuer d’améliorer la biodiversité sur les terres agricoles, il existe actuellement cinq priorités :

  • augmenter la part de SPB de haute qualité (QII) dans la région de plaine ;
  • définir des mesures spécifiques de promotion de la biodiversité dans les régions de grandes cultures ;
  • améliorer la biodiversité sur les surfaces productives, par exemple par des pratiques culturales spéciales comme les céréales en lignes de semis espacées ;
  • réduire les risques liés à l’utilisation des produits phytosanitaires et aux pertes d’éléments fertilisants, comme le prévoient les trajectoires de réduction des produits phytosanitaires et des pertes d’éléments fertilisants ; et
  • mettre en œuvre dès que possible des systèmes de production respectueux de l’environnement.

À noter que davantage de surfaces ne veut pas dire davantage d’effets, mais rien d’autre qu’une diminution de la production indigène et, par conséquent, une augmentation des importations. Pour obtenir un meilleur impact, il faut donc de nouvelles approches axées sur la qualité.
 

 

Renseignements

Michel Darbellay

Responsable du département Production, marché et écologie de l’USP

Téléphone        078 801 16 91
E-Mail               michel.darbellay@sbv-usp.ch 

Sur le même sujet

Prises de position Tierschutzverordnung und weiteren Verordnungen im Tierschutzbereich

14.03.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Tierschutzverordnung und weiteren Verordnungen im Tierschutzbereich.

Lire la suite
Prises de position Teilrevision des AHVG betreff Anpassung Hinterlassenenrenten

13.03.24 | Stellungnahme des Schweizer Bauernverbands zur Teilrevision des AHVG betreff Anpassung Hinterlassenenrenten.

Lire la suite
Communiqués de presse
Plus de 2’200 tonnes de plastiques agricoles collectées

13.03.24 | Mars 2024 - Un monitoring officiel le confirme: le système de recyclage des plastiques agricoles, ERDE Suisse, a collecté un total de 2’200 tonnes de plastiques en 2023. Cela représente une augmentation significative par rapport à l'année 2022, au cours de laquelle 1’800 tonnes de plastiques agricoles avaient été collectées.

Lire la suite
En direct de l'USP
En direct de l’USP n°10 -2024

12.03.24 | Le bilan intermédiaire de la régulation préventive du loup montre que 36 animaux ont été abattus dans un but de prévention en décembre et janvier. Pour l'USP, il est évident que la population de loups doit être régulée.

Lire la suite
Communiqués de presse
digiFLUX: impossible à mettre en œuvre en l'état

12.03.24 | L'initiative parlementaire 19.475 prévoit une obligation de communication concernant les produits phytosanitaires et les éléments fertilisants. Elle crée la transparence sur le recours aux produits phytosanitaires dans l’agriculture et les autres secteurs également. La mise en œuvre pratique - telle qu'elle est actuellement envisagée avec digiFLUX - est toutefois inutilement coûteuse et compliquée. Des adaptations fondamentales sont nécessaires.

Lire la suite
Communiqués de presse
Le Conseil des Etats souhaite renforcer la promotion des vins suisses

12.03.24 | La chambre haute donne un signal fort en reconnaissant la nécessité d’augmenter les moyens destinés à la promotion des vins suisses à 9 millions par année. Une lutte à armes égales face à la concurrence européenne et leur dizaine de millions d'euros engagés sur le marché suisse est essentielle. Autre avancée positive pour la branche, l’introduction d’une réserve climatique pour les vins suisses est saluée.

Lire la suite
Communiqués de presse
Des attentes claires pour la politique agricole 2030

08.03.24 | En novembre 2023, l’Union suisse des paysans a mené une enquête auprès des exploitations. L’objectif était de recueillir leurs projets d’avenir et leurs attentes concrètes concernant la prochaine politique agricole. L’évaluation montre que les cheffes et chefs d’exploitation voient quatre grands champs d’action : il faut reprioriser la production alimentaire, renforcer sa valeur ajoutée, réduire les charges administratives et stabiliser le cadre légal.

Lire la suite
Communiqués de presse
Nos besoins en tant que jeunes agricultrices et jeunes agriculteurs

05.03.24 | La prochaine politique agricole entrera en vigueur en 2030. À ce moment-là, 40 % des cheffes et chefs d’exploitation actuels seront partis à la retraite. Ce seront donc les jeunes agricultrices et agriculteurs qui mettront en œuvre les décisions prises aujourd’hui.

Lire la suite